1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. 5 bonnes résolutions professionnelles pour bien démarrer l'année

5 bonnes résolutions professionnelles pour bien démarrer l'année

5-bonnes-resolutions-professionnelles-pour-bien-demarrer-lannee

Mathilde Hardy

Les débuts d’année sont toujours propices aux bonnes résolutions en tout genre : arrêter de fumer, s’inscrire à la salle de sport, manger sainement… Et pourquoi pas se donner l’ambition d’être heureux au travail ! Il ne faut parfois pas modifier grand-chose pour s’épanouir au travail. Nous vous donnons 5 bonnes résolutions professionnelles pour bien démarrer l'année. Et si le plus difficile n’est pas de trouver l’inspiration mais bien de s’y tenir, Cadremploi vous accompagne et vous donne tous les conseils pour atteindre votre objectif.

Outre le traditionnel envoi de vos vœux professionnels, 5 autres bonnes résolutions pourront vous aider à bien démarrer l'année.

1er bonne résolution professionnelle : refaire son CV

Les vacances vous ont permis de réfléchir, de peser les pour et les contre et certains signes ne trompent pas : vous avez décidé de démissionner. Pour vous donner toutes les chances de trouver rapidement un emploi, refaire votre CV doit être une priorité. Vitrine de votre carrière professionnelle, toutes les rubriques indispensables doivent y figurer pour renseigner le plus possible le recruteur sur votre profil : donnez-lui un titre et rédigez une accroche, renseignez vos diplômes et formations, votre expérience professionnelle, vos centres d’intérêt, les langues parlées et pourquoi pas vos soft skills...  Que ce soit sur la forme ou sur le fond, vous devez peaufiner votre CV, afin de le rendre parfait.

Notre conseil Cadremploi : accompagnez toujours votre CV d’une lettre de motivation, elle reste fortement appréciée des recruteurs. Déposez votre candidature dans notre CVthèque afin d’augmenter vos chances d’être repéré.

2e bonne résolution : se créer un super réseau pro

Se constituer un bon réseau professionnel à de multiples avantages : vous aider à trouver un nouvel emploi le jour J, développer ses clients, découvrir de nouveaux outils pour gagner en efficacité ou tout simplement échanger avec ses pairs sur son métier.

Construire un réseau prend du temps et demande de l’investissement sur son temps personnel. Vous devrez vous rendre à des after work, des conférences, des réunions, passer du temps sur les réseaux sociaux, prendre contact avec les organisations professionnelles.

Notre conseil Cadremploi : pour que votre réseau professionnel soit viable, il doit être durable. Et pour ce faire, il est nécessaire de l’entretenir.

3e bonne résolution professionnelle : faire-savoir son savoir-faire

Le savoir-faire, aucun doute, vous l’avez ! Personne ne remet en doute vos compétences techniques, vos entretiens d’évaluation se passent bien et vous avez même atteint tous vos objectifs annuels. Seulement, personne dans l’entreprise, hormis votre responsable hiérarchique, n’a connaissance de vos bons résultats, ni même que vous êtes l’auteur d’un succès professionnel. Votre talent n’est pas reconnu à sa juste valeur ? Il est alors urgent en cette nouvelle année de braquer les projecteurs sur votre « savoir-faire ».

Qu’est-ce que le « faire-savoir » et comment le mettre en place ? Il consiste à bien communiquer sur son « savoir-faire », autrement dit ses compétences techniques. Pour cela, vous devez maîtriser le contenu diffusé sur les réseaux sociaux, développer votre story-telling, et mettre en place votre personal branding pour vous différencier des autres collaborateurs de l’entreprise.

Quel peut en être l’intérêt ? D’un point de vue global, permettre aux collaborateurs de l’entreprise de vous identifier dans l’organigramme et se faire repérer dans l’entreprise. D’un point plus personnel, vous aider à avoir une promotion interne ou à faire progresser sa rémunération.

4e bonne résolution : apprendre à déconnecter en toute circonstance

Ne plus consulter ses mails en dehors des heures de travail, voici le défi que vous vous lancerez sûrement cette année ! En quoi cela consiste-t-il ? Vous l’aurez sûrement compris : déconnecter de vos tâches professionnelles. Pour commencer, vous devez vous débarrasser de l’idée selon laquelle, traiter vos messages sur votre temps libre vous permet de gagner du temps sur vos heures de travail et donc de gagner en efficacité. C’est peut-être vrai à court terme mais c’est une erreur… sur le long terme. Il est vrai qu’immédiatement vous vous sentirez moins « submergé » si votre boite mail contient 20 mails non lus plutôt que 150. Mais sur le long terme, votre cerveau ne déconnecte jamais, il reçoit un stress constant. Le risque à la clé est que vous n’arriviez plus à tout mener de front et que votre corps n’en puisse plus. On parle alors de burn-out.  

Comment faire pour déconnecter ? Plusieurs astuces et bonnes pratiques peuvent vous aider. Notamment, astreignez-vous à éteindre puis déposer dans une boite ou une pièce de votre domicile vos appareils électroniques de travail (téléphone, ordinateur, tablette…). Contraignez-vous à ne plus y toucher de la soirée, du jour férié, des vacances ou du week-end. Si vraiment vous devez traiter une urgence professionnelle, encadrez dans le temps vos heures de travail. Par exemple, prévoyez une heure le dimanche en fin de journée.

Apprendre à déconnecter, c’est aussi gagner du temps pour faire autre chose ! Inscrivez-vous à une salle de sport, passez du temps en famille ou relaxez-vous. Vous en serez que plus productif le lundi matin !

5e bonne résolution professionnelle : adopter une démarche plus écolos au bureau

Votre conscience écologique est acquise à la maison, tri sélectif et économies d’énergie sont entrés dans votre rituel quotidien. Convaincu chez vous, il ne vous reste plus qu’à appliquer ces gestes écolos au bureau. Que votre entreprise ait ou non placé l’écologie au cœur de ses valeurs, vous pouvez tout à fait adopter une démarche écologique à votre échelle et même rallier vos collègues à votre cause. Nul besoin de vous ériger en porte-parole de la cause verte, la modification de quelques « mauvaises » habitudes et l’adoption des « bonnes pratiques » suffisent :

  • éteindre tous les soirs son ordinateur ainsi que les lumières de l’open space ;
  • imprimer un document que si cela est vraiment utile ;
  • porter des gros pulls plutôt que tenter d’atteindre une chaleur tropicale au bureau ;
  • investir dans une gourde et supprimer l’utilisation des gobelets à usage unique ;
  • privilégier les transports en commun, le covoiturage, l’utilisation du vélo ou de la trottinette pour se rendre au travail, et laisser son véhicule personnel au garage.

« Les petits ruisseaux font de grandes rivières », gardez cette métaphore en tête. Agir seul ne sert pas à rien. En adoptant une démarche écolo au bureau, vous montrez le bon exemple et donnerez envie qu’on se rallie à votre cause, peut-être même à l’échelle de l’entreprise !

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+