1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. Comment montrer un lien entre l'entreprise et son profil ?

Comment montrer un lien entre l'entreprise et son profil ?

comment-montrer-un-lien-entre-lentreprise-et-son-profil-

La rédaction

Le « moi-je, ma vie, mon œuvre » saoule les recruteurs qui veulent surtout que vous leur parliez de l'adéquation entre votre profil et leur entreprise. Suivez la marche à suivre.

Une bonne lettre doit faire le lien entre le passé professionnel décrit dans le CV et les besoins d'une entreprise. « Or trop de lettres de motivation ne sont qu'un condensé de CV où le candidat autopromeut ses compétences sans évoquer l'entreprise où il veut les transférer, » reproche Marie D., consultante dans un cabinet de recrutement. Le « moi-je, ma vie, mon œuvre » pour seule motivation est le défaut le plus répandu.

Adoptez un message en 3 phrases, structuré selon un plan « vous-moi-nous » (ou « moi-vous-nous si l'on préfère), très pratique à personnaliser à chaque candidature : « Vous » étant l'entreprise qui a besoin de recruter, « moi » étant le candidat et « nous » le futur couple candidat-entreprise.

Pour évoquer l'entreprise, attention à ne pas tomber dans le piège de la langue de bois et des compliments archi-rebattus :

Exemple : « En tant que leader du BTP, vous recherchez certainement des ingénieurs issus d'écoles prestigieuses comme la mienne (...) »
L'avis du pro : message insipide, peu distinctif. Ce que veut dire le candidat : « Vous êtes des bons, je suis un bon, alors travaillons ensemble. » C'est une affirmation et non une démonstration.

Exemple : « Lors d'une interview donnée au Journal du BTP, Marc Mani, votre directeur export a évoqué la volonté du groupe de se développer dans les pays de l'Est. Ma connaissance du russe et mon expérience de trois années dans le négoce de matériaux industriels me permettront de vous aider dans cette démarche. »
L'avis du pro : Cette accroche plaît à Dominique M., recruteur dans une PME du BTP en Rhône Alpes. « Cette lettre m'a aidé à faire le lien entre lui et mon entreprise. Notre logiciel de tri avait sélectionné trois candidats maîtrisant le russe. Les autres ont fait une vague lettre avec une formule de politesse me priant de trouver leur CV ci-joint. J'ai d'abord contacté ce candidat qui avait pris la peine d'expliquer son intérêt pour nos projets de développement à l'Est. Une preuve de son habilité car il a su mieux se vendre que les autres dès le premier contact. »

Exemple : « Véritable homme de terrain et chargé de la mise en place d'une stratégie commerciale cohérente et pragmatique, je pense pouvoir transposer de manière opérationnelle mon savoir-faire chez vous (...) »
L'avis du pro : Trois affirmations et un vœux se succèdent dans cette phrase. Trop longue, trop complexe, le candidat y égrène ses états de service sans rien démontrer.

Exemple : « Votre développement vous amène aujourd'hui à racheter des concurrents pour les intégrer à votre nouvelle holding. J'ai moi-même monté un service Achats en deux mois suite à une fusion de trois entreprises. Pour votre secteur, une récente étude américaine démontre que les économies réalisables pourraient atteindre 20 % (...) »
L'avis du pro : Ce candidat démontre qu'il est un bon professionnel puisqu'il dispose d'une veille sur les évolutions de son métier. « Parmi les responsables Achats ayant répondu à notre offre, c'est le seul qui a fait référence à cette étude, commente Alain M., responsable RH d'un groupe de PME. Je lui ai proposé un entretien dans la journée. »

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+