1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. Comment structurer sa lettre de motivation ?

Comment structurer sa lettre de motivation ?

comment-structurer-sa-lettre-de-motivation-

Ingrid Falquy

Pour réussir une lettre de motivation, il faut bien penser à son plan avant de se lancer dans la rédaction. On vous aide ?

La lettre de motivation -ou sa version moderne le mail de motivation- est encore un passage obligé de la candidature, qu’elle soit spontanée ou qu’il s’agisse de répondre à une annonce. Quand on s’adresse à un recruteur on ne peut pas négliger d’exposer, au moins succinctement, les raisons pour lesquelles on souhaite rejoindre son entreprise.

L’écriture d’une lettre de motivation est un exercice qui demande de suivre quelques règles. Pas besoin de chercher l’originalité ou de s’arracher les cheveux sur le style et la présentation. Il est préférable de suivre un plan assez classique et d’opter pour des formulations simples.

 

Le classique plan vous-moi-nous, ça marche toujours ?

Si vous êtes en panne d’inspiration, suivez le modèle gagnant “vous-moi-nous”. D’après les experts en recrutement, le modèle n’a pas vieilli et il est encore le plus pertinent pour mettre en avant votre candidature. Il s’agit de raconter une histoire en mettant en avant un point ayant particulièrement attiré votre attention concernant l’entreprise ou le poste. Vient ensuite un deuxième paragraphe dans lequel vous devez développer une de vos qualités, en lien avec ce que vous avez exposé précédemment. Et la troisième partie est un paragraphe donnant une vision d’une future collaboration, à travers le développement d’une idée de projet, par exemple.

 

Raconter une histoire avant tout

“Vous-moi-nous” est la structure la plus classique et donc la plus simple à suivre. “Il ne faut pas pour autant s’arquebouter sur ces parties : j’ai vu des lettres très bien faite dans l’autre sens, et qui avait une structure logique qui passait très bien. D’autres peuvent fonctionner en développant les projets évoqués dans l’annonce sur tout le deuxième paragraphe. Le plus important, c’est de véritablement raconter une histoire”, précise Sophie Bellec.

De plus, en communication ou en marketing, on peut se permettre d’être un peu plus original et assertif, surtout si l’entreprise elle-même mise sur une communication décalée”, précise la consultante.

 

Quel format pour un mail de motivation ?

Si vous avez un mail de contact avec pour envoyer votre candidature, vous vous poserez certainement la question de savoir s’il faut envoyer une lettre en pièce jointe ou écrire un message directement dans le corps du message. Selon Christelle Vandrille, coach professionnelle, les start-up vont plutôt s’attendre à un rapide mail. Logique, puisqu’il n’existe en général pas dans ces petites structures un service RH développé, qui a le temps de trier les candidatures et qui est rodé à l’exercice de la lettre de motivation.

Dans le cas du mail de motivation, il faut faire vraiment court : plus vous êtes synthétique, plus ça fonctionne, assure-t-elle. Il s’agit de capter l’attention de votre interlocuteur. Cela demande de savoir se vendre en trois-quatre lignes et donc d’être plutôt expert.” Misez donc sur votre bonne connaissance du secteur et de la boîte.

 

Ajouter une lettre à son mail de motivation

Au contraire, quand on postule dans un grand groupe, il faut veiller à suivre les règles des ressources humaine. D’ailleurs, l’obligation de fournir une lettre de motivation sera souvent explicite dans l’annonce. Et rien ne vous empêche de vous prêter aux deux exercices et de joindre message de motivation et lettre en pièce jointe. 

Ce document devra être enregistré en PDF, pour éviter les mauvaises surprises si le recruteur ne possède pas le même logiciel de traitement de texte que vous. Comptez une page A4 maximum.

“Il faut être capable d’être succinct. La lettre doit être découpée en paragraphes de trois à quatre lignes dont chacun correspond à un point que l’on souhaite développer. Les phrases doivent être courtes pour éviter de perdre de la dynamique et perdre le recruteur. Le candidat doit montrer sa capacité à être synthétique”, poursuit Christelle Vandrille.

L’effort sur la synthèse est d’autant plus important qu’il se voit dès le premier coup d’oeil, et beaucoup de recruteurs ne se fatigueront pas à lire votre lettre en entier si elle est trop longue. Il faut donc que la lettre soit aérée.

 

Objectif du dernier paragraphe : décrocher un entretien d’embauche

Enfin, comme toute la lettre doit être tendue vers une possibilité de rencontre avec le recruteur pour discuter plus amplement de votre future collaboration, le dernier paragraphe doit être une ouverture vers un entretien d’embauche.

À ce moment-là, vous pouvez recréer du lien et susciter un intérêt en partant d’un élément évoqué plus haut et en sous-entendant qu’il y a bien plus à dire sur le sujet. La demande d’entretien doit être clairement formulée. Par exemple : “Je serai ravi de vous exposer plus amplement de nouvelles idées et d’en apprendre plus sur les besoins pour le poste”.

7

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Virginie CORBIN

26/10/2018

à 09:18

Difficile de savoir ce qu'attendent exactement les recruteurs... toujours le problème des recalages non explicites qui contrarient notre projection dans le poste... beaucoup de travail de préparation pour chaque LM pour rien au final!

> Répondre

En réponse à Virginie CORBIN

Essayiste

26/10/2018

à 18:46

Il est vrai que c'est compliqué de plaire. Prenez l'exemple d'un roman que vous avez aimé, tout le monde ne sera pas du même avis que vous. L'auteur en est conscient. Il faut accepter de ne pas être aimé par tout le monde.
Le mieux est d'essayer de se rapprocher des personnes qui vous conviennent.
Prenez un exemple d'entreprise très chahutée depuis des années sur leur politique : Ferrero, leur axe de communication c'est la qualité et le plaisir de partager, si vous souhaitez être employer dans cette entreprise à vous de parler leur langage.

> Répondre

NNIOTNIOTNIODNK

23/10/2018

à 21:28

Franchement arrêtez de nous faire c..... avec les lettres de m...otivation,
commencez par lire les cv connaitre les métiers pour lesquels vous recruter
et connaitre les formations qui correspondent aux métiers sans vous cacher derriere le BAC+5 qui cous permet d'écarter systématiquement
les candidatures non diplomées ou des diplomes dit de niveau inférieur.

Et pour les motivations allez voir la Pyramide de Monsieur MASLOW qui a bien fait le tour de la question.
DNK

> Répondre

En réponse à NNIOTNIOTNIODNK

nincmpro

29/10/2018

à 10:08

exactement

> Répondre

En réponse à NNIOTNIOTNIODNK

clem

25/10/2018

à 16:04

Bien dit !

> Répondre

En réponse à NNIOTNIOTNIODNK

CLR333

25/10/2018

à 10:22

Tout à fait d'accord. Le diplôme compte bien entendu, mais pas que. Beaucoup de personnes qui sont considérées comme des niveaux inférieurs en ont parfois plus dans les tripes et ont des cv qui méritent qu'on s'y attarde plus que sur une lettre de motivation (qui bien souvent est juste un "copier-coller" d'autres lettres et cela est le cas même pour les personnes diplômées).
Aux employeurs et recruteurs : commencez donc par regarder de plus près le parcours des candidats et allez donc à l'essentiel : l'humain, la personne qui est en face de vous, celui où celle qui veut bosser. Tout le monde devrait avoir sa chance.
CLR333

> Répondre

Amar Djermouni

23/10/2018

à 12:54

Comment je réagit

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte