Directeur de collection

directeur-de-collection

Sylvia Di Pasquale - Michel Holtz, Cadremploi


À l'attention de Monsieur
Adresse
75000 Paris
Ville, le 15 juin 0000

Monsieur,

Forte de quinze années d'expérience en édition spécialisée et professionnelle, j'ai l'honneur de me porter candidate au poste de Responsable de collection que vous présentez sur les sites de et de . Responsable d'édition depuis onze ans, tout d'abord pour la Direction générale des collectivités locales (ministère , 1994-1999) puis pour (1999-2005), j'ai animé des équipes et élaboré et réalisé de A à Z des programmes éditoriaux ambitieux dans des budgets et des délais très stricts. Diplômée des sciences du langage et de la communication à l'université Paris III, je suis en cours de validation de mes acquis de l'expérience à Paris XIII afin d'obtenir le master professionnel des sciences de l'information et de la communication, spécialité politique éditoriale.

Rouée aux techniques d'études de lectorat et de veille concurrentielle, j'appuie mes propositions de nouveautés sur une bonne connaissance du marché afin que chaque ouvrage remplisse les meilleures conditions de succès. Il me serait fort agréable d'appliquer mes connaissances et mon savoir-faire, ainsi que mon esprit d'analyse au domaine des guides en développant la collection . Je sais d'expérience faire partager mon enthousiasme et mon dynamisme aux personnes que j'ai à encadrer tout en faisant respecter les délais, les chartes de qualité et les procédures éditoriales. Dotée d'un grand sens de la diplomatie, je veille à entretenir des relations cordiales et constructives avec tous les intervenants de la chaîne éditoriale, auteurs et prestataires.

Très attachée aussi à la qualité des ouvrages des dont j'ai la responsabilité, je veille personnellement au style et excelle en réécriture ouvrages. Mes propres qualité rédactionnelles s'expriment également dans tous types d'argumentaires commerciaux et de dossiers de presse.

Je serais très heureuse d'intégrer la dynamique équipe des éditions et de contribuer à leur succès. Dans l'attente de vous rencontrer, je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

(signature manuscrite scannée)

,

Impression générale

Dans le secteur de l'édition, il n'est pas rare que les candidats soignent leur lettre de motivation, car c'est un premier élément attestant leurs capacités rédactionnelles. Or, celle-ci regroupe fautes et répétitions indignes d'une responsable éditoriale revendiquant onze ans d'expérience professionnelle : répétitions des "et" au deuxième paragraphe et "ouvrages" à l'avant-dernier paragraphe. L'expression "mes propres qualité" prend un "s", il manque un "d" entre "réécriture" et "ouvrages". Un peu génant lorsque la candidate déclarer exceller dans la réécriture et apporter un soin particulier à la qualité de ses éditions. Cependant ce courrier a retenu l'attention du recruteur. « Celle-ci a tout de suite retenu mon attention, car elle tisse sa toile ligne après ligne, explique une consultante en recrutement chargée de recruter une directrice de collection. Elle est redoutablement efficace. »

Introduction


Une introduction on ne peut plus classique. « À la lecture de cette première phrase, j'ai failli jeter la lettre, se souvient la consultante. L'expression 'j'ai l'honneur de me porter candidate' est anachronique ! Dans Balzac, j'adore mais pas ici. Comprenez-moi : le futur directeur de collection que nous cherchons devra juger des milliers de textes destinés au grand public écrits par des auteurs extérieurs pour une collection de guides pratiques. Il doit lui-même 'sentir' le poids des mots, repérer les lourdeurs de style, proposer des améliorations. S'il écrit de façon surannée, j'ai des doutes quant à sa capacité à faire travailler des auteurs. Mais j'ai relativisé mes craintes car cette candidate possède tout de même des atouts solides. »

Corps du texte


« Sa validation des acquis a fait la différence, explique la consultante. Nous sommes une PME et savons pertinemment qu'un diplômé du master édition de l'ESCP-EAP ou d'une prestigieuse école de journalisme préférera postuler chez un grand éditeur plutôt que chez nous. Même si la mission que nous proposons est dix fois plus riche, car le directeur de collection est le numéro 2 de l'entreprise. C'est ainsi' Quoi qu'il en soit, nous espérions attirer des universitaires, plus modestes que des diplômés d'écoles. Cette candidate est à la fois expérimentée et bientôt diplômée d'une très bonne formation universitaire, c'est parfait. » La candidate choisit le présent pour décrire ses compétences, ce qui rend ses explications vivantes. « J'apprécie beaucoup les passages sur ses savoir-être, précise la consultante. Certes, elle n'apporte pas de preuves tangibles sur ses affirmations d''enthousiasme', de 'diplomate' et d'attitude 'constructive', mais leur simple évocation prouve qu'elle a du recul par rapport au poste.»

Sa remarque finale sur sa capacité à rédiger « tous types d'argumentaires commerciaux et de dossiers de presse » a également fait mouche : « Elle connaît le métier, elle sait qu'on demande aujourd'hui à un directeur de collection de coopérer avec le commercial. Ce que beaucoup refusent, car ils estiment que vendre n'est pas leur domaine. Au contraire, elle propose ses services, ce qui est un bon point pour elle. »

Fin

La formule de politesse est incomplète (il faut écrire « je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées »). « Comme pour l'accroche, cette erreur m'a chiffonnée. Mais j'estime que tout le monde est perfectible' », relativise la consultante.

Conclusion


« Sa lettre très convaincante nous a donné envie de la rencontrer, ce que nous n'aurions pas fait si nous n'avions reçu que son CV, expliquent la consultante et son client. Nous devons la tester en entretien sur plusieurs critères : saura-t-elle s'adapter à une PME, elle qui n'a travaillé que dans des grands groupes prestigieux ' A-t-elle conscience des concessions qu'elle devra faire ' Quelles affinités a-t-elle avec les sujets de nos guides ' Sa lettre n'aborde pas du tout ces questions. »

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Altamirabile

25/10/2013

à 00:02

Bonjour !
J'aimerais trouver une lettre de motivation adéquate pour un poste de chargée de communication interne/externe et corporate.
Merci de bien vouloir m'indiquer où je pourrais la trouver.
MDA

> Répondre

giorgio

04/05/2009

à 13:24

Oui, il existe pour y avoir passé deux ans...
J'ai croisé un chômeur SSIIen la semaine dernière qui me parlait de ses difficultés, et ma boite qui pourrait dégraisser dans les mois qui viennent. Que l'auteur revoit ses sources d'infos.

> Répondre

jpeg

27/04/2009

à 23:54

Vaut mieux lire ça que d'être aveugle...le taux de chomage des cadres dans l'informatique (soit au moins 60% de la profession) est le double de celui des cadres en moyenne. plus de 30.000 informaticiens sont au chômage, sans compter ceux qui ont du se "recycler" faute de trouver un emploi.... faut arreter de croire au pays des bisounours qu'essayent de vendre les SSII....

> Répondre

sandra

10/02/2009

à 13:39

"car le chômage dans l'informatique n'existe pas"
Je ne suis pas de l'avis de cet expert. A ma connaissance le chômage des informaticiens est de l'ordre d'environ 5% et ne cesse de grimper en période de crise. Voir les plans de licenciement chez IBM, HP-EDS, etc...

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte