1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. Soigner le mail d'accompagnement

Soigner le mail d'accompagnement

soigner-le-mail-daccompagnement

Sylvia Di Pasquale

Vos CV et lettre de motivation sont impeccables. Mais avez-vous pensé à soigner le mot qui accompagne votre mail ? Distinguez-vous des autres candidats en apportant un soin particulier à ce "teasing".

D'accord, votre CV est génial. OK, votre lettre de motivation est canon. Evidemment, les deux documents sont envoyés aux recruteurs en pièces jointes d'un mail. Mais avez-vous pensé à soigner le petit mot qui accompagne vos missives ? Celui que vous glisserez dans le corps du message, histoire d'avertir votre interlocuteur que vous lui envoyez une lettre et un CV du tonnerre ? Après tout, cette petite missive est la première de vos proses qu'il lira.

Si vous tenez à ce qu'il aille plus loin, mieux vaut la fignoler. Inutile d'en passer par les formules administratives et un rien poussiéreuses des bonnes vieilles lettres d'antan. Les « je vous prie d'agréer mes salutations » sont aussi peu sincères qu'obsolètes. L'on peut d'autant plus se permettre d'écrire court et sans rodomontades que le recruteur qui réceptionne cet envoi vient de recevoir 83 candidatures et en attend 120 autres. Il vous saura donc grée de faire court et d'éviter des formules que, de toute façon, il ne lira jamais. Mais attention, court ne signifie pas abrupt. On peut, en dix lignes, être poli, drôle, informatif et attiser la curiosité de son interlocuteur. Et sans être le roi de la formule qui tue ni le favori du Goncourt 2006.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+