Choisir son nouvel employeur en fonction de ses valeurs morales

Mathilde Palfroy

Vous êtes en quête d’un travail qui a du sens ? Vous souhaitez rejoindre une entreprise dont les valeurs morales correspondent aux vôtres ? Aller travailler tous les matins avec le sourire, intégrer une équipe dans laquelle on se sent bien, partager les mêmes valeurs que son employeur, vous en rêvez ? Sachez que ce n'est pas impossible. De plus en plus d’entreprises jouent le jeu de la transparence en affichant leurs valeurs et leurs engagements. Découvrez dans cet articles 5 conseils pour vous aider à choisir votre nouvel employeur en fonction de ses valeurs morales.
Choisir son nouvel employeur en fonction de ses valeurs morales

Que sont les valeurs morales en entreprise ?

Les valeurs, ce sont des principes qui doivent guider l'entreprise. Elles reflètent la vision de ses dirigeants.

Les valeurs d'une entreprise sont de plusieurs ordres. Elles peuvent être morales ou sociétales. Toutes deux lui permettent d'évoluer, de grandir, de se transformer et de prendre des décisions stratégiques.

Les valeurs morales peuvent être de plusieurs ordres : loyauté envers les collaborateurs, la satisfaction client, l'esprit d'équipe, l'intégrité...

Les valeurs sociétales peuvent être les suivantes : respecter l’environnement, développer une politique RSE, préserver la santé de tous...

Les valeurs morales en entreprise peuvent se matérialiser d'une façon formelle, avec un code de bonne conduite, et/ou une charte éthique. Mais elles peuvent aussi simplement reposer sur des croyances communes.

Pourquoi afficher des valeurs morales dans l'entreprise ?

Les entreprises ont intégré la mise en avant de valeurs à leur communication. Elles n’hésitent pas à afficher des principes directeurs sur lesquels reposent leurs choix et leurs positionnements stratégiques, qu’il s’agisse d’assoir leur renommée ou d’attirer de nouveaux talents.

Un employeur qui offre de bonnes conditions de travail et qui veille à l’image de marque de son entreprise sur l’appui de valeurs ou de principes positifs bénéficiera de salariés plus motivés et plus productifs pour son entreprise.

En interne, l’existence d’un code de conduite morale permet d’orienter et de justifier les actions menées, mais aussi de favoriser la cohésion et la collaboration entre les salariés.

À noter : des valeurs fédératrices facilitent le management, car les salariés ont le sentiment de servir un projet général et se sentent mieux au travail.

D’un point de vue externe, la défense de principes éthiques, sociétaux ou économiques consolide la promotion de l’entreprise en lui donnant une meilleure réputation (qualité des prestations, éthique sociale ou environnementale, etc.).

Par ailleurs, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à exiger des entreprises soutenues des engagements sociétaux et le respect de certaines valeurs : on parle de « finance responsable ».

Faire le point sur ses valeurs morales personnelles

Tous les postes, tous les emplois sont susceptibles de permettre de travailler en accord avec ses propres valeurs. Souvent, l’essentiel ne réside pas dans la nature des tâches à accomplir, mais dans la façon de les aborder, au sein de l’entreprise (management, collaboration) et à l’extérieur de celle-ci (relations extérieures, finalité du travail accompli).

Bon à savoir : un même salarié peut être efficace auprès d’un employeur et moins chez un autre : les valeurs partagées font la différence entre un bon ou un mauvais recrutement. C’est pourquoi choisir son employeur en fonction de ses valeurs morales revient aussi, en s’adressant aux bonnes entreprises, à maximiser ses chances d’être embauché.

Afin de pouvoir vous adresser à des employeurs qui partagent vos valeurs morales, il convient que vous fassiez le point sur les vôtres. Tenez compte de votre expérience professionnelle (ce que vous avez apprécié dans votre précédente entreprise, les manquements constatés) ainsi que de vos aspirations personnelles (une cause qui vous tient à cœur, ce que vous n’êtes pas prêt à accepter).

Posez-vous certaines questions qui peuvent vous aider à identifier les valeurs les plus importantes à vos yeux comme :

  • Qu’est-ce qui compte pour vous, qu’est-ce qui est important dans votre vie ?
  • Qu’est-ce qui vous révolte, que vous ne supportez pas ?
  • Avez-vous envie de vous impliquer pour une cause particulière ? Ou certaines causes vous apparaissent-elles prioritaires par rapport à d’autres ?
  • Qu’est-ce qui peut vous motiver à travailler, ou au contraire vous démotiver ?
  • Quels sont vos meilleures qualités et vos principaux défauts, d’un point de vue personnel et professionnel ?
  • Préférez-vous suivre ou mener un projet ?

Essayez ensuite d’analyser vos réponses et de définir des valeurs morales qui vous tiennent à cœur ainsi que quelques principes éthiques, sociétaux ou économiques auxquels vous êtes attachés et que vous seriez motivé à défendre.

Exemples de valeurs morales : gentillesse, sincérité, politesse, patience, ambition, curiosité, humour, bienveillance, partage, etc.

Exemples de principes éthiques, sociétaux ou économiques : développement durable, protection de l’environnement, redistribution équitable des richesses économiques, mixité sociale, transmission des savoirs, collaboration internationale, etc.

Identifier les employeurs qui partagent ses valeurs morales

Sur Internet, vous pourrez facilement obtenir des listes d’entreprises « éthiques », qui sont engagées publiquement pour la défense de certaines causes.

Si un poste vous intéresse et que vous ne connaissez pas bien l’entreprise qui recrute, n’hésitez pas à aller visiter son site internet. Consultez simplement les informations de présentation de l’entreprise, cela vous aidera déjà à savoir si son projet et sa façon de l’aborder d’un point de vue sociétal vous intéressent.

Si les valeurs défendues et présentées dans la communication extérieure sont relativement aisées à obtenir, les valeurs qui donnent le ton en interne n’apparaissent pas toujours publiquement. Il arrive que certaines annonces d’embauche précisent rechercher un salarié présentant telle ou telle qualité ou état d’esprit, mais ce n’est pas systématique.

De nombreuses entreprises responsables ont recours à l’élaboration d’une « Charte relationnelle ». Cette charte, facultative, fixe un code de conduite interne.

Bon à savoir : le règlement intérieur, obligatoire pour toute entreprise de plus de 20 salariés, peut également comporter quelques informations concernant les valeurs morales de l’entreprise.

Mettre en avant ses valeurs morales dès l'envoi de sa candidature

Vous avez trouvé un nouvel employeur qui vous correspond ? Qu’il s’agisse de faire une candidature spontanée ou de répondre à une offre d'emploi, il convient de convaincre le recruteur que vous êtes le candidat idéal, notamment par la concordance de vos valeurs morales avec celles de l’entreprise.

Pour bien écrire votre lettre de motivation, vous pouvez évoquer quelques-unes des valeurs de l’entreprise, mais attention à ne pas vous étendre. Montrer que vous connaissez et appréciez l’entreprise, brièvement, sera suffisant. L’adéquation de vos valeurs avec celles de l’employeur sera surtout étudiée lors d’un entretien d’embauche, et ce dans la mesure où votre profil correspond à celui requis pour le poste (ou pour le développement de l’entreprise s’il s’agit d’une candidature spontanée).

Dans votre CV, si vous avez suivi une formation en rapport avec l’une de vos valeurs ou si vous avez œuvré bénévolement pour une cause, n’oubliez pas de le faire apparaître dans la rubrique Centres d'intérêt du CV.

Parler de ses valeurs morales lors de l'entretien d’embauche

Avant l’entretien, préparez-vous à répondre aux questions qui pourraient vous être posées, notamment sur ce que vous pensez des valeurs morales défendues par l'entreprise.

S’enthousiasmer le jour J avec des déclarations banales comme « j’aime beaucoup vos valeurs que je partage tout à fait » ne vous aidera pas à vous distinguer et à faire valoir l’intérêt que vous pouvez présenter pour l’entreprise. Soyez plus fin pour faire passer le message :

  • évoquez vos expériences passées pour communiquer indirectement vos valeurs ;
  • profitez de certaines de vos réussites pour faire ressortir les valeurs prônées et partagées ;
  • ne vous exprimez pas concernant vos valeurs sans que cela soit à-propos (ne déballez pas toutes les valeurs de l’entreprise si on vous questionne pour connaître les vôtres, mais essayez plutôt d’obtenir une question plus précise pour savoir si l’employeur veut que vous évoquiez votre façon de voir le travail en équipe ou la relation client par exemple) ;
  • surtout, n’en faites pas trop, l’employeur aurait le sentiment que vous vous forcez à coller au profil recherché.

Notre conseil : écolo à la maison, vous aimeriez également adopter les bons gestes pour la planète au bureau. Plus de 8 cadres sur 10 déclarent avoir adopté une démarche écologique au bureau (84 %), d'après la dernière étude* Cadremploi « Les cadres et l’écologie », parue le 30 octobre 2019.

Interroger l'employeur sur les valeurs morales défendues par l'entreprise

Si le recruteur n'aborde pas lui-même le sujet des valeurs morales de l'entreprise, vous pourrez mener votre propre enquête et dénicher un maximum d'indices pour en savoir le plus possible. Pour cela, vous pouvez subtilement l'interroger lorsqu'il vous posera la traditionnelle question de fin d'entretien d'embauche Avez-vous des questions ?

Par exemple, vous pouvez poser les questions suivantes :

  • L’entreprise soutient-elle des associations ?
  • Prend-elle la parole sur des sujets d’actualité ?
  • Qui l'entreprise cherche-t-elle à satisfaire en priorité ?
  • Où l'entreprise souhaite-t-elle aller dans plusieurs années ?

Les réponses à ces différentes questions vous permettront de vous faire une meilleure idée des valeurs morales de l'entreprise. Et ainsi, vous aider à faire votre choix. Bon courage dans vos recherches !

Mathilde Palfroy
Mathilde Palfroy

Éditrice et rédactrice juridique, Mathilde Palfroy s’intéresse à tous les sujets pratiques du quotidien. Elle rédige pour Cadremploi des articles sur des thématiques liées à l’emploi et à la carrière. En plus de ses collaborations avec différents éditeurs spécialisés, elle assure également le suivi d’ouvrages de littérature générale aux éditions de la Rémanence dont elle est la fondatrice.

Vous aimerez aussi :