1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Le DRHache vous coache : « Déjà huit mois de chômage. Dans votre cas, c'est normal... »

Le DRHache vous coache : « Déjà huit mois de chômage. Dans votre cas, c'est normal... »

le-drhache-vous-coache---deja-huit-mois-de-chomage-dans-votre-cas-cest-normal-

Le DRHache

Au chômage depuis huit mois, ce cadre est en train de craquer. Le DRHache va tout faire pour le rassurer.

Tous les 15 jours, le DRHache se penche sur un dilemme professionnel. Envoyez-lui vos questions sur ledrhache@gmail.com. Il vous répondra directement mais fera également partager à tous les internautes les cas les plus inspirants. Bien sûr, votre anonymat sera strictement préservé. Mais attention, foin de langue de bois, le DRHache ne pratique que le franc-parler...

 

Bonjour,


Tout d'abord, je trouve votre rubrique forte intéressante. Bravo.
Pour le moment, je souhaiterai que nos échanges restent confidentiels, vous pouvez cependant les mettre en ligne, de façon anonyme, s'ils vous semblent pertinents et susceptibles d'aider le reste de la communauté "cadremploi".

Votre point de vue m'aidera à coup sûr :

Après 15 années de développement commercial (résultats avérés), de management d'équipes (environ 50 personnes en moyenne sur les 8 dernières années) et de création de valeur en règle générale ; me voici à mon tour "sur la touche" depuis le mois de mai dernier.

Côté formation, j'ai opté en 1989 pour un BTS Force de Vente très opérationnel et formateur. J'ai complété cette formation par un Master ESSEC en 2007 (formation certifiante dédiée aux fonctions exécutives de plus de 15 ans d'expériences ayant pour grands modules le management, le marketing, la stratégie et la finance).

Ma carrière en quelques mots :

- démarrage à "la dure" comme commercial dans la grande distribution alimentaire (3 ans : excellente école)

- 13 ans dans la distribution et le négoce : rentré comme commercial, puis responsable grands comptes puis directeur marchés nationaux

- et enfin 2 ans de direction de centres de profits et direction du développement (60 personnes sur 8 sites) dans un domaine proche de l'assurance. Plan social décidé en avril dernier par les actionnaires (économiquement justifié). Suppression de toutes les fonctions supports rapatriées chez l'actionnaire. Dernière rémunération : 95 K€.

Depuis 8 mois, j'ai rencontré environ 30 cabinets de recrutement (qui pour la plupart me font un retour très positif de ma conduite de carrière, de mon postulat sur le marché et de mon process de recherche de projets), j'ai utilisé tout le réseau direct et indirect, j'ai transmis une quinzaine de candidatures spontanées (ciblées et personnalisées) : pourtant à ce jour, je n'ai pas de propositions qui me sont faites.

Je dois évidemment vous dire que j'accepterais une baisse de rémunération ; que j'élargis le territoire géographique de mes recherches (une grande façade est de la France), que j'ai utilisé ce temps pour réaliser une formation en anglais me permettant de l'utiliser dans mon futur projet (toeic 802) et que je garde une dynamique forte concernant mon futur professionnel.

Je commence donc à m'inquiéter de l'absence de projets pourtant nécessaires à l'ensemble des entreprises en cette période économique difficile. Je suis à la recherche de postes à fibre managériale et de développement commercial (direction commerciale, direction de centres de profits, direction régionale, des ventes... Chaque entreprise ayant son jargon personnel, je me permets de lister quelques exemples...).

Je souhaiterai donc avoir votre point de vue sur cette situation et reste à votre entière disposition pour échanger.

Par avance un grand merci.

PS : mon CV en pièce jointe.


Réponse du DRHache


Au vu de la façon dont vous décrivez votre parcours, je ne suis pas très étonné des commentaires de cabinet de recrutement, c'est très clair et bien organisé.

Une notion clef, quasi ma seule réponse à vos questions, LE TEMPS.

