1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. J’ose pas demander mais… qu’est-ce que le bien-être au travail ?

J’ose pas demander mais… qu’est-ce que le bien-être au travail ?

jose-pas-demander-mais-quest-ce-que-le-bien-etre-au-travail-

Fleur Chrétien

Les nouvelles générations redistribuent les cartes sur le marché du travail. Leurs aspirations ne ressemblent pas à celles de leurs aînés : quête de sens, équilibre vie pro-vie perso et environnement de travail sont devenus des critères de choix essentiels pour les jeunes cadres. Dans le même temps, les salariés sont de plus en plus sujets au burn-out. Et si tout cela n’était qu’une question de bien-être au travail ? Cadremploi s’est penché sur la question : qu’est-ce que le bien-être au travail, comment l’instaurer et pourquoi.

Bien-être au travail : utopie ou réalité ?

Sur le plan personnel comme professionnel, le sujet du bien-être est devenu incontournable. Face à l’explosion des cas de burn-out, aux reconversions massives vers des métiers de l’artisanat et aux nouvelles règles dictées par les startups, toutes les entreprises ont dû se mettre au diapason. Et s’approprier cette question du bien-être de l’entretien d’embauche, en passant par l’onboarding et jusqu’au départ des collaborateurs.

Concrètement, il s’agit de réduire le stress des collaborateurs et de proposer un environnement de travail confortable permettant de préserver la santé des salariés. Mais attention, le baby-foot et les croissants du vendredi matin sont loin d’être suffisants pour favoriser le bien-être au travail !

À lire aussi >> Offboarding ou comment préparer le départ d’un collaborateur ?

Les pistes pour développer le bien-être des salariés au travail

C’est le rôle des ressources humaines, qui se penchent de plus en plus sur le sujet de la Qualité de Vie au Travail. La QVT intègre notamment le contenu du travail, le management, la santé au travail, la qualité du climat social.

Pour une politique RH axée sur la QVT - et donc favorable au développement du bien-être au travail -, nombreuses sont les actions à mettre en place : un management bienveillant et participatif, une réflexion sur les parcours professionnels et l’évolution des compétences, des activités pour animer la vie de l’entreprise comme les afterworks ou les séminaires d’entreprise, des bureaux intégrant des espaces de détente.

L’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée des collaborateurs constitue également un axe fort pour développer le bien-être au travail. Horaires de travail souples, possibilités de se mettre au télétravail et services spécifiques comme les crèches d’entreprise sont des mesures particulièrement appréciées des salariés, qui peuvent ainsi gérer leur propre organisation en fonction de leurs contraintes.

À lire aussi >> Team Building : à quoi ça sert ?

Qualité et performance : quand le bien-être des salariés est bon pour l’entreprise

Pas besoin de recruter des Chief Happiness Officers ni de clamer le discours du bonheur au travail pour reconnaître l’importance du bien-être au travail. Les DRH vous le confirmeront : agir pour la santé et l’amélioration des conditions de travail de ses salariés permet à l’entreprise d’être plus performante.

Engagement des collaborateurs, efficacité accrue des équipes, baisse du turn-over : le bien-être au travail s’inscrit dans une politique RH durable, en cohérence avec les besoins actuels des entreprises et leur souhait d’adopter une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

À lire aussi >> Le bonheur a-t-il sa place au travail ?

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+