Faire un pitch efficace

24 mars 2020 Séverine Dégallaix

L'expression est née au cinéma et elle a vite contaminé le milieu professionnel. « Pitcher » un film, c'est en résumer l'idée générale en quelques phrases et donner envie d'en savoir plus. Une technique qui peut s’appliquer pour vendre un projet, convaincre un recruteur, présenter une entreprise… Dit comme ça, cela paraît simple, mais il y a plusieurs règles à respecter pour faire un pitch efficace ! Comment faire un pitch efficace ? Cadremploi vous dit tout dans cet article.
Faire un pitch efficace
  1. Pour un pitch efficace, faites votre cinéma
  2. Un pitch efficace apporte des réponses
  3. Pour faire un bon pitch, travaillez sa chute
  4. La bonne conclusion pour faire un pitch efficace
  5. Répétez pour faire un pitch efficace
  6. Les erreurs à éviter pour un pitch efficace
  7. Un exemple de pitch efficace

Pour un pitch efficace, faites votre cinéma

Le pitch, cette courte présentation d’un projet ou d’une idée qui doit donner envie à un interlocuteur d’en apprendre plus, est notamment utilisé par les scénaristes qui souhaitent vendre un film ou une série. Autrement dit, des pros de la narration.  

C’est aussi un puissant outil business. À votre tour, pour convaincre des investisseurs, des recruteurs ou des clients, vous allez devoir leur raconter histoire qui leur parle, avec un début, un milieu, et une fin (ouverte, de préférence).  

Usez-en et abusez-en lors de votre recherche d'emploi. Car les premières rencontres se prêtent parfaitement à ce type de présentation expresse. Vous pouvez notamment accompagner votre CV d’un pitch vidéo

Lors d'un job dating, sur le stand d'un forum de l'emploi, ou lors d'un salon professionnel, faire un pitch efficace peut s'avérer payant. Avoir toujours en tête une présentation bien structurée vous rendra bien des services. À condition de maîtriser son texte et de ne pas le réciter de façon mécanique. Ce passage de l'écrit à l'oral est d'ailleurs l'une des difficultés de l'exercice. Car l’on n’écrit pas comme on parle, et inversement. 

Un pitch efficace apporte des réponses

Mais de quoi se composent les quelques phrases d'un pitch ? Une bonne histoire répond aux bonnes questions. Dans le cas d’un pitch, elles sont au nombre de trois. Des éléments apparemment basiques, mais qui peuvent être, pour certains d'entre eux, difficiles à formuler.

Pour faire un pitch efficace, répondez à la question « Qui êtes-vous ? »

Votre nom et métier si vous êtes en recherche d’emploi. Expliquez votre métier en termes simples. Évoquez ensuite l'entreprise dans laquelle vous l'avez exercé. Enfin, il faut préciser un détail, de nature professionnelle, ou s'y rattachant, et qui vous démarquera des autres.  

Pour faire un pitch efficace, répondez à la question « Que proposez-vous ? »

Pour les candidats, un résumé de votre parcours et de votre profil. Pour les chefs d’entreprise, vos produits ou services. Si vous portez un projet, une solution à une problématique.  

Pour faire un pitch efficace, répondez à la question « En quoi vous distinguez-vous des autres ? »

Le petit plus, telle qu’une langue maîtrisée, une compétence informatique rare, une expérience dans une entreprise concurrente... Si vous vendez quelque chose, un prix attractif ou une fonctionnalité originale. En interne, un gain de temps ou de ressources. 

Trois éléments qui peuvent paraître simplissimes. Mais un métier complexe, avec de multiples spécialités est parfois difficile à simplifier. Veillez à ne pas jargonner, tout le monde n'est pas censé connaître votre univers de travail.  

Notre conseil Cadremploi : testez votre histoire sur quelqu'un de votre entourage totalement ignorant de votre sphère professionnelle. S'il comprend ce que vous faites, c'est gagné.  

Pour faire un bon pitch, travaillez sa chute

Le petit détail qui vous distingue des autres candidats doit arriver à la toute fin de votre pitch, selon la règle immuable qui fait que l'on se souvient mieux des derniers mots prononcés. Ce peut être une langue que vous maîtrisez parfaitement (inutile de signaler de simples notions d'anglais). Ou votre appartenance à un groupe, une association, ou un réseau professionnel constitué. Ne mentionnez un centre d’intérêt insolite qu'à condition que ce dernier vous confère une compétence particulière qui puisse éclairer le recruteur sur votre sens du travail collectif, vos capacités de concentration ou votre autonomie. 

La bonne conclusion pour faire un pitch efficace

Jusque-là, votre interlocuteur s’est contenté de vous écouter. À présent, il est temps de l’impliquer. Car la dernière impression compte : c’est grâce à elle qu’il se souviendra de vous et qu’il pensera à vous contacter lorsqu’il aura besoin de ce que vous proposez. En fonction de votre situation, vous pouvez :

  • Lui proposer de tester votre produit.
  • L’inviter à visiter votre entreprise.
  • Lui demander si votre candidature l’intéresse.
  • Lui demander s’il a des questions sur le projet présenté.
  • Lancer la conversation sur lui : « et vous, avez-vous déjà rencontré ce problème ? ».  

Notre conseil Cadremploi : pour ne pas risquer d’être pris de court, anticipez les questions qu’il pourrait vous poser, notamment en impliquant votre entourage dans la préparation.

Répétez pour faire un pitch efficace

Reste à rédiger le pitch. N'hésitez pas à le réciter devant votre glace ou à votre entourage, pour mieux l'assimiler. Et à force, vous serez prêt à le dire du ton le plus naturel du monde lors d'une prochaine rencontre professionnelle qui pourrait s'avérer décisive.  

Les erreurs à éviter pour un pitch efficace

Vous connaissez à présent les astuces pour réussir votre pitch, mais voici aussi quelques pièges dans lesquels vous ne devez pas tomber :

  • Maîtrisez votre texte mais ne le récitez pas de façon mécanique.
  • N’abusez pas du jargon : le pitch doit être compréhensible pour quelqu’un qui n’est pas du métier.
  • Faites simple. Le pitch est une accroche, pas un scénario complet. S’il est bien fait, il entraînera assez de questions pour vous permettre de clarifier et d’exposer plus longuement votre projet.  

Notre conseil Cadremploi : chronométrez-vous et veillez à ne pas dépasser une minute. Il est donc indispensable de gommer les mots inutiles et les adjectifs emphatiques.

Un exemple de pitch efficace

Sandra, cadre marketing dans la téléphonie, a calé le sien sur 30 secondes :

« Ce que je fais ? J'encadre un service marketing. Notre rôle, c'est d'aider les commerciaux à vendre des téléphones. On passe notre temps à cogiter pour leur trouver de nouveaux arguments et à leur faire de belles plaquettes. Mon employeur, c'est la société XX. C'est une filiale de YY. Ça va, on a des moyens pour travailler sérieusement. Le plus gratifiant, c'est que ça marche. On a fait vendre 10 % de téléphone en plus l'an passé. Et on va exploser le record cette année. C'est que j'ai mes recettes bien à moi... ». 

Séverine Dégallaix
Séverine Dégallaix

Diplômée en presse écrite, Séverine Dégallaix travaille depuis plus de dix ans sur des sujets concernant la recherche d’emploi et la gestion de carrière. A travers des interviews d’employeurs et de spécialistes du marché du travail ainsi que des années de recherches, elle a développé une expertise qui lui permet d’apporter des réponses actuelles aux problématiques rencontrées par les salariés et candidats de tous secteurs.

Vous aimerez aussi :