1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. Trucs et astuces pour ne pas se louper

Trucs et astuces pour ne pas se louper

trucs-et-astuces-pour-ne-pas-se-louper

La rédaction

La langue française est difficile même pour les francophones. Pour être sûr de votre fait, rien de mieux que de réviser les bases.

  • Attention à ne pas accoler deux verbes qui n'appellent pas la même construction : « Assister et travailler en collaboration avec les équipes » est une tournure fautive. Deux solutions possibles : il faut supprimer l'un des deux verbes ; sinon, on peut accoler un complément au verbe « assister » (« Assister mon directeur »).
  • Autre exemple de syntaxe incorrecte : « Méthodique, patient et organisé, mes qualités [...] ». Le début appelle une autre construction, par exemple : « Je suis méthodique [...], et mes qualités [...] ».
  • Encore une construction à revoir : « Passionné par les médias et par les NTIC, mes différentes expériences [...] ». Il faut écrire « Passionné par les médias et par les NTIC, j'ai mené [...] ».
  • Un grand classique de la formule de politesse bancale : « En espérant une réponse favorable de votre part, veuillez recevoir [...] » : la personne qui espère et celle qui reçoit ne sont pas les mêmes... Il faut donc construire cette phrase différemment : « En espérant [...], je vous prie d'agréer [...] ».
  • Vérifiez toujours si chaque verbe possède un et un seul sujet : « Quinze ans de missions réussies dans l'humanitaire, je suis titulaire d'un DESS [...] ». Cette phrase est bancale car elle a deux sujets (« quinze ans de missions réussies » et plus loin « je ») pour un seul verbe. Il faut impérativement faire deux phrases : « Quinze ans de missions réussies [...] m'amènent à [...]. Je suis titulaire [...] ».
  • Attention aux successions de verbe d'action à l'infinitif. Exemple : « j'ai été chargée de créer et animer des vitrines virtuelles, effectuer des recommandations e-marketing, traiter des commandes et fidéliser la clientèle, [...] ». Il faut répéter le « de » à chaque fois : « de créer et d'animer, de traiter, de fidéliser ».
2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Yosra

03/02/2014

à 16:42

Ce genre de choses qu'on n'y pense meme pas! Merci pour l'article.

> Répondre

Pseudo

27/01/2011

à 14:41

Aïe ! Moi qui pensais bien rédiger... C'est très instructif : j'imprime vos conseils et je les garderai sous les yeux pour une prochaine lettre. En lisant vos différents conseils, je me rends compte qu'il ne faut pas craindre l'usage du "je". j'avais tendance à passer par d'autres tournures pour l'éviter. Autre écueil : je pensais inutile de répéter "de" (pour moi ça alourdissait la phrase) pour des verbes à l'infinitif qui se construisent de la même façon. Comme quoi...

> Répondre

+