Cela ne fait que huit mois que vous êtes au chômage, et avec un profil comme le votre et le parcours que vous avez, c'est une éternité à vos yeux.
Ben en fait, non.

C'est même assez standard.

Vous semblez avoir mené votre recherche avec méthode. Les conseils que je donne dans ces cas-là, c'est de fonctionner par cercles. Paradoxalement, il faut profiter du début pour faire jouer les cercles les plus lointains dans une réflexion globale : l'ouverture par exemple sur une tentative de reconversion dans un domaine totalement différent, l'accomplissement d'un vieux rêve, tout cela se valide avec des gens pas forcément très proches, et plus dans une logique de discussion que de recherche précise.

C'est en affinant votre recherche, c'est à dire en ciblant précisément un domaine, que vous vous mettez en mode agressif, et faites jouer vos contacts pour rencontrer ou du moins atteindre les bonnes personnes.

Mais encore une fois tout cela, prend du temps, et cela peut durer 18 mois, ça n'a rien d'exceptionnel surtout dans la période actuelle.
Je vous recommande donc à la fois patience et méthode, car il est difficile de pratiquer la seconde lorsqu'on a perdu la première.

Sinon, le risque auquel vous êtes confronté, c'est qu'on vous propose un poste de commercial pur jus, le retour à la production, "pour faire vos preuves". Évidement dans la mesure du possible je ne recommande pas car il est très difficile d'en ressortir après et les années se font longues, mais on peut aussi avoir d'autres pressions...

Bien cordialement

DRHache


Réponse de l'internaute


Un grand merci.

Votre réponse est toute aussi claire et rassurante !!
Donc en résumé : je ne change pas trop mon process de recherches (puisqu'il semble cohérent), j'élargis "le réseau" en le mettant davantage en mode "discussion" que "recherche d'emploi pure", je reste zen et accepte cette "éternité" ; enfin, j'accepte d'utiliser ce temps pour penser "reconversion" ou concrétisation d'un "vieux rêve" : pour tout vous dire, je réfléchis à un projet de rachat d'entreprise même si j'ai trop souvent l'impression que je n'en ai pas le courage (probablement ma situation de papa de 2 jeunes enfants qui me poussent involontairement à la recherche d'une sécurité plus affichée).

Je vous donnerai de mes nouvelles.

Je suis à votre entière disposition si, à votre tour, vous avez besoin de témoignages, d'avis divers ou toute autre matière grise nécessaire à vos différents projets.

Bien cordialement

 

Réponse du DRHache


C'est exactement ça.
Juste un petit truc pour finir, en relisant votre mail.
Ce ne sont pas vos deux jeunes enfants qui vous poussent (usage du pluriel dans votre phrase), mais bien votre situation. La nuance est de taille et le lapsus assez courant, mais si l'on y prend pas garde on se retrouve sans même sans apercevoir a reprocher a son environnement des choix qu'on se dicte, certes au vu des contingences, mais que l'on se dicte tout de même à sois même. Je le souligne car j'ai trop vu de gens, à commencer par moi, qui sont tombés dans ce piège et l'ont payé ensuite en terme d'équilibre familial.
Votre lapsus est un petit message, un petit cadeau que vous vous faites, profitez en.

Bien cordialement

DRHache

Réponse de l'internaute

Entièrement d'accord sur ce léger détail !

 

 

 

