1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. La charge mentale au travail

La charge mentale au travail

la-charge-mentale-au-travail

Séverine Dégallaix

Les cadres, en particulier les managers, ont de lourdes responsabilités au travail qui peuvent se traduire par une charge mentale significative. Comment cela se traduit-il et quelles sont les solutions pour lutter contre ce phénomène et les risques sur la santé ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur la charge mentale au travail et comment réagir pour éviter d’arriver à une situation de burn-out.

Qu’est-ce que la charge mentale au travail ?

Le travail ne s’arrête pas à la sortie du bureau. Même une fois chez vous, certaines tâches professionnelles peuvent occuper votre esprit.

Les raisons possibles : les efforts inachevés restent mieux en mémoire, vous avez du mal à prendre des distances avec ce que vous avez vécu dans la journée ou encore vous savez que vous allez devoir boucler un dossier après le dîner et ce qu’il vous reste à faire vous trotte dans la tête.

Ces raisons, seules ou ajoutées à de fortes responsabilités (comme veiller sur la sécurité de collègues ou de passagers, ou encore porter un projet sensible), forment la charge mentale. Elle peut devenir très lourde, en particulier pour les managers qui agissent sur de multiples fronts : remplir leurs propres objectifs, ceux de leur équipe, veiller à la cohésion d’équipe, reporter aux supérieurs hiérarchiques les chiffres et résultats obtenus, valider ou non les congés, gérer les absences…  

Comme le stress, la charge mentale peut être un facteur de motivation et d’efficacité, mais devient dangereuse au-delà d’un certain seuil puisqu’elle favorise le burn-out et peut gravement nuire à votre santé.

À lire aussi >> Déconnexion : les bienfaits sur le travail des cadres

Comment repérer une charge mentale excessive au travail ?

La prévention est importante, mais pour pouvoir alléger la charge mentale, et donc la surcharge professionnelle, il faut être capable de la repérer. Quelques signes ne trompent pas :

  • Baisse de la performance : vous devenez moins efficace parce que vous ne savez pas où donner de la tête. Votre organisation et votre gestion quotidienne deviennent brouillon.
  • Multiplication des erreurs : à force d’endosser tant de responsabilités, vous commettez des erreurs. Un ou deux oublis peuvent arriver, mais s’ils deviennent récurrents, il est temps de tirer la sonnette d’alarme.
  • Mauvaise humeur : consciemment ou non, vous en voulez à votre entourage professionnel et à votre entreprise de ne pas voir ce travail invisible que vous accomplissez pour lui et de vous laisser tout gérer.

L’entourage professionnel joue pour beaucoup également dans le repérage de cet état. Si vous repérez un collègue dont la charge mentale semble importante, tentez de lui en faire prendre conscience et proposez-lui de le décharger de certaines tâches si vous êtes en mesure de le faire. Vous pouvez aussi alerter son supérieur hiérarchique ou le service des ressources humaines de votre entreprise.

À lire aussi >> Les 6 causes de stress des cadres

Quelles solutions pour réduire la charge mentale au travail ?

Certains outils et bonnes pratiques simples peuvent aider à réduire la charge mentale au travail ou pour le moins en diminuer les risques :

  • L’ergonomie cognitive : en simplifiant les tâches avec des outils et logiciels adaptés et intuitifs, il est possible de se décharger d’une partie de ce travail invisible. Testez le mind mapping par exemple.
  • La délégation : il y a certaines tâches que certains de vos collaborateurs accompliront plus vite que vous. Faites leur confiance et n’hésitez pas à leur déléguer ce que vous ne pouvez plus absorber, sauf s’ils sont eux même surchargés.
  • Les limites : il s’agit à la fois de limites physiques (vous interdire de travailler une fois le pied en-dehors du bureau et ne pas retravailler le soir après le dîner) et temporelles (horaires en-dehors desquels vous ne travaillez pas, profiter des week-ends pour déconnecter, prendre une vraie pause déjeuner, s’octroyer de courtes pauses la journée). Mais aussi s’astreindre à ne pas consulter ses mails professionnels en dehors du temps de travail.
  • Le conditionnement : à l’aide de rituels, apprenez à votre cerveau à se déconnecter, par exemple en prévoyant une playlist à écouter dans les transports pour décompresser en rentrant chez vous, afin de créer une phase de transition qui vous sorte de votre état d’esprit professionnel. Ou encore, en supprimant de votre agenda, à la fin de chaque journée, les tâches accomplies.

Pour vous sentir bien au bureau, soulager votre charge mentale et améliorer votre santé, vous pouvez aussi miser sur des éléments de décoration qui vous apaiseront : des plantes, des coussins, des tisanes… Réfléchissez à vous créer un petit espace cocooning dans lequel vous pourrez recharger les batteries.

Bon à savoir : petit outil bonus. Vous avez le sentiment d’être débordé par la liste des tâches que vous avez à accomplir au travail ? Le bullet journal vous aidera à reprendre la main dessus.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+