Tous les candidats sont des stars

Publié le 28 mars 2011 Marie La Fragette

Les recruteurs peuvent dire merci à Internet et aux réseaux sociaux. Grâce à eux, les candidats deviennent de plus en plus exhibitionnistes. Et pour Marie La Fragette, ça rend le travail de chasseur de têtes beaucoup plus divertissant...

Sans jouer au professeur d'histoire des médias en UFR de « management des organisations fonctionnelles du développement ergonomique », internet a considérablement modifié notre rapport au travail.

Prenez la chasse de tête par exemple.

Il y a encore moins de 10 ans avant Facebook, Twitter, Viadeo and co, vous étiez, telle une pauvre employée de call center délocalisé confrontée à une liste de 200 noms sans autre exutoire que de rigoler quand le nom du candidat était bizarre, du genre monsieur Boulon qui travaille dans une entreprise d'écrous. Ca ne volait pas très haut mais c'était toujours ça comparé à l'ennui de sortir à 200 ingénieurs process dans l'automobile le même argumentaire qui soulève les mêmes objections auxquelles on répond avec les mêmes arguments...

Et bien oui, parce que sans vouloir m'attirer les foudres de professionnels du process en général et des constructeurs automobiles en particuliers, rien ne ressemble plus au parcours de l'ingénieur A que celui de l'ingénieur B chez son concurrent. Et du coup, devant votre classeur Excel, vous commettiez des boulettes énormes dues à votre ennui profond et votre déconcentration, (du style appeler quelqu'un par le nom de son collègue qui était la ligne du dessous sur votre tableur, ce qui fait que vous foutez en l'air deux candidats, votre crédibilité, celle de votre cabinet et avec un peu de chances, celle de votre client).

Et ensuite les entretiens. A la chaîne. 8 ingénieurs process par jour. Et toujours avec le même souci de respect de l'ingénierie en général, je me risque tout de même à dire que rien n'est plus similaire au métier d'ingénieur process chez A que le métier d'ingénieur process chez B.

Mais tout ça, c'est fini. C'était avant internet. Avant Facebook. Avant les blogs. Avant les sites d'entreprises où les dirigeants et cadres posent souriants en costards adossés à un buisson suspectement vert.

Maintenant, tous les candidats sont des stars. Je ne connais pas l'exacte l'incidence d'internet sur l'économie mondiale mais je peux la voir sur l'exacerbation de l'individu. Avec internet, chacun met en scène son originalité, sa particularité. On s'exprime au travers de propos décalés et originaux. Des photos de soi en maillot croisent des réparties brillantes sur la politique et l'état de la société. Tout le monde a un avis (ça c'est normal) et le partage (c'est là que ça devient moins évident).

Et internet, c'est la possibilité de faire dire tous les jours la grand messe de sa petite personne. Et pour le recruteur, ça fait sérieusement vivre le tableau Excel. Je ne peux plus confondre Dopuis et Dupuis, l'un est fan de bouquets japonais et l'autre tiens un blog sur le tunning en Mayenne.

Et ça continue en entretien. La Star Ac s'est arrêtée au bout de 7 saisons. Mais elle s'est répandue dans toutes les couches de la société de l'individu roi. Et aujourd'hui, même les ingénieurs parlent comme des candidats de téléréalité, pantalon ultra moulant en moins. « Je me suis dépassée », « j'ai du caractère », « j'ai pas apprécié les remarques qu'on m'a fait », « je suis à la recherche de nouveaux défis », sont autant de tics de langage que l'on croise et auxquels on a parfois envie de répondre « on va se détendre, je te vois juste pour concevoir des boulons, au final, pas pour faire le Zénith ».

Mais en fin de compte, on assume l'air du temps lorsque le candidat lui-même vous serre la main avec un petit sourire en vous disant « Tiens, vous n'êtes pas comme sur la photo... »

Chacun dans son petit jardin, plus public que secret, les habitants de la planète internet ont tous un petit micro devant lequel se trémousser....

* A propos de Marie La Fragette

Marie La Fragette, 27 ans, travaille dans un cabinet de conseil en recrutement. Elle est l'auteur de pièces de théâtre et de « Chasse de tête » qui a obtenu le prix du Roman Femme Actuelle.

Marie La Fragette
Marie La Fragette

Vous aimerez aussi :