4

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Michel

10/01/2011

à 20:10

Ne plus croire en soi ou en l'avenir c'est faillir. En particulier pour nous manager. Notre métier consiste à armer nos équipes pour la conquête de nouveaux marchés ou pour leur développement. Dans ce cadre nous faisons preuve d'exigence, de détermination et de tenacité.
Et si nous profitions de cette période pour nous endurcir et développer cette fibre optimiste génératrice d'envie indispensable au dirigeant qui veut pouvoir donner la voie et du sens.
Moi ça fait bientôt un an que je recherche un poste de directeur de Réseau dans la distribution spécialisée et pas un moment je
perds confiance. Oui le marché est difficile, oui la concurrence est difficile mais ne disons-nous pas à nos forces de vente de cesser de trouver sans cesse des raisons aux leurs échecs.....
Si bons managers nous sommes alors gardons vivacité et confiance. Par la persévérance nous trouverons le poste que nous méritons. Nous nous devons de rester dans la dynamique et l'évolution de notre carrière : Ne pas renoncer à nos perspectives de développement et de "grandissement". Pour être efficace un manager doit avoir aussi une certaine estime naturelle de soi manifestée par un plaisir de travailler et d'accompagner ses équipes.
Alors de grâce, ne baissons pas les bras et poursuivons l'action......sans commencer à nous diminuer ou à geindre...
Très cordialement,

> Répondre

LAVIGNE Henri

27/12/2010

à 08:58

Bonjour,
J'ai le sentiment de me reconnaître dans les messages ci-dessus, c'est pourquoi je vous livre rapidement mon expérience.
Autodidacte expérimenté de 53 ans, ayant déjà accompli un parcours commercial progressif et régulier, d'un emploi de vendeur cuisiniste à celui de chef des ventes régionales, responsable commercial, grands comptes, j'ai d'abord pensé et crée ma société il y a 24 mois et à regret pris la décision d'arrêter car l'entreprise n'était pas suffisamment rentable pour en vivre. Donc me voilà depuis 2 mois en recherche très active d'un emploi commercial, et après l'envoi de + 100 CV, rien ne pointe à l'horizon.
Beaucoup d'annonces semblent correspondre à mon profil, mais après une 2ème lecture ou une réponse négative et une relecture pour comprendre, je me rends compte qu'il y a beaucoup de différences entre mon profil et celui qui est demandé. Le 1er est mon absence de diplôme, largement compensée par une très grande expérience et organisation de la vente, prospection, développement de clientèle et de projets, management.
Pour faire suite à ces moments « Up and down », je me dis que le travail paie toujours et que par petites touches j'améliore mon CV, ma(mes) lettre(s) de motivation, et malgré tout ma motivation se renforce, et je suis convaincu que ma candidature va sortir du lot compte tenu de mon profil atypique, même si je dois faire des efforts sur un choix de poste moindre au départ, et forcément moins payé…
Je vous rejoins parfaitement sur le fait que cela risque de prendre du temps.
La loi du marché est ainsi faite.

> Répondre

de Pr

21/12/2010

à 12:41

Je suis dans une situation similaire à celle de cet internaute: plus de 15 ans d'expérience de la vente et du management commercial et 7 mois de recherche active. Je suis d'accord sur les recommendations du DRH. Je conseillerais en plus à mon coréligionnaire d'organiser son temps sur ces 3 thèmes: 1) connaissance, veille et animation active de son réseau correspondant à ses fonctions et son environnement majeurs (ne pas râter d'opportunité là où vous avez toute légitimité); 2) approches d'autres environnements sur les mêmes fonctions majeures en commençant par les environnements passée ou proches (on sème pour une récolte incertaine; approcher les acteurs pour un partage d'information sur un marché, des contacts sur des entreprises cibles mais être toujours en posture d'offreur de services; enfin le temps pour votre projet personnel, votre récréation enrichissante. Voilà, rester zen, vigilant et organisé. Le plan B, vous y penserez entre 12 et 18 mois en fonction de vos constats sur le terrain et de vos besoins et motivations à ce moment là.

> Répondre

gittens daniel

21/12/2010

à 08:31

Bonjour à tous,
Entièrement d'accord sur le fait qu'il ne fait pas confondre vitesse et précipitation. Mais même si la conjoncture est difficile, et qu'on le sait puisque on se tient au courant du mieux que l'on peut, il n'en est pas moins très difficile d'accepter de rester sur la touche aussi longtemps; pour ma part déjà 18 mois. Alors que j'ai un parcours professionnel de responsable achats industriels depuis plus de 20 ans !
Mais, si nous savons rester attractifs, alors effectivement le temps joue pour nous !
Cordialement.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte