Comment lâcher prise au travail ?

Publié le 01 octobre 2019 Mathilde Palfroy

Vous vous mettez la pression au travail ? Vous vous sentez souvent surmené ou contrarié au bureau ? Soyez prudent, ne vous laissez pas dépasser par vos émotions. Dans le monde professionnel, où comptent la performance et les résultats, il est important de se ménager. Prenez soin de vous, surtout si vous assumez des responsabilités importantes et si vous avez un emploi du temps chargé. Forcez-vous à prendre un peu de distance avec vos missions, pour vous protéger, mais aussi pour mieux travailler. Comment lâcher prise au travail ? Cadremploi vous dit tout dans cet article.
Comment lâcher prise au travail ?

Lâcher prise au travail : qu’est-ce que ça signifie ?

Lâcher prise, c’est accepter ses limites, cesser de vouloir tout contrôler, ne pas lutter inutilement contre les personnes, les situations ou les évènements. Cela nécessite de prendre du recul avec soi-même, avec ce qu’il se passe, et avec le comportement des autres.

Apprendre à lâcher prise vous permettra de mieux investir le moment présent et de gagner ainsi en efficacité et en sérénité dans votre travail.

Il est important de savoir lâcher prise au travail pour :

  • ne pas laisser vos soucis professionnels vous envahir ;
  • préserver votre santé mentale et physique, vous prémunir contre le stress et l’épuisement professionnel (burn-out) ;
  • ne pas gaspiller votre énergie pour rien ;
  • savoir gérer les imprévus, les contrariétés, les impératifs ou les urgences plus calmement ;
  • privilégier le bien-être au travail et mieux vivre votre quotidien professionnel.

À lire aussi >> Burn-out au travail, comment l’éviter ?

Comment lâcher prise au travail ?

Lâcher prise ne consiste pas à fuir les problèmes que vous rencontrez, mais à éviter qu’ils ne vous contrarient démesurément, pour ne pas rester bloqué dans des émotions négatives. Lâcher prise, c’est admettre et gérer ses émotions, mais aussi apprendre à accepter ses limites, celles des autres, et apprendre à travailler avec, sans prises de tête inutiles.

>> Prenez du recul sur votre travail

Faites un état de votre situation : regardez ce qui vous pose régulièrement problème au travail et identifiez les situations dans lesquelles vous avez tendance à ressentir des émotions négatives (emportement, colère, agressivité, tristesse).

Exemples : qu’est-ce qui a tendance à vous contrarier ? Ressentez-vous des blocages, des obstacles ? Comment réagissez-vous en cas de désaccords, d’imprévus, lorsque vous avez du retard dans votre travail ou lorsque celui-ci n’est pas aussi parfait que vous le souhaiteriez ? Êtes-vous stressé par vos missions ?

Analysez vos émotions négatives et réfléchissez à la façon dont vous pourriez aborder les contrariétés que vous rencontrez avec plus de clémence et sans vous compliquer inefficacement la vie.

Ne luttez pas contre ce que vous ne pouvez pas changer : l’essentiel, c’est de solutionner les problèmes pour que vous cessiez de ressentir des émotions désagréables, non que tout soit parfait.

Exemples : vous vous sentez submergé ? Vos objectifs de travail sont peut-être à revoir. Votre collègue gère mal un projet que vous devez mener ensemble ? Plutôt que de le critiquer, étudiez sa façon de travailler et adaptez-vous sans remettre en cause la vôtre, il existe sûrement une solution pour mieux vous répartir les tâches et collaborer plus confortablement.

À lire aussi >> Déconnexion : les bienfaits sur le travail des cadres

>> Acceptez vos limites et celles des autres

Pour lâcher prise au travail, vous devez accepter vos limites et celles des autres. Vous n’êtes pas responsable de tout. Ce qui compte, c’est de faire de votre mieux en prenant les évènements tels qu’ils se présentent.

  • Acceptez de ne pas tout contrôler. Le dossier n’a pas été constitué comme vous l’auriez fait ? Et alors ? Orientez votre attention sur ce qui est positif (le dossier est bouclé) et dirigez votre énergie sur des choses constructives (vous allez pouvoir avancer ou passer à autre chose).
  • Renoncez à la perfection en toutes circonstances : elle n’est pas toujours possible, ni même indispensable. Identifiez ce qui compte pour vous. C’est là que vous pourrez vous imposer plus de rigueur. Si vous vous trompez ? Ce n’est pas dramatique, vous aurez appris quelque chose. Si vous avez fait une erreur, pas de panique, vous la réparerez…
  • Fixez-vous des objectifs atteignables. Tenez compte de vos derniers résultats et de votre capacité de travail, ne visez pas l’impossible.
  • Libérez-vous du regard des autres et de vos propres jugements. Accueillez vos émotions, mais ne les laissez pas déborder, soyez clément avec vous-même comme avec les autres. Misez sur la bienveillance au travail.
  • Apprenez à dire non : si vous ne pouvez pas vous charger d’un travail, s’il est trop difficile ou si vous savez que vous n’aurez pas le temps, ne vous engagez pas, il faut savoir refuser.
  • Laissez derrière vous les situations passées, investissez l’instant présent sans regarder trop loin devant vous. Cela n’empêche pas de prévoir, de programmer du travail, mais veillez à avancer pas à pas et à tenir compte de vos capacités et de vos limites pour organiser vos journées de travail.

À lire aussi >> Gérer son stress : les nouvelles tendances

Entraînez-vous au quotidien pour apprendre à lâcher prise

Lâcher prise au travail n’est pas toujours facile. C’est un exercice de tous les jours. Voici quelques conseils et suggestions pour vous entraîner et y parvenir :

  • Si vous vous sentez trop irrité, colérique ou abattu, isolez-vous ou allez faire un tour. Apaisez-vous, pensez à autre chose et mettez le problème à distance. Vous trouverez une meilleure solution pour régler la situation lorsque vous serez calmé.
  • En cas d’émotions négatives, identifiez les sentiments qui vous traversent, nommez-les et acceptez tout cela. Ne luttez pas contre ce que vous ressentez, mais essayez de regarder la situation positivement. Vous pouvez utiliser l’écriture : videz vos idées négatives sur papier avant de vous en débarrasser.
  • Pour favoriser le lâcher-prise, il existe plusieurs techniques de relaxation que vous pouvez pratiquer au bureau comme le travail sur la respiration ou la méditation. Si cela est possible dans votre entreprise, offrez-vous une petite sieste quotidienne : elle diminue le stress.
  • Positivez, pensez à ce que vous faites de bien, et essayez de donner du sens à votre travail.

Notre conseil Cadremploi : pour mieux lâcher prise au travail, il est essentiel de préserver votre vie personnelle et familiale de vos soucis de bureau. Pour vous y aider, n’hésitez pas à pratiquer des activités qui vous aideront à déconnecter et à vous relaxer durant votre temps libre : dessin, musique, sport…

À lire aussi >> Développement personnel : les formations les plus demandées par les managers

Mathilde Palfroy
Mathilde Palfroy

Éditrice et rédactrice juridique, Mathilde Palfroy s’intéresse à tous les sujets pratiques du quotidien. Elle rédige pour Cadremploi des articles sur des thématiques liées à l’emploi et à la carrière. En plus de ses collaborations avec différents éditeurs spécialisés, elle assure également le suivi d’ouvrages de littérature générale aux éditions de la Rémanence dont elle est la fondatrice.

Vous aimerez aussi :