Comment adopter une posture managériale efficace ?

Fleur Chrétien

Manager une équipe n’est pas tous les jours chose facile. Entre les conflits internes, les personnalités difficiles à manager et les difficultés inhérentes à la gestion de projet, il faut parfois déployer des trésors d’imagination pour manager son équipe de manière efficace. Quelle que soit la situation, vous pouvez toutefois peser dans la balance en adoptant la posture managériale adéquate. Comment manager une équipe sans apparaître comme le petit chef autoritaire ? Inspirer confiance et respect tout en faisant preuve d’humilité ? Etre proche des collaborateurs tout en affirmant votre posture de manager ? Voici nos 13 conseils pour savoir comment adopter une posture managériale efficace.
Comment adopter une posture managériale efficace ?

1. Fédérer plutôt que diviser

Si « diviser pour mieux régner » est une technique connue de tous, elle est davantage l’apanage des petits chefs que des managers.

Votre enjeu en tant que manager : savoir créer une cohésion d’équipe pour impliquer chaque collaborateur dans le projet à mener.

Votre levier d'action : l’instauration d’un style de management démocratique et bienveillant.

2. La bonne posture managériale : accompagner plutôt que surveiller

Pour rendre votre équipe autonome et confiante, évitez le mode ‘surveillance rapprochée’. En revanche, instaurez des moments d’échange réguliers et restez accessible pour pouvoir répondre aux questions et aux doutes de votre équipe.

Ce que les collaborateurs attendent de vous : des conseils, pour être orientés dans la bonne direction.

3. Piloter plutôt que décider, pour une posture managériale efficace

Piloter une équipe (et un projet) signifie que vous devez définir des objectifs, des délais, des contraintes.

Laissez toutefois une marge de manœuvre aux équipes -notamment sur la partie opérationnelle- pour qu’elles s’approprient le projet. Bref : pour manager efficacement, évitez de tout décider.

4. Impliquer plutôt qu’exclure

Pour que votre posture managériale soit efficace, jouez la carte de l’implication, comment ? En réalisant des séances de brainstorming et de co-construction, en sollicitant les multiples compétences de votre équipe et en faisant appel à l’intelligence collective.

Ainsi, les collaborateurs se sentent impliqués dans la globalité du projet, et pas seulement dans son exécution.

5. Faire adhérer plutôt qu’imposer

Abandonnez la méthode du petit chef qui impose ses décisions et interdit toute discussion. Pour être respecté en tant que manager, l’adhésion des collaborateurs est clé.

Pour cela, expliquez le projet, ses enjeux, son déroulé. En un mot, communiquez un maximum avec votre équipe, levez les inquiétudes et répondez aux questionnements.

6. Pour une posture managériale efficace : développez votre sens de l’écoute

Savoir écouter (les plaintes, les inquiétudes, les réticences) et savoir observer (les comportements, les réactions, les interactions entre collaborateurs) permet d’ajuster sa propre attitude.

Faites appel à votre intelligence relationnelle pour que votre posture managériale soit efficace, en apprenant à écouter plutôt qu’à parler dans certains contextes.

7. Le respect : la base d’une posture managériale efficace

En raison de votre position de manager, votre comportement fait référence. Si vous respectez vos collaborateurs, ils en feront de même entre eux et avec vous.

Par ailleurs, le respect est le pré-requis d’une relation de confiance, indispensable pour des relations de travail saines et efficaces entre manager et managés.

8. Savoir trancher plutôt que de maintenir l’état de flou

Sans imposer votre point de vue de façon systématique, vous aurez à prendre vos responsabilités de manager dans certaines situations.

Savoir prendre une décision complexe et en assumer la responsabilité fait partie de votre rôle de manager. Ainsi, sachez que la posture managériale implique cette capacité à savoir trancher de façon non équivoque dans certaines circonstances.

>> lire aussi : Comment passer de manager expert à manager leader ?

9. Savoir se remettre en question pour une posture managériale efficace

Certes, vous êtes manager. Mais vous n’êtes pas infaillible. Reconnaissez vos erreurs et acceptez de vous remettre en question : cette posture vous remet sur un pied d’égalité avec les collaborateurs, manifeste une certaine dose d’humilité et dédramatise les erreurs.

Peut-être les collaborateurs seront-ils plus enclins à la prise de risque s’ils prennent conscience que l’erreur est admise… sous réserve de la reconnaître et de la corriger, bien entendu.

10. Défendre son équipe plutôt que de l’incriminer

Quelles que soient les circonstances, le manager doit assumer la responsabilité d’un échec ou d’une erreur pour son équipe. Hors de question de rejeter la faute sur un collaborateur.

Votre capacité à assumer ce rôle figure au rang des postures managériales essentielles pour la confiance et la cohésion de l’équipe.

11. Rectifier plutôt que sanctionner pour gagner en efficacité

Dans la continuité de cette approche qui tolère le droit à l’erreur et invite le manager à assumer la responsabilité des erreurs de son équipe, la sanction est supprimée au profit d’un accompagnement du manager pour rectifier l’erreur.

Cette posture managériale, qui consiste à résoudre les problèmes plutôt qu’à les pointer, permet de faire progresser l’équipe dans une démarche d’amélioration continue.

12. L’intelligence émotionnelle au cœur de la posture managériale efficace

Savoir maîtriser ses émotions et déceler les ressentis émotionnels des collaborateurs de son équipe doivent faire partie des aptitudes du manager.

Faire preuve d’intelligence émotionnelle dans son mode de management permet ainsi d’adopter la bonne posture.

13. La transparence, pour une posture managériale efficace

Que ce soit au travers d’un comportement authentique ou d’une information correctement transmise, tout manager gagne à être honnête et transparent.

Cette posture managériale permet en effet d’accroître le sentiment de confiance et de développer une communication fluide au sein de l’équipe.

Cela pourrait vous intéresser :
Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :