5 conseils pour appliquer les gestes barrières au travail

Publié le 18 mai 2020 Mathilde Hardy

Vous devez vous rendre au travail ? Vous avez la boule au ventre à l’idée de prendre les transports en commun puis de passer la journée à votre bureau ? Viviers potentiels de microbes et plus particulièrement de Coronavirus, rejoindre les locaux de votre entreprise peut être particulièrement anxiogène. Pour ne pas que la reprise soit synonyme d’une trop grosse source de stress, et qu’elle se passe pour le mieux, nous vous avons rassemblé dans cet article 5 conseils à appliquer au travail pour respecter les gestes barrières et vous protéger d’une contamination par le Covid-19. À lire et appliquer sans modération pour vous sécuriser au maximum dans vos déplacements professionnels.
5 conseils pour appliquer les gestes barrières au travail
  1. Se laver régulièrement les mains, un geste barrière essentiel au travail
  2. Ne pas toucher le bureau de son voisin
  3. Le masque : geste barrière essentiel au travail
  4. Gestes barrières et distanciation physique avec les collègues de travail
  5. Limiter les contacts avec les poignées de porte

Se laver régulièrement les mains, un geste barrière essentiel au travail

De la sonnerie de votre réveil, jusqu’à l’extinction de votre lampe de chevet le soir dans votre chambre, le lavage de vos mains doit rythmer votre journée. Se laver régulièrement les mains à l’eau ou au gel hydro-alcoolique est le conseil essentiel à appliquer pendant l’épidémie de Coronavirus, et même après. C’est LA règle d’hygiène élémentaire pour éviter au maximum d’attraper des microbes, et en-tête de liste le Covid-19, car le virus transite par les mains. Un bon lavage de mains doit durer entre 40 et 60 secondes, et doit s’effectuer avec du savon.

Votre geste réflexe en arrivant au travail, vous désinfecter les mains avec un distributeur de gel hydro-alcoolique qui doit être installé dans votre entreprise ou vous rendre aux toilettes pour les laver à l’eau savonneuse. Rituel d’arrivée au travail, certes, mais le lavage des mains doit être fait tout au long de la journée : dès lors que vous touchez un élément à usage collectif comme une poignée de porte ou un bouton d’ascenseur par exemple

D’autres petits gestes anodins sont à éviter pour sécuriser au maximum votre venue au travail. Le nez, les yeux et la bouche sont des portes d’entrée pour le Coronavirus. Vous devez donc éviter de vous toucher le visage tout au long de la journée.  

Bon à savoir : les ministères de la Santé et du Travail déconseillent le port des gants. Ils donnent un faux sentiment de protection et sont vecteurs de contamination. Le lavage des mains est toujours à privilégier.

Ne pas toucher le bureau de son voisin

Pour éviter de contaminer son voisin d’open space, il est impératif d’avoir son propre matériel de travail et de ne pas lui emprunter le sien. Chaque collaborateur de l’entreprise doit disposer d’un bureau (table) et d’un équipement informatique (UC + clavier + souris + écran + casque) ou d’un casier, à ne pas partager. Si ce n’est pas le cas, rapprochez-vous de votre manager, supérieur hiérarchique, service RH ou généraux pour vous en procurer.

Pour appliquer les gestes barrières au travail, voici quelques bons réflexes à adopter :

  • Si vous deviez toucher les effets de votre voisin, n’hésitez pas à passer un coup de lingettes nettoyantes et désinfectantes dessus après.
  • Si votre collègue vous demander de lire quelque chose sur son écran d’ordinateur, tenez-vous à bonne distance derrière lui, et non au-dessus de son épaule.
  • Ne partagez pas vos crayons, ciseaux, scotch ou autres fournitures de bureau.
  • Si vraiment vous deviez vous rapprocher d’un collègue, munissez-vous d’un masque.

Le masque : geste barrière essentiel au travail

La transmission du virus se fait par un contact étroit avec une personne déjà contaminée, par l’inhalation de gouttelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux par la personne contaminée. Le port du masque agit comme une barrière au Coronavirus.

Le port du masque en entreprise peut être obligatoire ou facultatif, selon que l’employeur garantisse ou non une solution de protection collective de nature technique (écrans physiques, espacement des postes de travail, renouvellement de l’air…), organisationnelle (décalage des horaires, dédoublement des équipes…), ou lorsque cette dernière ne suffit pas à elle seule pour protéger le travailleur (pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article Coronavirus : le port du masque est-il obligatoire au travail ?). Dans tous les cas, nous vous conseillons d’en avoir toujours un à proximité, en cas d’imprévu.

Attention toutefois à sa durée d’efficacité : au bout de 4 heures, vous devez en changer.

Pour transporter vos masques de rechange, ne les glissez pas sans protection dans votre sac. Mélangés avec d’autres éléments comme des clés ou un téléphone portable, ils pourraient être infectés. Nous vous conseillons de prévoir une pochette pour qu’ils restent propres en attendant d’être portés.

Gestes barrières et distanciation physique avec les collègues de travail

L’existence du Covid-19 contraint les salariés à revoir les pratiques de politesse au travail. Fini les éventuelles bises avec les collègues et les poignées de main avec les clients, dorénavant la règle pour tous est de se saluer de loin. La distanciation physique, l’un des gestes barrières préconisé par le Gouvernement, consiste à éloigner physiquement les collaborateurs dans l’entreprise.

L’employeur doit mettre en place certaines règles pour éviter le regroupement et la proximité des travailleurs (pour un récapitulatif des obligations de l'employeur à la sortie du confinement, vous pouvez lire cet article). Par exemple :

  • Chaque salarié présent devra être installé à son bureau, de manière à n’avoir personne à côté de lui, personne derrière lui et personne en face de lui. Ou alors, des séparations en plexiglas devront être installées.
  • Les salariés présents devront limiter les déplacements dans l’entreprise et respecter les règles de distanciation sanitaires entre eux (1,50 mètre).
  • Les réunions pourront être organisées en respectant les règles précédemment citées.
  • Chaque personne présente lors des réunions devra être installée de manière à n’avoir personne à côté d’elle et personne en face d’elle.

Limiter les contacts avec les poignées de porte

Boutons d’ascenseurs, distributeurs de café, poignées ou battants de porte… circuler dans l’entreprise sans rien toucher peut relever du parcours du combattant. S’il incombe à l’employeur de préparer les plans de circulation des salariés pour éviter au maximum qu’ils ne se croisent, à titre individuel certains réflexes doivent être adoptés :

  • Privilégier les escaliers aux ascenseurs.
  • Privilégier les moyens de communication digitaux (envoie de mails ou de slack par exemple) plutôt que les visites physiques.
  • Se laver les mains après chaque contact avec une surface collective.
  • Éviter au maximum d’imprimer.
  • Si vous devez actionner un mécanisme d'ouverture, utilisez votre coude.

Ne relâchez pas votre vigilance et appliquez ces 5 conseils dans votre quotidien professionnel. Votre reprise du travail n’en sera que plus sereine.

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Diplômée avocat, Mathilde Hardy est ensuite formée à l’édition et à la production de contenus print et web pour différents Médias. Elle rédige des articles pour Cadremploi afin d'accompagner les candidats à l'embauche et leur permettre de décrocher l'emploi de leurs rêves, mais informe aussi les cadres sur tout ce qui touche de près ou de loin au monde du travail.

Vous aimerez aussi :