Horaires de travail : à quoi ressemble la journée des cadres ?

Publié le 29 mars 2018 Louise Fontana

Vous êtes plutôt 8h-17h ou 10h-19h ? Vous préférez les longs déjeuners avec vos collègues ou les sandwichs devant votre écran ? Cadremploi dévoile sa première étude sur les horaires de travail des cadres et vous fait découvrir leur rythme de travail.
Horaires de travail : à quoi ressemble la journée des cadres ?

Si le temps de travail des cadres est un sujet très discuté en France, on en sait, en revanche, beaucoup moins sur leurs horaires de travail. Cadremploi a décidé de mener l’enquête*. L’étude révèle que les cadres ont une appréhension très personnelle des horaires de travail et adoptent des habitudes très variées. Si l’âge, le sexe ou le lieu de résidence peuvent être à l’origine de ces différences, il faut aussi rappeler que les cadres n’ont pas tous la même convention. Environ la moitié des cadres, en forfait jours, ne sont pas soumis au respect des durées maximales quotidienne et hebdomadaire de travail. Un chiffre équivalent à ceux (48 %) qui déclarent à Cadremploi que l’on ne peut pas, aujourd’hui, imposer des horaires de travail.

 

50 % des cadres au bureau avant 8h30

Les Français sont des lève-tôt : 50 % arrivent au travail avant 8h30. Les régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté sont les plus matinales. Au contraire, et sans surprise, les cadres franciliens sont les plus nombreux à passer les portes de leur entreprise après 9h30 (11 % vs. 6 % en moyenne).

On remarque aussi que les hommes (35 %) sont plus nombreux que les femmes (14 %) à déclarer commencer leur journée de travail avant 8 heures. Réalité ou péché d’orgueil ? On ne saurait le dire tant notre pays conserve une certaine tradition pour le présentéisme et une évaluation positive des collaborateurs qui enchaînent les heures sur leur lieu de travail.

Sur la question de l’heure de départ, les réponses sont beaucoup plus éclatées. Ils sont 32 % à devoir entendre régulièrement le fameux "t’as pris ton après-midi" en quittant leur bureau avant 18 heures. Ensuite, c’est à peu près la même proportion de collaborateurs qui part entre 18h et 18h30, 18h30 et 19h et après 19h.

 

 

Savoir faire des pauses : une question de génération ?

L’entreprise n’est, évidemment pas qu’un lieu de travail, c’est aussi un lieu de socialisation, en particulier pour les plus jeunes. L’enquête nous apprend que les moins de 25 ans sont ceux qui prennent le plus de temps pour déjeuner : 30 % font un break d’une heure à 1h30, contre 16 % pour l’ensemble des cadres. Et ce temps, ils le passent, pour une très grande majorité (72 %) avec leurs collègues. La génération Z est également celle qui prend le plus de temps pour une pause-café, avec ou sans café d’ailleurs. Alors que les 56-65 ans sont adeptes des break de moins de 10 minutes et déclarent s’arrêter 30 à 45 minutes à midi. Une attitude qui peut bien souvent freiner la productivité.

 

* : étude Horaires de travail menée en ligne par Cadremploi en mars 2018 auprès de 1964 cadres français

 

 

 

 

 

Louise Fontana
Louise Fontana

Vous aimerez aussi :