5 méthodes pour améliorer son orthographe rapidement

13 août 2018 Céline Chaudeau

Neuf mails professionnels sur dix contiendraient au moins une faute d’orthographe. Et on ne va pas se le cacher, ces erreurs coûtent cher dans une candidature ou pour votre évolution dans l’entreprise. C’est le moment de prendre les choses en main !
5 méthodes pour améliorer son orthographe rapidement
  1. Réviser dans les transports
  2. Progresser avec ses collègues
  3. Donner une idée de son niveau sur son CV

Les cadres n’ont jamais autant écrit. Mails, présentations, reportings… Et logiquement, on ne les a jamais autant jugés sur leur orthographe. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de très nombreuses façons de s’améliorer facilement. À l’instar d’OrthoSens, une appliation conçue par Aurore Ponsonnet. Ludique et pédagogique, elle est destinée à revoir quelques notions de grammaire dans une ambiance relaxante et zen. « La question des fautes d’orthographe est un sujet très intime qui touche tout le monde, quel que soit son diplôme », assure cette formatrice, animatrice du site Ecrireetparler.fr. Régulièrement sollicitée par les entreprises, elle est témoin que le sujet gagne du terrain. « Je suis déjà intervenue auprès de cadres de niveau bac + 5. Il y a des choses que l’on n’a jamais apprises ou encore des règles que l’on a oubliées. »

Lire aussi : L'orthographe, la nouvelle faiblesse des cadres ?

 

Réviser dans les transports

D'après une étude de TextMaster, une startup spécialisée dans les outils de correction, 90 % des mails professionnels contiendraient au moins une faute d’orthographe. Or, beaucoup d’erreurs peuvent coûter cher. « On pardonne rarement les fautes d’orthographe, surtout chez les cadres, confirme Pauline Lahary, fondatrice de MyCVFactory. À l’embauche, sur un CV, ou dans un mail, lorsque l’on sollicite une promotion, c’est rédhibitoire. » Et plutôt que de se reposer sur des correcteurs automatiques souvent imparfaits, cette coach commande de se corriger soi-même avec de nouveaux outils à disposition. « Des applications pour Smartphone permettent de profiter de son temps de transport pour réviser de façon ludique. Mais il y a aussi de plus en plus de de sites pour corriger les fautes les plus courantes. » Citons par exemple l’excellent Tumblr Je révise mon français grâce à la presse qui corrige les fautes les plus courantes relevées dans les médias et souvent dans nos échanges professionnels… Ou, pour être plus proactif, un site comme Frantastique.com propose des cours d'orthographe personnalisés envoyés chaque matin sur son ordinateur ou son Smartphone.

 

Progresser avec ses collègues

Mais nul besoin de forcément se cacher ni de travailler seul, dans son coin. Parce que la plupart des salariés sont concernés - et lui y compris - Dominique Muller a ainsi pris l’initiative d’embarquer toutes ses équipes vers un monde meilleur en orthographe. « Moi-même, je confesse volontiers quelques lacunes sur les verbes pronominaux par exemple, reconnaît-il. J’ai aussi fait le constat d'une baisse de niveau globale chez moi comme chez les autres, explique le directeur général du centre de relation clientèle des Caisses d’Epargne Alsace & Lorraine Champagne-Ardenne. Or, dès que l’on a des échanges avec des clients, on ne peut pas se permettre de négliger l’orthographe. » Pour ne vexer personne, il a donc eu l’idée de se lancer avec ses équipes dans un défi ludique et pédagogique, organisé avec le Projet Voltaire. Cet organisme, leader de la remise à niveau en orthographe et déjà partenaire de 700 entreprises, propose des formations certifiantes sur la question et surtout adaptées aux adultes. « Avec leur appui, nous avons organisé un premier concours d’orthographe pour permettre aux salariés d’améliorer leurs connaissances sans se sentir stigmatisés », poursuit-il. Loin des dictées stressantes d’antan, le concours se présente sous la forme d’un questionnaire à choix multiple. « Chaque question correspond à l’application d’une règle, expliquée en cas d’erreur. » L’opération a tellement bien fonctionné qu’elle a été étendue, depuis, à d’autres entreprises et même des écoles de la région. « Tout cela se déroule sur la base du volontariat. Et c’est devenu tellement ludique que certains salariés révisent en équipe par exemple à l’heure du déjeuner. »

 

Donner une idée de son niveau sur son CV

« L’enjeu est de ne vexer personne et que chacun voie aussi les perspectives qui s’ouvriront à lui », ajoute Aurore Ponsonnet. Cette spécialiste voit aussi, d’expérience, une meilleure maîtrise de l’orthographe comme un accélérateur de carrière. « Améliorer son niveau en orthographe, c’est aussi, pour beaucoup, gagner en estime de soi, voire oser prétendre enfin à une promotion. » Dans cette optique, un salarié peut aussi prendre confiance en suivant une formation en orthographe : la société OrthoPass propose ainsi des formations en langue française éligibles au CPF, son Compte personnel de formation. Il est également possible de rassurer un futur recruteur en passant le Certificat Voltaire. Ce certificat, qui coûte 60 euros, établit un score (entre 0 et 1 000) qui garantit votre niveau d’orthographe, comme le TOEIC pour son niveau d'anglais. Il suffit de s'inscrire en ligne et de passer le test dans l'un des 500 centres d'examen en France. Prêt ?

 

Céline Chaudeau
Céline Chaudeau

Vous aimerez aussi :