Que sont les compétences professionnelles ?

Publié le 17 septembre 2020 Mathilde Palfroy

Vous êtes en train de faire le point sur vos compétences ? Pour trouver un emploi, ou pour évoluer dans votre secteur d’activité, mieux vaut savoir définir et mettre en valeur ses compétences professionnelles. Il existe de nombreuses compétences, techniques ou comportementales, que vous pouvez développer ou acquérir pour valoriser votre profil et booster votre carrière. Pour savoir ce que sont les compétences professionnelles et comment tirer le meilleur parti des vôtres, découvrez notre article.
Que sont les compétences professionnelles ?

Comment définir les compétences professionnelles ? 

Les compétences professionnelles sont les capacités qui permettent à un salarié de prendre en charge une ou plusieurs missions au sein de l’entreprise

Il existe deux types de compétences professionnelles :

  • les compétences professionnelles techniques (ou hard skills), qui correspondent à des savoir-faire opérationnels ;
  • les compétences professionnelles comportementales (ou soft skills), qui relèvent davantage du savoir-être et des qualités personnelles d’un salarié. 

Les compétences professionnelles peuvent avoir été acquises dans le cadre de votre formation initiale, mais également durant votre parcours, en poste ou à la suite d’une formation. Si vous avez du mal à faire la distinction entre toutes ces compétences, notre article dédié vous éclairera : Que sont les hard skills, soft skills et mad skills ? 

Notre conseil : si vous n’êtes pas capable d’identifier vos meilleures compétences professionnelles et si vous avez des doutes concernant la poursuite de votre carrière, vous pouvez réaliser un bilan de compétences qui vous aidera à y voir plus clair. 

Exemples de compétences professionnelles 

Les compétences professionnelles techniques sont celles qui sont listées dans les offres d’emploi. Ce sont les compétences opérationnelles nécessaires au poste et que le salarié doit maîtriser. 

Exemples de compétences professionnelles techniques : maîtrise d’un logiciel, réalisation d’un plan de financement, gestion de projets, niveau dans un langue étrangère, management d’une équipe, gestion de paie, réalisation de bilan comptable, relation clients, etc.  

Les compétences comportementales, elles, ne sont pas toujours expressément requises, mais elles comptent tout autant. Il faut parfois savoir entre les lignes d’une offre d’emploi pour les deviner. Elles peuvent jouer un rôle décisif dans le choix d’un candidat par un recruteur. Pour certains postes, elles sont indispensables.  

Exemples de compétences professionnelles comportementales : esprit d’équipe, autonomie, esprit d’initiative, créativité, bienveillance au travail, management, prise de décision, négociation, résistance au stress, etc. 

Bon à savoir : contrairement aux compétences professionnelles techniques, les soft skills sont étroitement liées à la personnalité du salarié. Pour autant, il est tout à fait possible de travailler certaines compétences comportementales, de les renforcer ou d’en acquérir de nouvelles au cours de sa carrière (lors d’une formation que vous pouvez choisir et financer par votre CPF par exemple).  

Quelles sont les compétences professionnelles prisées par les recruteurs ? 

Les recruteurs s’attardent forcément sur les compétences techniques nécessaires à la bonne réalisation des missions du poste par le salarié. Ces compétences s’avèrent ainsi souvent discriminantes : si vous ne remplissez pas les conditions, votre profil a de fortes chances d’être rapidement écarté.  

Pour autant les compétences techniques ne sont pas toujours suffisantes. À compétences techniques égales, le profil de personnalité du candidat entre en jeu et peut favoriser ou freiner son embauche. Il existe des soft skills que les entreprises s’arrachent  et qui font toute la différence. 

Voici quelques compétences ou types de compétences professionnelles très prisées par les recruteurs :

  • les compétences techniques transversales et utiles à tous types de postes : maîtrise experte des outils informatiques bureautiques, aptitudes rédactionnelles et bonne orthographe,  maîtrise d’une langue étrangère, etc.
  • les compétences comportementales relationnelles : management, négociation, esprit d’équipe, etc.
  • les aptitudes personnelles qui permettent à un employeur de compter sur l’implication et l’évolution d’un salarié : autonomie, flexibilité, capacité d’initiative, etc.  

Notre conseil : les compétences opérationnelles peuvent être plus facilement acquises que les compétences comportementales, qui dépendent de votre caractère. Ainsi, si vous candidatez à un poste pour lequel vous ne disposez pas de toutes les compétences techniques requises, mettez l’accent sur vos soft skills et sur votre motivation à acquérir les savoir-faire manquants. Renseignez-vous sur les possibilités de formations, et montrez que vous ne candidatez pas à la légère, mais dans le cadre d’un projet professionnel cohérent et réfléchi.  

Comment valoriser vos compétences professionnelles ? 

Pour valoriser vos atouts, misez sur les compétences du CV, mais aussi sur une lettre de motivation convaincante.  

Valorisez les compétences professionnelles dans le CV 

Dans votre CV, listez vos compétences. Adaptez le libellé ou le descriptif de la compétence citée au poste visé en utilisant un verbe à l’infinitif. 

Exemple : plutôt que « Gestion administrative », indiquez comme compétence « Assurer un secrétariat soigneux » ou « Effectuer une relecture rigoureuse des courriers ». C’est beaucoup plus précis, et plus parlant pour le recruteur chargé d’étudier votre candidature. 

  • Vous pouvez créer une rubrique spécifique dédiée à vos compétences ou à certaines d’entre elles : choisissez en ce cas vos compétences les plus significatives pour ne pas les noyer et les mettre en valeur.
  • Une autre solution consiste à associer vos compétences à vos différentes expériences professionnelles. Ce choix est plus judicieux lorsque vous avez peu d’expérience professionnelle ou des expériences disparates.  

Notre conseil : si vous avez de nombreuses compétences, essayez de les valoriser sans surcharger la rubrique dédiée ou le détail de vos expériences. Vous pouvez par exemple créer une rubrique langue ou une rubrique informatique dans votre CV, ou valoriser indirectement certaines compétences en évoquant vos loisirs, vos engagements associatifs, ou encore, s’agissant de compétences techniques, le suivi d’une formation spécialisée.  

Valoriser les compétences professionnelles dans la lettre de motivation

Si vous candidatez à une poste que vous avez déjà occupé, ou pour trouver un premier emploi, il est inutile de revenir sur les compétences déjà listées dans votre CV. Dans votre lettre de motivation, mieux vaut être habile et « glisser » vos compétences sans en parler :  

  • Une lettre de motivation parfaitement rédigée et mise en page (sans faute de frappe ni d’orthographe) laissera une impression de soin, de rigueur.
  • Des phrases percutantes et des mots bien choisis donneront au recruteur le sentiment que vous savez manier la langue, mais aussi convaincre et argumenter.
  • Si vous évoquez avec justesse l’entreprise et ses besoins pour justifier votre candidature, vous montrerez que vous êtes suffisamment débrouillard pour bien vous renseigner. 

Si par contre vous opérez une reconversion professionnelle, ou si vous avez envie de changer de poste, vous pouvez évoquer et valoriser des compétences transférables.

Mathilde Palfroy
Mathilde Palfroy

Éditrice et rédactrice juridique, Mathilde Palfroy s’intéresse à tous les sujets pratiques du quotidien. Elle rédige pour Cadremploi des articles sur des thématiques liées à l’emploi et à la carrière. En plus de ses collaborations avec différents éditeurs spécialisés, elle assure également le suivi d’ouvrages de littérature générale aux éditions de la Rémanence dont elle est la fondatrice.

Vous aimerez aussi :