Comment prévenir le surmenage au travail ?

Fleur Chrétien

Vous êtes constamment fatigué, avez l’impression de crouler sous le travail mais ne savez pas par où commencer. Vous vous sentez irritable, ou souffrez de douleurs chroniques. Peut-être êtes-vous victime de surmenage professionnel ? Le surmenage au travail, qui mène parfois au burn-out s’il n’est pas identifié suffisamment tôt, est reconnaissable par un certain nombre de signes. Qu’est-ce que le surmenage ? Quels en sont les signes caractéristiques ? Comment l’éviter ? Cadremploi vous apporte un éclairage sur la question dans cet article.
Comment prévenir le surmenage au travail ?

La définition du surmenage au travail

Pour pouvoir mettre un mot sur une situation, il est fondamental de pouvoir identifier un cas de surmenage au travail. 

Qu’est-ce que le surmenage au travail ?

Si le terme semble aujourd’hui galvaudé (au même titre que celui de burn-out), le surmenage désigne une problématique bien spécifique : il s’agit d’un état de fatigue persistant et durable, distinct d’une fatigue occasionnelle.

Le surmenage peut subvenir dans la sphère personnelle, en raison d’une charge mentale trop élevée par exemple.

Le surmenage au travail se rapproche davantage du burn-out car il concerne la sphère professionnelle.  

Faire la différence entre surmenage au travail et burn-out

Surmenage au travail et burn-out peuvent se distinguer de deux manières :

  • Le surmenage est un terme générique valable dans le cadre professionnel comme familial. A contrario, le burn-out est nécessairement lié au travail.
  •  Par ailleurs, le surmenage s’entend parfois comme une étape qui précède le burn-out. En effet, le burn-out désigne un état d’épuisement extrême. Il est souvent associé à un stress chronique, et concerne généralement des personnes très investies et très dépendantes émotionnellement de leur activité professionnelle. Quand on parle de surmenage, l’état d’épuisement de la personne est en général moins avancé qu’en cas de burn-out.  

Surveiller les signes d’apparition d’un surmenage professionnel 

Qu’il soit dû à une forte pression hiérarchique, à un excès de travail ou à des difficultés de management, le surmenage au travail se distingue par un certain nombre de signes d’apparition.  

Quels sont les symptômes du surmenage professionnel ?

Fatigue extrême, vertiges, problèmes digestifs, insomnies, douleurs physiques persistantes (au niveau du dos par exemple), migraines, problèmes de poids, éruptions cutanées ou infections fréquentes (rhumes, otites, sinusites, bronchites) : si vous présentez l’un de ces signes en plus de ressentir un important niveau de stress au travail, il est possible que vous soyez confronté à un problème de surmenage au travail.

Une cadence de travail trop élevée et des efforts intenses fournis sur un temps long sont souvent à l’origine du surmenage.  

Comment identifier un problème de surmenage dans votre entourage professionnel ?

L’état de surmenage ne vient pas du jour au lendemain : il se met en place progressivement. C’est pourquoi il est parfois difficile de l’identifier quand il concerne un collaborateur ou un manager.

Ainsi, une certaine prise de recul s’impose pour être capable de tirer la sonnette d’alarme.

Votre collègue est constamment de mauvaise humeur ? Il fait preuve d’un investissement minimum et d’une efficacité qui l’est tout autant ?

Si vous travaillez ensemble depuis quelques années, essayez de vous rappeler quel était son comportement professionnel au début de votre collaboration.

Si vous constatez un changement radical dans le niveau de motivation, le mode de communication et l’implication globale au travail, essayez de scruter les signes qui pourraient vous orienter.

Une personne affectée par un problème de surmenage professionnel présente des difficultés de concentration et d’organisation. La perte de confiance qui accompagne cet état engendre bien souvent une incapacité à prendre des décisions et des initiatives. En conséquence, le collaborateur est moins efficace ; ce qui entretient le cercle vicieux du manque de confiance en soi au travail.  

3 conseils pour éviter un surmenage au travail

Les problèmes de surmenage surviennent lorsque certaines situations indésirables s’installent progressivement et se prolongent. Ainsi, n’hésitez pas à échanger avec votre équipe et votre manager en cas de difficultés. Cela permettra d’évacuer les problèmes les uns après les autres plutôt que de les laisser s’accumuler.  

Pour éviter une fatigue intense ou une sensation d’essoufflement au travail, apprenez à vous ménager : tout d’abord en veillant à votre équilibre vie privée / vie professionnelle. Les journées à rallonge sont nécessaires si vous devez boucler un gros dossier. Mais quand les heures supplémentaires sont votre lot quotidien, cela révèle un problème (d’efficacité, d’organisation ou de répartition de la charge de travail au sein de l’équipe).  

Veillez également à ne pas toujours suivre une cadence infernale. Après des efforts intenses, il est normal d’adopter un rythme plus tranquille. Accordez-vous des moments de répit pour prendre du recul, vous former, faire un peu de veille. Ces moments sont indispensables pour préserver votre motivation et votre efficacité au travail.  

Et si le surmenage au travail est déjà installé dans votre quotidien, ne perdez pas espoir. Nous vous proposons 7 techniques pour gérer un surmenage professionnel.

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :