Editeur

editeur

Sylvia Di Pasquale - Michel Holtz, Cadremploi

Monsieur,

J'apprécie particulièrement vos guides pratiques et les concepts marketing novateurs que vous développez, et je serais très heureuse de rejoindre votre équipe pour vous apporter mon savoir-faire et mon expérience. Quinze ans de missions réussies dans l'édition pratique (j'ai notamment assuré le lancement en France de la série ), je suis titulaire d'un DESS à double profil (édition et communication) qui me permet d'envisager l'élaboration de produits d'édition dans un contexte plus ouvert et plus riche, qui caractérise assez bien, me semble-t-il, vos collections. Cette polyvalence me permet de prendre en charge le pilotage intégral de projets éditoriaux mais aussi d'élaborer et de mettre en place un plan de communication complet pour le lancement de nouveaux produits. Je suis rigoureuse, créative, curieuse et réactive, dotée de très bonnes qualités rédactionnelles et relationnelles. Je souhaiterais vivement vous rencontrer pour évoquer avec vous les atouts de ma candidature.

Je suis à votre disposition pour un prochain entretien et vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations les meilleures.

Prénom NOM
Adresse
CP Ville
01 00 00 00 00
06 00 00 00 00

 

Fautes flagrantes

« Quinze ans de missions réussies dans [?], je suis titulaire d'un DESS » : cette phrase a deux sujets (« quinze ans de missions réussies » et plus loin « je ») pour un seul verbe. Ce n'est pas possible, il faut faire deux phrases :
« Quinze ans de missions réussies [?] m'amènent à [?]. Je suis titulaire [?]. »

Impression générale


Une phrase bancale et des répétitions dans une lettre aussi courte, c'est rédhibitoire lorsqu'on postule pour être éditeur.

Introduction


L'intention est bonne, mais le résultat est raté. Dans sa première phrase, la candidate choisit de parler de la collection avant que de parler d'elle C'est méritoire, mais son accroche est trop longue et mal écrite. Les répétitions de « et » alourdissent la phrase. « Pour quelqu'un qui se dit 'rigoureuse', c'est un mauvais point d'entrée, estime S. P., directrice de collection chargée de recruter l'éditeur qui la secondera. Elle aurait dû s'en rendre compte à la relecture et scinder sa phrase en deux. »

Corps du texte


« La lettre de motivation me sert à sélectionner les candidats, explique S. P. Chez nous, un éditeur doit savoir faire réécrire les textes des rédacteurs dans le respect d'une charte rédactionnelle définie par l'éditeur. Cette candidate ne sera pas capable de rédiger une telle charte ni de la faire respecter, puisqu'elle ne connaît pas les principes basiques de l'écriture pour être lu. Emploi abusif des parenthèses, répétitions de verbe, phrases mal construites' Elle ne travaillera pas chez nous. »

Conclusion


Dans l'édition, une lettre bâclée est éliminatoire. La candidate n'a pas conscience du tort qu'elle se fait en envoyant ce genre de missive. Il lui faut retravailler intégralement sa lettre tant sur le fond que sur la forme.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte