1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. 40 ans : l’heure du changement professionnel

40 ans : l’heure du changement professionnel

40-ans--lheure-du-changement-professionnel-

Fleur Chrétien

Quelles sont les orientations possibles ? Pourquoi et comment opérer son changement de carrière ? Cadremploi vous livre les expériences de 4 cadres qui ont décidé de changer de carrière à 40 ans.

40 ans, l’âge du tournant

« 77 % des salariés français estiment que le passage à la quarantaine change leur rapport au travail. Concrètement, soit ils se démotivent, soit ils essaient de se réinventer. »
Ce sondage, paru fin 2016 et réalisé par Opinionway pour les Éditions Tissot, illustre une tendance forte. En effet, quarantaine rime avec expérience et maturité. Mais représente aussi une étape psychologique qui pousse à s’interroger sur le sens de la vie en général… et du travail en particulier. 

Pour François Travers, jeune quarantenaire, « le changement s’imposait car j’avais besoin de travailler dans une entreprise en phase avec mes valeurs, dans laquelle je me sente utile et qui soit porteuse de sens. »

A lire >> Faire de sa passion, son métier : bonne ou mauvaise idée ?

Après 16 années au sein des groupes Bouygues et Vinci, François Travers décide d’amorcer le changement en rejoignant une structure familiale beaucoup plus petite : l’entreprise Mazaud. « Aujourd’hui, je m’éclate. Je ne bosse pas moins, et je suis même plus exposé compte tenu de la forte responsabilité de la fonction commerciale dans une structure de taille moyenne. Paradoxalement, je suis moins stressé. »

Comme le souligne Sylvie F., ancienne Responsable Emploi & Formation dans le secteur sanitaire, « A 40 ans, c’est le bon moment pour changer. Tu es au milieu de ton parcours professionnel, tu es encore en capacité de reprendre des études et d’apprendre à réapprendre. À 50 ans, c’est souvent trop tard pour repartir de zéro. »

Contexte, vision, valeurs : les principales raisons du changement

Installés dans leur métier depuis plusieurs années, les cadres évoquent souvent un contexte de travail peu favorable à leur épanouissement. Sylvie F., 38 ans, témoigne : « Le manque de moyens, les conditions de travail, la perte de sens dans mon métier, les problèmes de management, le fort turnover au sein de l’entreprise et les difficultés économiques du secteur sanitaire m’ont poussée à concrétiser un projet que j’avais en tête depuis 3 ans : me former pour devenir professeure des écoles. »

Pour Thibaud H., 38 ans, ce sont les Ressources Humaines qui ont été à l’origine de son changement de carrière : « Il s’agit pour moi d’un engagement militant pour la revalorisation des savoir-faire et contre l’hyper-mondialisation. Je souhaitais pouvoir être acteur d’une stratégie d’entreprise qui intègre une forte dimension sociale, pour redonner de la valeur aux hommes. »

A lire aussi >> Projet professionnel : découvrez comment réaliser vos rêves !

Après avoir occupé des postes de directeur technique dans le secteur du bâtiment, Thibaud H. concrétise son projet de rachat d’entreprise. Il est aujourd’hui gérant d’une société drômoise spécialisée dans la charpente et la structure bois.

Pour passer à l’acte, certains événements sont souvent déclencheurs : burn-out, divorce, maladie, ou simplement signal d’alerte donné par l’entourage. Après avoir subi un licenciement économique, Anne-Gaëlle Jay, chargée de projets européens dans une structure associative depuis 10 ans, décide de « saisir l’occasion comme une opportunité de changement. »

Les facteurs-clés d’un changement réussi

Avant de vous lancer tête baissée dans une reconversion, posez-vous les bonnes questions ! Quelles sont mes motivations ? Lesquelles de mes compétences et expériences peuvent être valorisées dans mon nouveau job ? Ce nouveau projet professionnel, est-il compatible avec mon projet de vie ? Quels sont ses impacts financiers, organisationnels… ? 

Écouter les retours d’expérience de ceux qui ont sauté le pas, identifier les formations requises, évaluer le délai et le coût de mise en œuvre du projet sont des pré-requis nécessaires pour garantir la réussite de votre reconversion. 

Souhaitant réorienter sa carrière dans le domaine de la formation, Anne-Gaëlle Jay, 41 ans, explique : « J’ai commencé par un bilan de compétences, pour rendre mon idée plus concrète. J’ai ensuite suivi un Master Formateurs et Responsables de Formation pendant un an. »

A lire aussi >> Les 10 signes qui montrent qu’il est temps de démissionner

Autre aspect à ne pas négliger : préparez votre sortie de l’entreprise pour bénéficier de conditions de départ optimales. Si votre objectif est de négocier une rupture conventionnelle, faites preuve de souplesse -date de départ, passation avec le successeur, finalisation de projets en cours…

Vous aurez tout à y gagner : un départ à l’amiable, et surtout la garantie d’un revenu pendant quelques mois… un soutien financier précieux lorsqu’on aborde une période de transition professionnelle non rémunérée ! 

Se préparer aux difficultés

« Quand on a 40 ans, on a l’expérience de l’entreprise et donc la bonne posture, reconnaît Sylvie F. En revanche, on repart de zéro sur le métier. Il faut également être capable d’assumer le regard social quand on abandonne un poste de cadre, et l’impact en terme de niveau de vie. »

Anne-Gaëlle Jay confie : « Je n’avais pas anticipé de devoir travailler en dehors des heures de formation ; ce qui a été difficile à intégrer dans ma vie familiale et sociale. »

Autre difficulté : justifier ses choix et son parcours auprès des recruteurs. Pour Anne-Gaëlle Jay, « le mode de recrutement actuel reste basé sur les compétences et expériences acquises, plus que sur le potentiel. Lors des entretiens de recrutement, j’ai eu besoin de justifier ma légitimité pour le poste. »

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte