1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Histoire d’amour au bureau : quels sont les risques ?

Histoire d’amour au bureau : quels sont les risques ?

histoire-damour-au-bureau--quels-sont-les-risques-

Séverine Dégallaix

Entre la proximité et le fait que vous êtes sûr d’avoir des centres d’intérêt communs avec l’élu de votre cœur, les romances sur le lieu de travail sont fréquentes. Pourtant, elles restent souvent un sujet tabou. Pourquoi, et que risquez-vous ?

La première chose à savoir sur les histoires d’amour au bureau, c’est que la loi est de votre côté : vous ne pouvez pas être licencié parce que vous fréquentez un collaborateur de la même entreprise. Certains employeurs mettent en place des règlements intérieurs sur le sujet, mais ils ne peuvent pas vous interdire d’entretenir une relation amoureuse avec un ou une collègue.

A lire aussi >> Les histoires d’amour au boulot peuvent-elles durer ?

En revanche, continuer cette relation contre l’avis de votre hiérarchie pourrait entraver votre carrière de manière plus insidieuse : possibilités d’évolution freinées, changement de service fortement suggéré, mutation… Vous ne saurez peut-être jamais si vous n’avez pas décroché la promotion visée parce qu’un autre la méritait davantage ou parce qu’on désapprouve votre comportement.

Attention à la faute !

Par ailleurs, si votre relation provoque des troubles caractérisés sur le lieu de travail ou entrave votre capacité à remplir vos missions, la situation se complique. Si vous êtes surpris en pleine séance de câlins pendant vos heures de travail, si vos scènes de ménage provoquent des distractions pour vos collègues ou si vous êtes DRH et favorisez votre compagne ou compagnon sans raison…

Tout cela peut être motif de sanctions, voire d’un licenciement dans les cas les plus graves, parce que vous vaquez à des occupations personnelles sur votre lieu de travail ou parce que vous commettez une faute.

Secret ou pas ?

Nombreux sont ceux qui décident de garder leur relation secrète, au moins au début, pour éviter les ragots, en particulier si l’un est le supérieur hiérarchique de l’autre et que le couple craint des rumeurs de favoritisme.

 

A écouter >> Podcast SAV du manager #16 : Love story entre mes collaborateurs, comment gérer ?

Toutefois, quand les choses deviennent sérieuses, il est conseillé d’informer les ressources humaines. Car il est rare que la romance reste discrète très longtemps, il y a un risque que vous soyez surpris malgré vos précautions, que vous commettiez une gaffe, ou que vos collègues finissent par se douter de quelque chose, et vous serez alors pris en faute au lieu d’avoir dévoilé la situation selon vos propres conditions.

Une décision à prendre

Sur le long terme, vous allez devoir faire un choix. Si vous travaillez dans des services différents et n’avez que très peu, voire pas du tout, affaire l’un à l’autre, cela peut bien se passer. Si, en revanche, vous appartenez à la même équipe, la situation risque de vite dégénérer.

Dans l’ensemble, il est reconnu que si la relation perdure, le couple a intérêt à prendre une décision drastique : l’un des deux devrait quitter l’entreprise, logiquement celui qui est le moins bien placé, a le salaire le moins élevé, ou a de toute façon envie de trouver de nouveaux défis ailleurs, afin d’éviter que la vie privée n’empiète sur la vie professionnelle… Et vice versa.

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte