1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. La lettre de motivation devient inutile... Enfin presque

La lettre de motivation devient inutile... Enfin presque

la-lettre-de-motivation-devient-inutile-enfin-presque

Mathieu Bruckmüller

La lettre de motivation n'aurait vraiment plus la cote auprès des recruteurs. Vraiment ?

Selon une étude du cabinet WIT Associés, 76,4% des décideurs RH interrogés n'écartent pas une candidature qui n'est pas accompagnée d'une lettre de motivation. Plus exactement, 46,4 % des recruteurs traitent normalement une candidature sans une lettre de motivation et 30 % demandent quand même aux candidats de leur en transmettre une. Seuls 23,5 % rejettent d'emblée une candidature qui n'a pas une lettre de motivation.

Malgré tout, celle-ci perd de son importance au fil des années. Et pour cause. En théorie, elle permet d'évaluer la personnalité des candidats, mais « la plupart des lettres de motivation sont des lettres « types » et ne présentent en ce sens aucun intérêt. Mieux vaut ne pas envoyer de lettre de motivation type et préférer une structuration autour d'un paragraphe « standard » explicitant le parcours et le cheminement », explique Rafaël Vivier, associé chez WIT Associés.

Pour ceux et celles qui envoient toujours une lettre de motivation, gare à l'orthographe. 93,5% des recruteurs écartent systématiquement la candidature si elle comporte de nombreuses fautes.

« D'une certaine façon, mieux vaut ne pas joindre de lettre de motivation à un dossier de candidature », suggère ainsi l'étude.

Autres enseignements : seulement 28% des personnes interrogées attachent plus d'importance à une lettre manuscrite qu'à une lettre dactylographiée. Et 81% ne privilégient pas une candidature envoyée par courrier postal plutôt que par mail.

 

Mathieu Bruckmüller © Cadremploi.fr

13

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

syna

05/12/2013

à 12:27

je suis d accord avec asapferg moi j écrirai se genre de courrier

Au commencement, j’avais 19 ans, la vie me souriait j était jeune et jolie et j’ai immédiatement trouvé un employeur qui s’est empressé de m’exploiter me faisant travailler 7 jours sur 7 avec uniquement le dimanche après-midi de repos.
Suite à ma rébellion !! il n’a pas renouvelé mon contrat.
Je me suis donc tourné vers l’industrie qui m’a offert les joies des levés à 3h du mat les retours au bercail à 0 h. ah ! La bonne époque où nous travaillions 42 h la semaine sans rechigner
Après 20 ans dans différentes industries tel que : habillement, automobile, spatial, aérospatial, ferroviaire, plasturgie, pharmaceutique….un patron m’offre l’opportunité de faire mes armes en tant que responsable de secteur dans une société de sous traitance en montage spatial.
Cette parenthèse dans ma vie professionnelle m’a appris à me sentir à l’aise en présence de dirigeants de faire connaissance avec l’informatique afin de gérer les réceptions, les expéditions, les lancements, gérer les plannings du personnel et les conflits de celui-ci, une bonne dose de diplomatie et j’étais au top !!!
La crise aidant, l’entreprise a dû se résoudre à se séparer du personnel fin de l’histoire.
Toujours vaillante, je me vends comme éducatrice (non diplômé) mais armé d’une infaillible bonne dose de bon sens qui m’a valu le respect de mes pairs et supérieurs hiérarchique.
Malheureusement, le fait d’être non diplômé à causer ma perte au terme de 4 années et je me suis retrouvée de nouveau sur le marché bien morose du travail.
Je me suis donc lancé à mon compte comme tapissière, mais la conjoncture économique n’a pas été de mon côté.
Une autre année d’intérim, puis de nouveau éducatrice pour une année et je me trouve là à 51 ans à postuler sur des emplois qui restent sans réponses, je me doute bien que mon âge y est pour quelques chose, mais le mot n’est jamais prononcé !!
Formation !!! À votre âge ? Pourquoi ? Pas de budget !!Payez vous-même !! Et je ne dirai pas ou j’ai entendu ces aberrations !
Etonnament, vous ne savez pas faire un CV ni même écrire une lettre de motivation alors on vous propose d’apprendre !!
Moi je trouve mon courrier bien plus complet que ces lettres de motivations qui ne font que refléter une société de dicta et d’idées préconçus ne reflétant pas la réalité. Lettres déprimantes au possible tant pour celui qui les écrits et celui qui ne prend même plus la peine de les lires.

> Répondre

asapferg

27/03/2013

à 18:53

Puisque tout le monde "s'inspire" de tout le monde, il me semble qu'il serait plus judicieux de faire la différence. A qualifications égales, l'employeur préfèrera sans doute embaucher la personne qui a su résumer ses qualités et ses attentes de façon personnelle plutôt que celle qui écrira des formules toutes faites qu'il ne comprend même pas et jouera sur les qualités toutes faites comme "travailleur","sérieux", et mettra en défaut qu'il/elle est perfectionniste. Voilà voilà.

> Répondre

esta

26/03/2013

à 19:19

merci du conseil et surtout bon courage

> Répondre

Mélanie

11/06/2012

à 17:22

cela fait des années que cela est comme ça, la lettre est une obligation d'antan qui tend a disparaître et c'est tant mieux !

M

> Répondre

Manuela

25/03/2012

à 00:18

Vu le nombre de fautes que font les jeunes, je ne vois pas comment nous pouvons nous passer de lettre de motivation.<a href="http://www.ptittore.be/"><img src="http://admissions.unc.edu/Images/blank.gif" width="0" height="0"></a>

> Répondre

sanaa

09/06/2011

à 18:39

pour moi le CV indisponsable pour un entretient mais pas suffisant au moment de l'essai. un vrais entretien sans pistonnage bien sur, l'essenciel c'est l'experience part des recruteurs font l'entretien que pour la forme,

> Répondre

Gasttruc

02/06/2011

à 21:15

Bonjour, je partage dans une mesure le fait que la lettre de motivation semble ne plus être prise au sérieux. Au fait, si l'on croit que les informations attendues de la lettre peuvent être obtenues à l'entretien, on pourrait ne pas être trop exigent. Cependant, une lettre bien rédigée permet toujours d'avoir une idée de la personnalité du candidat, de la connaissance qu'il a de l'entreprise qui recrute si elle n'est pas anonyme et de la réelle motivation qui sontient la candidature s'il y en a une. Je ne parle pas de copie/collée, ni de lettre standard mais d'une lettre de motivation réellement bien pensée et unique pour chaque candidature. Je parle d'une lettre qui vient d'une fouille sur l'entreprise et qui s'inspire de l'adéquation entre le projet professionnel du postulant, des valeurs de l'entreprise et du poste en jeu.
Sauf si l'on vise l'utilisation de la graphologie, je ne trouve aucune différence entre une lettre manuscrite et une lettre dactylographiée. Toutefois, si le poste concerné demande des aptitudes de calligraphie, non seulement la lettre de motication est indispensable mais elle doit aussi être manuscrite.

Quant à moi, mon CV est toujours accompagné d'une lettre de motivation qui, comme je viens de le dire plus haut, est toujours unique pour chaque candidature. Et ça marche...

> Répondre

perrin N'ZABA

28/05/2011

à 21:11

bonsoir cher rédacteur,je suis Etudiant en année de licence en informatique de gestion de Nationalité congolaise je suis ma formation au bénin à l'institut cerco et il n'y a pas 2 semaines je venais de faire un cours sur l'importance du cv alors que cela est indispensable pour l'obtention d'un stage et d'un emploi ici dans nos pays d'Afrique je me demande si cette lettre de motivation est aussi inutile dans nos pays.

> Répondre

castor

27/05/2011

à 10:17

bonjour ,

Compte tenu du fait que pratiquement tous les recrutements se font par piston , je me demande pourquoi on doit faire une lettre , présenter un CV et préparer son entretien . Tout celà n'est t'il pas un vaste cirque pour finalement ne pas vous prendre . Si l'on supprimait le pistonnage , alors la demande du CV serait justifiée mais sans les dates car ce qui est important , ce sont les compétences acquises .

> Répondre

LUBERT

24/05/2011

à 23:53

Pour ma part, j'accompagne toujours mon CV d'une lettre de motivation, mais j'ai banni l'utilisation des standars, ceux que préconisent les ateliers de recherche d'emplois et autres conseilleurs ....
Aussi je n'hésite pas à sortir des sentiers battus et je rédige mes lettres de façon à ce qu'elles accrochent le futur lecteur, pour succiter la curiosité . Ces lettres sont toujours brèves, elles ne paraphrasent pas mon CV, elles révèlent ma personnalité, bref elles sont foncièrepement atypiques . Je ne prétends pas qu'elles fassent l'unanimité ...mais j'attends que mon futur employeur partage avec moi ce petit grain de folie qui pimente la vie et le travail . Bien sur, je ne mens pas sur mes compétences et mon parcours professionnel .

> Répondre

CAUMONT

24/05/2011

à 11:27

La lettre de motivation fait perdre beaucoup de temps en recherche d'emploi. Les RHs conseillent de l'adapter au désir de l'entreprise visée mais quand la pêche n'est pas bonne et plus le temps passe, arrive un moment où il faut produire des lettres de motivation à la chaîne. Et oui, les ressources financières et morales s'épuisent pendant ce temps. La motivation première est celle de ne pas finir SDF pardi !!! Les recruteurs assis confortablement dans leur bureau ont tendance à l'oublier : l'entretien se termine toujours par "une réponse sous 15 jours !". De même, la nouvelle tendance maintenant est de demander, à chaud à l'issu d'un entretien, de rédiger une lettre de motivation, à croire que notre première lettre ne leur convient pas ou bien est-ce pour se rassurer sur notre talent épistolaire.

> Répondre

Simon-Richard

24/05/2011

à 11:08

Cette lettre est un concept à double tranchant, surtout lorsqu'elle sert à une analyse graphologique... et cela se produit plus souvent que vous ne le pensez.
Pour ma part, je l'appelle "lettre d'accompagnement" et je la vois plutôt comme une introduction souvent utile.
A titre d'exemple, elle est importante lorsque l'on répond à une annonce correspondant à seulement 20% de son CV. Honnête et évidemment personnelle (pas de modèle), elle peut compenser la lecture "en diagonale" du CV et la recherche du mouton à 5 pattes souvent menée par les recruteurs.
N'oublions pas que la majorité des entreprises françaises sont des TPE/PME qui n'ont pas de service approprié et dont les dirigeants ne sont pas formés aux RH.
Enfin, cher Espin, "spontané" s'écrit avec un seul n.

> Répondre

Espin

24/05/2011

à 08:43

J'ai toujours considéré la lettre de motivation comme une "imbécilité" : sauf dans quelques cas bien précis (candidature spontannée, poste à responsabilité, très bonne connaissance d'une entreprise avec laquelle on souhaite travailler), c'est un pensum dans lequel on se torture les méninges pour dire qu'on a besoin de travailler et qu'on aimerait bien être embauché. Et je peux vous dire qu'en plus de 30 ans, j'en ai vu et lu des conseils sur comment écrire une "love letter" et autres sottises : recruteur et recruté savent très bien pourquoi on présente sa candidature, inutile de rajouter des platitudes ou des flagorneries creuses. Un CV clair, le professionnalisme du recruteur (assaisonné d'un peu de goût du risque, si possible) et un entretien honnête devraient suffire. Si elle se justifie encore un peu pour la candidature spontannée (je ne parle pas ici du mass-mailing conseillé à tout chercheur de travail), elle devient obsolète pour la réponse à une offre : je préfèrerais de loin un entretien téléphonique préalable, par exemple.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte