Flex office : les cadres sont-ils devenus nomades ?

Publié le 21 mai 2019 Séverine Dégallaix

Nouvelle organisation de l’espace de travail oblige, le cadre en flex office ne s’est pas vu attribuer un poste de travail précis : il devient un sans bureau fixe. De plus en plus d’entreprises mettent en place ce nouveau mode d’aménagement de l’espace de travail, reléguant au second plan l’open space. Cette décision de ne plus attribuer de bureau présente ses avantages et ses inconvénients. Pour beaucoup, l’essayer, c’est l’adopter… Mais ceux qui l’ont effectivement essayé sont encore peu nombreux. Flex office : les cadres sont-ils devenus nomades ? Cadremploi fait le tour de la question.
Flex office : les cadres sont-ils devenus nomades ?

Le flex office séduit… ceux qui s’y essaient

La pratique est loin d’être généralisée. D’après une étude réalisée par Infopro Digital pour le groupe de conseil en immobilier d’entreprise CBRE, seuls 6 % des salariés interrogés bénéficiaient d’espaces en flex office en décembre 2018.

Il est donc beaucoup moins répandu que le télétravail, qui concerne un quart des salariés d’après l’IFOP et est de plus en plus formalisé.

Reste que le flex office convainc aisément : parmi ceux qui l’ont essayé, 84 % se déclarent satisfaits, révèle une étude du cabinet de conseil en immobilier d’entreprise JLL. Un chiffre qui bondit même à 94 % chez les moins de 30 ans.

Il y a donc fort à parier que cet aménagement flexible des bureaux va gagner du terrain dans les années à venir, avec l’arrivée sur le marché de la nouvelle génération de cadres. Les modes de travail nomades devraient donc devenir la norme.

À lire aussi >> Bien-être au travail : ce que les salariés attendent vraiment et ce qu’ils n’aiment pas

Les avantages du flex office

Plébiscité par de plus en plus d’entreprises, le flex office présente certains avantages pour les cadres salariés et les entreprises :

  • Le développement du lien social : terminés les bureaux où les cadres ne voient quasiment que les membres de leur équipe. En changeant régulièrement de place au travail, vous nouez des liens avec des personnes que vous auriez peu fréquentées avec un bureau fixe.
  • La créativité : c’est la conséquence directe du premier avantage. Le fait de discuter avec des profils variés qui ne travaillent pas sur les mêmes dossiers ou dans les mêmes services et d’éviter la routine débloque des rouages et vous entraîne de façon plus ou moins consciente à voir les choses sous un angle différent.
  • Le premier pas vers le télétravail : une entreprise qui adopte le flex office admet que les postes de travail sont mobiles et que ses collaborateurs peuvent accomplir leurs missions aussi bien à un endroit qu’à un autre. Elle sera plus facile à convaincre ensuite de vous laisser télétravailler un ou plusieurs jours par semaine.
  • Réduire le coût de la location des bureaux d’entreprise : avec ce mode de fonctionnement, la surface des locaux d’entreprise peut être diminuée et par ricochet le loyer aussi.

À lire aussi >> Mal-être au travail : qu'est-ce qui rend les cadres malheureux ?

Flex office : des cadres pas totalement nomades

Toujours selon JLL, 48 % de ceux qui n’ont pas testé le flex office ont une opinion défavorable. 61 % pensent que le flex office n’est pas adapté à leur métier et 78 % n’y voient aucune opportunité.

Si vous ne savez pas trop quoi en penser, pas de panique : BNP Paribas, Danone, Vodafone, Accenture, Microsoft… 77 % des entreprises qui se lancent réalisent un pilote au préalable, vous aurez donc probablement l’occasion de vous faire une idée et de partager vos commentaires avant que la pratique ne devienne officielle.

À lire aussi >> Silence, on bosse !

Séverine Dégallaix
Séverine Dégallaix

Diplômée en presse écrite, Séverine Dégallaix travaille depuis plus de dix ans sur des sujets concernant la recherche d’emploi et la gestion de carrière. A travers des interviews d’employeurs et de spécialistes du marché du travail ainsi que des années de recherches, elle a développé une expertise qui lui permet d’apporter des réponses actuelles aux problématiques rencontrées par les salariés et candidats de tous secteurs.

Vous aimerez aussi :