1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Ambiance au travail : 4 sujets à éviter à tout prix

Ambiance au travail : 4 sujets à éviter à tout prix

ambiance-au-travail--4-sujets-a-eviter-a-tout-prix

Séverine Dégallaix

Peu importe à quel point vous vous entendez bien avec vos collègues, ils restent des relations professionnelles, avec qui vous ne pouvez pas parler de tout. Politique, religion, vie privée, salaire : découvrez pourquoi ces sujets sont à éviter à tout prix afin de préserver une bonne ambiance de travail et comment faire pour vous extirper si on vous embarque dans une conversation « sensible ».

Ambiance au travail : éviter la politique

Pourquoi éviter le sujet de la politique au travail pour se garantir une bonne ambiance ? Parce qu’il y a peu de chances que tous les salariés de l’entreprise partagent vos opinions politiques et que cela risque de créer des tensions : les débats peuvent s’envenimer très vite, en particulier une année d’élections. La meilleure façon de préserver la qualité de vie en entreprise est de fuir les questions politiques.

Comment réagir si le sujet se présente ? Essayez de rester le plus neutre possible et optez pour des pirouettes, de type « c’est vrai qu’il y a des arguments pour et des arguments contre » ou « c’est un sujet complexe que je ne maîtrise pas assez pour m’exprimer ». Même si tout le monde, y compris votre manager, semble pencher du même côté que vous, évitez de vous prononcer, on ne sait jamais comment les choses peuvent évoluer. À l’inverse, si vous êtes manager et que dans votre équipe un collaborateur semble vouloir jouer les casseurs d’ambiance, faîtes-lui gentiment comprendre que le travail n’est pas le lieu où se livrer à ce genre de débat.

Ne pas parler religion pour préserver l’ambiance au travail

Pourquoi ne pas parler religion avec son manager ou ses collègues ? Parce que cela fait partie des critères sur lesquels les employeurs ne peuvent pas discriminer et qu’il vaut donc mieux se faire discret. Et parce que vous risquez d’offenser vos collègues sans le vouloir. Les blagues notamment sont à proscrire : tout le monde n’est pas sensible au second degré.

Que faire si le sujet se présente ? Faites attention à ne rien dire de polémique, restez politiquement correct. Et si vous êtes vous-même obligé d’aborder le sujet, par exemple pour vous absenter, inutile d’en faire étalage devant tout l’open space : tenez seulement votre manager et les RH au courant.

Ambiance au travail : ne parlez pas de votre vie privée

Pourquoi rester discret sur ce qui concerne votre vie privée ? Plusieurs raisons peuvent justifier le respect de ce conseil : pour garder une distinction nette entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle, parce que le temps de travail devrait être consacré au travail, et parce que certains sujets qui vous semblent anodins (santé, vie amoureuse, enfants…) peuvent mettre vos collègues mal à l’aise.

Que faire si un collègue vous pose des questions sur votre vie privée ? Gardez vos réponses brèves (« Comment va ton mari ? » n’appelle pas un long discours sur vos problèmes conjugaux, mais un « bien, merci ») et essayez d’orienter la conversation vers des rives plus sûres, comme le dernier film vu au cinéma.

Pour garantir une bonne ambiance au travail : ne parlez pas de salaire

Votre salaire révélé à tous : êtes-vous prêt ? Le sujet de la rémunération est un tabou en entreprise. Il est bien rare que les collaborateurs d’une entreprise échangent sereinement sur le sujet des salaires. Pourquoi l’éviter ? Il risque notamment de faire des jaloux dans l’entreprise. Toutefois, la question est un peu plus délicate que sur les trois premiers points : savoir combien gagnent vos collègues pourrait vous aider à vous situer et à négocier une éventuelle augmentation.

Que faire si le sujet se présente ? Fuyez les discussions de groupe et préférez les conversations privées, avec une personne en qui vous avez confiance ou directement avec votre manager. Si vous cherchez à savoir combien elle gagne, soyez prêt à être honnête en retour. Et maîtrisez vos réactions : si son salaire est bien plus élevé que le vôtre, c’est qu’elle a mieux négocié à la base, vous ne pouvez pas lui en vouloir.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+