1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils candidature >
  4. Lettre de motivation >
  5. Modèles de lettre de motivation >
  6. Modèle de lettre de motivation ingénieur d'études

Modèle de lettre de motivation ingénieur d'études

modele-de-lettre-de-motivation-ingenieur-detudes

Sylvia Di Pasquale - Michel Holtz, Cadremploi

Nom Prénom

Adresse : 44000 Ville

Tel : 06 00 00 00 00

âge : 26 ans

email : nom.prénom@neuf.frLettre de motivation

Etudiant en informatique, mon parcours orienté dans l'image, la synthèse/traitement d'images en 3 dimensions et l'intelligence artificielle , m'a permis d'effectuer un TER (travail d'études et de recherches) sur un modeleur 3D à base de formes primitives , puis un stage en réalité virtuelle , ainsi que d'autres projets passionnants par la diversité de leurs champs d'applications tant au niveau modélisation qu'au niveau conception . Il y a un côté découverte éxaltant'. il faut être Créatif'. ne Pas Hésiter à Proposer des Idées Nouvelles'. Douter 'se Remettre en Question' Evoluer'..

Ce travail permet de faire appel à d'autres disciplines : robotique , mécanique, physique ,mathématiques . ... un aspect Pluridisciplinaire Enrichissant'. . Poser des Problèmes'Proposer/Trouver/Améliorer des Solutions'.Travailler à la fois Seul et en Equipe'.avec un Objectif à Atteindre.

Cette formation m'a intéressé au plus au point et j'entretiendrai cet intérêt dans l'accomplissement d'un projet professionnel.

Prénom NOM

,

Fautes flagrantes

  • « Étudiant en informatique, mon parcours » : cette tournure est fautive. Il faut écrire : « Étudiant en informatique, j'ai orienté mon parcours [?]. Cela m'a permis [?]
  • Nombreuses fautes de ponctuation (4 points au lieu de 3)
  • Trop de majuscules inappropriées

Impression générale

Voici un courrier qui change de l'ordinaire. Mais le premier coup d'oeil n'est pas favorable au candidat : sa lettre est truffée de lettres capitales inappropriées et la ponctuation est fantaisiste. Cela n'augure rien de bon sur le fond. Un recruteur à l'esprit joueur s'est demandé s'il n'y avait pas un message dissimulé en prenant la première lettre de tous les mots en capitales : à notre connaissance, CPHPINDRQEPEPSSEOA ne signifie rien, y compris en dialecte peul.

Introduction

Une lettre de motivation ne doit jamais comporter de titre, et surtout pas en encadré. En revanche, le candidat aurait dû adresser sa missive à une personne en particulier et l'apostropher (« Madame », « Monsieur », ou « Madame, Monsieur » si le destinataire est inconnu). Il n'y a pas de phrase d'accroche dans cette lettre, et c'est regrettable car elle commence par un paragraphe fleuve. Il faut ménager un sas d'entrée, une phrase qui explique par exemple son intérêt pour l'entreprise, avant d'assommer le lecteur avec une description nombriliste.

Corps du texte

Le candidat commence bille en tête par parler de ses études, de son travail de recherche, de son stage, et précise qu'il n'est pas exhaustif. On est soulagé car cette première phrase fait rien moins que cinq lignes et contient six informations : c'est beaucoup trop long et trop touffu pour un début. D'autant qu'il paraphrase son CV. « La lettre de motivation ne doit pas répéter ce qui est inscrit dans le CV, explique Céline Lhermitte, responsable RH de CSIE (SSII). Cette lettre n'apporte aucune information concernant son projet professionnel et sa motivation. Or, la lettre doit présenter une argumentation logique, répondre à un besoin de l'entreprise et être structurée. » Même dans le cas d'une candidature spontanée (ce qui est le cas ici), un jeune diplômé doit uniquement mettre en valeur les compétences et savoir-être qu'il estime transposables dans l'entreprise où il postule. Ici, « il présente son parcours grâce à des énumérations et indique les qualités qu'il faut avoir », note Céline Lhermitte. Pour ce faire, il utilise des tournures impersonnelles (« Il y a », « il faut », des verbes à l'infinitif), ce qui le pose en donneur de leçons. Mais à aucun moment, il ne dit qu'il possède ces qualités, comme s'il craignait de parler de lui à la première personne.Au final, « je ne sais pas ce qu'il a fait, notamment lors de son stage de fin d'études. Et son CV est également muet sur ce thème ». De plus, la liberté qu'il prend avec la ponctuation et l'utilisation pléthorique des lettres capitales font penser que ce candidat vit dans son monde et ne connaît pas certaines règles de base. Ou s'en affranchit comme s'il n'était pas dans la sphère professionnelle.Fin« Il manque un dernier paragraphe qui expose ce qu'il attend : un entretien», relève Céline Lhermitte.ConclusionPeu de recruteurs prendront le risque de recevoir un tel candidat. Avec une lettre aussi peu conforme aux codes en vigueur, il passe pour un hurluberlu. Ce que peu d'entreprises attendent d'un futur ingénieur d'études.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

virgy

13/06/2016

à 23:29

au plus haut point !!!!!!

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte