Booster votre réseau : la résolution estivale

Publié le 26 juin 2013 Mis à jour le 08 juillet 2020 Céline Chaudeau

La période d'été est plus calme d'un point de vue professionnel, certes. Mais pourquoi ne pas profiter de cette plage estivale pour approfondir certaines relations, booster votre réseau, voire nouer de nouveaux contacts ? Selon nos experts, c’est l’occasion de faire vivre son réseau… différemment. Et pourquoi pas décrocher l'emploi de vos rêves !
Booster votre réseau : la résolution estivale

1. Reprenez contact

Une trêve estivale ? Pas pour tout le monde ! Au contraire, pour Marie-Alice Boyé, consultante et experte en e-marketing, l’été est une période rêvée pour se créer un bon réseau professionnel. « Les gens ont plus de temps, explique cette dernière. Alors que beaucoup de collègues et de clients sont absents, il y a souvent moins de réunions et de pressions. » Une fois identifiées les relations qu’elles souhaitent croiser cet été, elle les contacte souvent par l’intermédiaire des réseaux sociaux (Viadeo par exemple) : « Je suis à Paris, et vous ? » Pour elle, « toutes les questions liées aux vacances sont un bon moyen de reprendre contact et de briser la glace. » Sous-entendue, même en l’absence de sujets de discussion pro, la glace est vite brisée : cette période estivale est l’occasion de souffler. On peut donc parler détente et vacances, tout en reprenant des nouvelles sur les actualités professionnelles de part et d’autre.

2. Déjeunez en terrasse

« En général, on conseille de se manifester avant les vacances et de prendre date pour la rentrée, analyse Barbara Nativel, business coach à l’origine du réseau Nice to meet you. Mais pendant l’été, il n’est pas trop tard, loin de là ! » Pour cette spécialiste des réseaux, c’est mathématique. « Plus on travaille et moins on part longtemps. Donc, statistiquement, il y a toujours du monde dans les bureaux. Alors pourquoi ne pas concevoir une petite « mailing-list » et suggérer à ses contacts quelques créneaux pour se voir ? » Seul impératif : la « proposition » doit coller à la saison. « Oubliez le traditionnel petit déjeuner entre 7 et 9 et préférez une terrasse dans un climat décontracté ! »

3. Sortez du bureau

Car, non, la vie professionnelle ne s’arrête pas pendant l’été. La preuve : certains réseaux continuent même de tourner. « On se réunit tous les mois, même en été », confirme Franck Fiszel, coach de dirigeants et fondateur du club Cap Avenir Réseau. « Si vous êtes membre d’un réseau qui se réunit l’été, il est tentant de ne pas y aller en se disant qu’il n’y aura personne. C’est une erreur. Au contraire, parce qu’il y a moins de monde, on obtient parfois plus de résultats, de façon plus décontractée et davantage dans la bonne humeur. »

4. Invitez vos contacts au bureau

Un client n’a jamais eu l’occasion de visiter votre lieu de travail ? C’est l’occasion de l’y inviter. « Les bureaux qui sont plus tranquilles et l’atmosphère « vacances » sont souvent plus propices à la discussion », estime Marie-Alice Boyé. Donc, ce n’est pas la peine de repousser a priori vos rendez-vous à la rentrée : sachant que les cadres fractionnent de plus en plus leurs congés, ils sont souvent présents une bonne partie de la période estivale. Une idée ? Troquer les traditionnelles viennoiseries contre des glaces, pour rester dans le ton.

5. Réseautez en vacances

« Toutes les occasions sont bonnes, à Paris comme ailleurs », résume Franck Fiszel qui s’active parfois… en vacances. « On n’est jamais, nulle part, à l’abri d’une rencontre intéressante, plaisante-t-il. Bien sûr, il faut un peu sortir de sa zone de confort pour aborder son voisin, mais il m’est déjà arrivé de réseauter à la plage. On se découvre parfois des connaissances communes ou des intérêts professionnels similaires. » « Le réseau, c’est avant tout un état d’esprit et un plaisir naturel à faire des rencontres, conclut Barbara Nativel. Il n’y a pas de mauvais moment ni de mauvais endroit à condition de ne pas se forcer. Mais cela doit rester un échange, car si on est opportuniste, cela se sent. Idéalement, on peut échanger des cartes de visite et convenir de se reparler à la rentrée. » Après tout, décrocher un peu, c’est bien aussi !

Céline Chaudeau
Céline Chaudeau

Vous aimerez aussi :