Consultant AMOA

Publié le 08 août 2008 Sylvia Di Pasquale

Bonjour,

Le poste que vous proposez a retenu toute mon attention. Diplômé de l'ENSIEG, je possède une expérience de plus de 7 ans dans le domaine des nouvelles technologies en tant que consultant et chef de projet. Doté d'un grand sens de l'écoute et de bonnes capacités d'analyse et de synthèse, je désire me concentrer aujourd'hui sur les aspects fonctionnels et organisationnels des projets SI au travers de missions de conseil et d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

Sans spécialisation sur un métier particulier mais pourvu d'une solide culture technique et d'un profil polyvalent, j'ai eu l'occasion à travers mes différentes missions d'appréhender les univers des télécoms, de la banque, de l'assurance et des ressources humaines.

Me tenant à votre disposition, je vous invite à consulter mon CV en pièce jointe.

Cordialement,
Prénom Nom

Impression générale

Une lettre bien structurée malgré des phrases un peu longues. « Dans la signature du mail, il vaut mieux repréciser son numéro de téléphone, car cela nous facilite la tâche si l'on veut appeler tout de suite le candidat », indique Karine Favrou, DRH de Cosmobay-Vectis.

Introduction

Le champ « objet » du mail est correctement renseigné, c'est un bon point. « La phrase d'accroche est inutile ici, il vaut mieux commencer directement par la deuxième, conseille Karine Favrou. »

Corps du texte

« Les phrases sont un peu longues, regrette la DRH, si bien que le rythme de lecture est ralenti à cause des nombreuses idées exposées dans chaque paragraphe. » Si le recruteur a peu de temps à consacrer à chaque courrier, il risque de zapper la moitié des infos. D'où l'importance de bâtir des lettres courtes plus faciles à parcourir. « Non seulement le candidat ne détaille pas assez ses différentes expériences et compétences, mais surtout il ne les relie pas au poste proposé, relève la DRH de Cosmobay-Vectis. Or je n'ai pas tous les éléments pour mesurer son adéquation au poste, il aurait dû travailler sa candidature pour mettre ces liens en évidence. »

Fin

L'invitation à consulter son CV est purement décorative. « Je lis toujours le CV avant la lettre », précise Karine Favrou, comme nombre de ses homologues. Il n'est donc pas utile de les guider.

Conclusio
n

Le candidat a fait l'effort d'expliquer le contexte de sa candidature, ce qui est méritoire. On comprend ce qu'il a envie de faire, mais il n'explique pas quelles compétences acquises dans le passé lui permettraient d'être opérationnel au poste qui l'intéresse.

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :