Joignable en vacances, mais pas trop

Publié le 01 juillet 2007 Sylvia Di Pasquale

Les nouvelles technologies rendent (presque) impossible l'isolement du cadre en vacances. Mais il convient de limiter le mélange des genres entre farniente et boulot. Les trucs de Sophie, Thibaut, Charlotte, Nourédine et Olivier pour partir tranquille et rentrer serein.

La question ne se pose plus. Ou si peu. Faut-il, ou non, rester joignable pendant ses vacances est une interrogation qui a perdu de son sens à l'ère du nomadisme technologique. Du PC portable à l'I phone, tous les moyens sont bons pour que le fil entre le cadre en poste et ses clients, fournisseurs, prestataires, collaborateurs et patrons ne soit jamais coupé. Evidemment, chacun peut appuyer sur le bouton « off », de son téléphone ou de son ordinateur. D'ailleurs la loi est formelle à ce sujet et personne ne saurait en tenir rigueur à celui qui refuse le contact estival.

Eviter l'embouteillage

Néanmoins, cette petite rébellion n'a pas que des avantages. Si elle garantit une paix royale à celui qui ne répond pas à ses mails et à ses coups de fil de boulot jusqu'au matin de son retour au bureau, elle risque aussi de créer un gros embouteillage à l'arrivée. Et pourrait bien obliger le cadre momentanément coupé du monde à jouer le premier rôle dans une mauvaise sitcom intitulée « Panique à la rentrée ». Sophie, responsable marketing dans l'agroalimentaire en a fait l'expérience l'an passé au retour de ses trois semaines de vacances estivales : « Traiter les 800 courriels autoproclamés "urgents" qui encombraient ma boîte mail m'a pris trois jours plein. Résultat : 5 messages un peu urgent, 50 non urgent, le reste étant des infos ou du démarchage. Cette année, je ferme ma boîte mail pendant mon absence. De toute façon, j'ai prévenu tous mes contacts importants de mes dates de congé. Ça devrait me permettre d'éviter ce tri fastidieux et pas du tout rentable. »

Joignable à heure fixe

Pour autant, il n'est pas nécessaire de rester constamment joignable, d'argumenter face à ce client potentiel tout en rafistolant un château de sable envahi par la marée montante. Les vacances doivent constituer un moment de rupture indispensable et il serait hors de question de choisir son lieu de villégiature en fonction de la puissance de l'ADSL disponible ou de sa couverture GSM. Nourédine, responsable commercial dans l'intérim, prévient son équipe par SMS lorsqu'il peut être joignable. « Je les laisse m'appeler s'ils en ont besoin. Ils n'abusent pas. Un des commerciaux recueille les questions des autres et m'appelle. Ça dure une demi-heure, je résous les problèmes au fur et à mesure, puis je reprends le fil de mes vacances. » Rester disponible un petit moment une fois par semaine semble amplement suffisant pour répondre efficacement aux problèmes urgents.

Précautions avant de partir

A condition d'avoir quelque peu préparé en amont son départ. « Je vérifie que j'ai validé toutes les échéances de fin de mois, explique Olivier, directeur financier. Pour cela, j'organise une réunion spécial vacances une semaine avant mon départ. Je fais le tour de mes équipes pour pointer l'avancement des travaux et faire accélérer le rythme. » Autre précaution salutaire : désigner un correspondant que les partenaires externes pourront contacter et qui sera susceptible de reporter efficacement au vacancier, aux horaires qu'il aura défini au préalable. Attention, il s'agit bien d'un correspondant, et non d'un remplaçant même temporaire. Car les décisions importantes devront rester dans les prérogatives de celui qui s'absente. Décisions qu'il prendra depuis son lieu de villégiature ou dès son retour. Même si nul n'est irremplaçable.

Sylvia Di Pasquale
Sylvia Di Pasquale

Je suis rédactrice en chef de Cadremploi depuis 2006, en charge de la rubrique actualités du site. Je couvre des sujets sur la mutation des métiers, l'évolution des rapports recruteurs/recrutés, les nouvelles pratiques managériales ou les avancées de la parité. A la fois sous forme de textes, d'émissions video, de podcasts ou d'animation de débats IRL.

Vous aimerez aussi :