11 conseils pour améliorer sa concentration au travail

Publié le 03 septembre 2020 Fleur Chrétien

Alors que l’usage des messageries instantanées constitue aujourd’hui la norme dans la communication au travail, il semble de plus en plus difficile de ne pas être interrompu dans une activité. En conséquence, le niveau de concentration baisse, impactant par le même biais la productivité au travail. En cette période de rentrée, vous avez pris de bonnes résolutions et souhaitez rebooster votre concentration ? Découvrez avec Cadremploi les 11 conseils pour améliorer sa concentration au travail.
11 conseils pour améliorer sa concentration au travail

Les bonnes conditions physiques pour améliorer sa concentration au travail

Avant même d’évoquer l’organisation favorable à la concentration, l’essentiel est d’être soi-même en bonne santé. Sommeil, alimentation, activité physique : tels sont les pré-requis indispensables pour optimiser sa concentration.  

Bien choisir son espace de travail : essentiel pour la concentration

Pour pouvoir se concentrer sur un dossier, privilégiez les endroits ordonnés, calmes et lumineux. Bref, des lieux qui limitent les dérangements et les distractions. Si vous travaillez en open space, essayez de vous isoler dans une salle de réunion pour réaliser une mission qui exige un fort niveau de concentration. Si votre bureau est mal rangé, notre article Comment organiser son bureau au travail ? vous donnera de précieuses astuces pour le ranger.

Quelle ambiance pour améliorer sa concentration au travail ?

Pour certains, le silence monacal constitue une condition sine qua non de concentration. Pour d’autres, un fond musical est indispensable pour permettre à l’esprit de se focaliser sur une tâche. Ainsi, les conditions permettant d’améliorer la concentration varient d’une personne à l’autre, mais également en fonction des missions à réaliser. En effet, si la musique stimule et accompagne parfaitement la réalisation de tâches répétitives, elle peut néanmoins être facteur de déconcentration dès lors qu’il s’agit d’activités plus complexes.  

Le meilleur moment pour la concentration

Le niveau de concentration fluctue durant la journée. Selon notre rythme chronobiologique, c’est le matin - 2 heures après le réveil environ -, que notre capacité de concentration est maximale. Si vous devez réaliser un travail nécessitant un niveau élevé de concentration, ne commencez pas la journée en lisant vos mails : mettez-vous à l’œuvre directement.

À ce rythme chronobiologique vient s’ajouter le rythme « social » : en entreprise, c’est souvent tôt le matin et tard le soir qu’il est le plus aisé de travailler sans risque d’être dérangé.  

Savoir se mettre en mode travail pour améliorer sa concentration

Vous avez oublié votre chargeur de téléphone, votre machine à laver est en panne et votre enfant est malade ? Pour améliorer votre concentration, mettez de côté tous les sujets qui ne concernent pas directement le travail à réaliser, aussi contrariants soient-ils. Concentrez-vous sur l’instant présent et la tâche à effectuer.  

Se préparer en amont pour améliorer sa concentration

Vous avez un gros dossier à restituer pour la fin de semaine et avez prévu d’y travailler demain ? Dans ce cas, veillez à disposer de tout le matériel nécessaire au préalable. Organisez votre bureau, rassemblez les dossiers, triez les mails dont vous auriez besoin.

Réaliser ces petites tâches en amont vous permettra de vous plonger directement dans le vif du sujet sans perte de temps.  

Comment organiser sa journée pour améliorer sa concentration ?

Quoi de pire que de papillonner ou de procrastiner pour casser la concentration et réduire la productivité ? Si vous avez tendance à tout commencer sans rien finir, il est temps d’organiser votre journée avec des tâches claires et précises. Listez les tâches importantes et urgentes, les tâches secondaires. Et n’oubliez pas de laisser de la place aux imprévus dans votre emploi du temps.

Cette organisation quotidienne est également applicable sur un rythme hebdomadaire et mensuel.  

Pourquoi découper son temps de travail favorise-t-il la concentration ?

Plutôt que de prévoir 8 heures de travail intenses, découpez votre journée en plages de travail. Pour ce faire, vous devrez scinder la mission à effectuer. Ainsi, vous éviterez de stresser devant l’ampleur du travail : vous vous attellerez à des tâches bien délimitées, réalisées selon un ordre logique et dans un temps défini.

L’idéal : pour chaque tâche, fixez un objectif précis et une échéance courte.  

Prévoir des pauses pour améliorer sa concentration au travail

Le temps de concentration moyen étant d’1h30 - 2 heures pour les personnes bien entraînées - il est utopique de croire que vous resterez concentré 10 heures sur un dossier sans décrocher. Biologiquement, il est indispensable de prévoir des pauses. Selon la méthode Pomodoro, développée par Francesco Cirillo à la fin des années 80 pour optimiser le temps de travail, il est recommandé d’enchaîner des périodes de 25 mn de travail, suivies de 5 mn de pause. Et qui dit pause ne signifie pas chats et réseaux sociaux, mais véritable oxygénation du cerveau.

De la même façon, accordez-vous un vrai temps de pause le week-end pour favoriser un bon niveau de concentration à votre retour au bureau le lundi matin.  

Pourquoi se déconnecter est-il essentiel à la concentration ?

En 2010, une enquête réalisée par Sciforma sur « Les nouveaux temps de travail », soulignait qu’il était « impossible pour un Français de rester concentré plus de 12 minutes sur son travail sans être interrompu ». Dix ans plus tard, l’explosion des notifications automatiques et messageries instantanées a probablement diminué cette durée. D’où l’importance d’opérer à une déconnexion digitale et de s’isoler : éteignez Skype, Slack, Messenger et WhatsApp, mettez votre téléphone en mode avion si besoin, désactivez les notifications mails, fermez la porte de votre bureau, signalez à vos collègues que vous ne voulez pas être dérangé. En créant ainsi votre bulle de travail, vous pourrez rester focalisé sur votre mission.  

Comment développer sa concentration ?

Même si vous éprouvez des difficultés à vous mobiliser sur un sujet, vous pouvez améliorer votre capital concentration.

Première étape : évaluer votre capacité de concentration ainsi que les conditions favorables à cet état.

Deuxième étape : augmenter progressivement de quelques minutes votre durée de concentration.

Pour y parvenir, les techniques de méditation telles que la respiration ou la visualisation sont souvent efficaces.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :