1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. J'ose pas demander mais... qu'est-ce qu'une entreprise libérée ?

J'ose pas demander mais... qu'est-ce qu'une entreprise libérée ?

jose-pas-demander-mais-quest-ce-quune-entreprise-liberee-

Mathilde Hardy

Qui n’a jamais imaginé un mode de management dans lequel tout le monde prend part aux décisions, y compris les salariés ? L’entreprise libérée répond à ce modèle et fonctionne même déjà dans certaines entreprises françaises : les salariés s’auto-dirigent. Définition, avantages et inconvénients, nous vous disons tout sur l’entreprise libérée dans cet article.

Entreprise libérée : définition

L'entreprise libérée est un mode de management théorisé par Isaac Getz, professeur à l'école de commerce de l'ESCP, et Brian M. Carney, journaliste économique américain, dans leur ouvrage Liberté & Cie publié aux États-Unis en 2009 puis en France en 2012. L’entreprise libérée est décrite par son auteur comme une philosophie qui vise à transformer l’organisation d’une entreprise en profondeur. L’idée est de libérer les salariés, leur initiative, leur potentiel afin de booster les performances de l’entreprise. Les décisions sont prises par l’ensemble des collaborateurs (salariés et dirigeants) et celles-ci sont légitimées par le fait qu’ils sont ancrés dans la réalité du terrain. Qui mieux que ceux qui œuvrent au quotidien pour le bon fonctionnement de l’entreprise pour prendre les meilleures décisions ?

À lire aussi >> Comment trouver le bon style de management ?

Entreprise libérée : avantages

L’entreprise libérée repense totalement l’organisation du travail. Terminés les horaires de travail stricts, les congés imposés ou les objectifs dictés par un manager. Chacun décide de son rythme de travail, du nombre de congés payés et des dates de vacances. Mais pas que ! Le salaire est également décidé par les collaborateurs autonomes de l’entreprise.

Autre avantage, le nombre de strates hiérarchiques est réduit. Par exemple, les fonctions de managers sont repensées, et non totalement supprimées : son rôle est d’inciter les membres de son équipe à prendre des initiatives tout en leur laissant la liberté de les mettre en œuvre. Le manager joue un rôle de filtre protecteur destiné à laisser les opérationnels accomplir leurs missions dans les meilleures conditions.

L’entreprise libérée responsabilise les salariés car ces derniers sont libres et responsables d’effectuer des tâches et les actions qu’ils estiment bienfaisantes à l’entreprise. Tout le monde possède le même degré d’information et les décisions sont prises en connaissance de cause.

À lire aussi >> Que deviennent les managers dans l'entreprise libérée ?

Entreprise libérée : inconvénients

La bonne mise en place d’un système libéré au sein d’une entreprise nécessite un changement de mentalité de tous les membres de l’entité : du dirigeant et de tous les salariés. Le système n’étant plus pyramidal mais horizontal, ce n’est plus une personne ou un petit groupe de personnes qui décident pour l’ensemble, mais tous les collaborateurs, à armes égales. Les potentiels réfractaires risquent d’être gentiment remerciés. Chaque salarié doit désapprendre puis opérer un changement de conduite. De son côté, le chef d’entreprise doit mettre son ego de côté.

Autre inconvénient, la surcharge de travail pour des salaires quasi-identiques. Participer aux décisions prend nécessairement plus de temps. Un bon équilibre doit donc être trouvé entre investissement et rémunération pour que cette nouvelle philosophie fonctionne.

À lire aussi >> Devenir une "entreprise libérée" en trois étapes

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+