1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. Lettre de motivation pour un responsable RH

Lettre de motivation pour un responsable RH

lettre-de-motivation-pour-un-responsable-rh

Morgan Robert

Dans le domaine des ressources humaines, les recruteurs demeurent attentifs à la lettre de motivation. Une bonne occasion pour expliciter certaines expériences ou défendre des profils atypiques.

Un document toujours très attendu

« Pour moi, la lettre de motivation demeure utile du moment qu’elle apporte des informations complémentaires à celles inscrites sur le CV », explique Mathieu Loué, manager executive spécialisé RH chez Hays. En parallèle au CV, la lettre de motivation va permettre de revenir sur certains moments marquants et enrichir ainsi votre candidature. Pour Eric le Deley, directeur de l’IGS-RH, « la lettre de motivation doit être la clé qui va ouvrir les portes de l’entretien. C’est dire si elle sera importante, mais attention à bien l’adapter à chaque employeur. »

>>Retrouvez les dernières offres d’emploi Cadremploi de RRH

 

Aucun droit à l’erreur pour un futur responsable RH…

Eric le Deley l’affirme sans ambages, un candidat aux fonctions RH n’aura, de par sa formation, aucun droit à l’erreur sur sa lettre de motivation. « Lorsqu’il y a un face à face entre deux spécialistes RH, il y a un biais évident. Tous deux connaissent le métier. On attend donc du postulant un document exemplaire quant à sa présentation ou encore les champs lexicaux utilisés. On attend par ailleurs de lui qu’il se soit renseigné sur l’entreprise. Il ne paraîtrait pas incongru non plus qu’il ait profilé son futur recruteur… »

 

Spécifier quelles ont été ses responsabilités

Les ressources humaines sont un vaste domaine… Résultat : un candidat au poste de responsable RH va devoir absolument expliciter quelles auront été ses missions. « Il est bon de préciser son précédent périmètre de responsabilité, confirme Mathieu Loué. A-t-on plus particulièrement travaillé dans la formation ? Le recrutement ? Les relations sociales ? La GPEC ? Il faut pouvoir donner le détail de son parcours… Et surtout mettre en valeur les bonnes responsabilités par rapport aux projets de l’entreprise. » Votre potentiel employeur est-il en situation de recrutement ? Ou risque-t-il au contraire de gérer un plan social ? La lettre de motivation doit s’adapter à la mission. « Postule-t-on pour un poste de business partner dans une petite unité, reprend Eric le Deley, ou va-t-on se diriger vers une grande entreprise aux missions beaucoup plus cloisonnées ? Va-t-on intégrer une start-up prête à passer le seuil des 50 salariés ? À chaque entreprise son contexte. Et à chaque contexte sa lettre. »

 

La lettre de motivation pour défendre un profil atypique

Une lettre de motivation bien tournée peut également relever un CV qui serait un peu décalé par rapport à une candidature. Vous n’avez pas tout à fait le profil requis ? Dites-le… Rien n’est pire en effet que de s’inventer des compétences que l’on n’a pas. « Et surtout, reprend Mathieu Loué, utilisez votre lettre pour expliquer votre parcours, ses éventuelles incohérences, et relever les expériences, même originales, pouvant servir votre objectif final : décrocher le poste. » Attention tout de même à ne pas postuler à n’importe quel poste sans discernement. Les RH demeurent un petit milieu où un candidat farfelu serait vite repéré, et blacklisté !

 

N'oubliez pas de déposer votre CV dans la CVthèque Cadremploi utilisée par plus de 15 000 recruteurs

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+