1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Leadership : 10 bonnes raisons de s’inspirer du sport

Leadership : 10 bonnes raisons de s’inspirer du sport

leadership--10-bonnes-raisons-de-sinspirer-du-sport

Régis Delanoë

De nombreux bienfaits du sport peuvent s’appliquer à la sphère professionnelle, aidant les pratiquants réguliers à être plus performant et à gagner en leadership. Deux coachs sportifs révèlent les synergies qui existent entre la pratique d’une activité physique et le monde de l’entreprise.

Pour se dépasser

Le dépassement de soi : une quête qu’on retrouve aussi bien dans la pratique d’un sport que dans la volonté de s’accomplir professionnellement. « L’activité physique contribue à cet état d’esprit et pousse à l’excellence. Pas pour battre le collègue, mais pour donner le meilleur de soi », observe Antoine Milhorne, du cabinet de remise en forme Just My Coach, qui intervient en entreprises à Montpellier.

Pour performer sur la durée

Autre vertu du sport : il pousse ceux qui le pratiquent à faire preuve d’abnégation pour voir leurs performances s’améliorer avec le temps. « C’est un état d’esprit reconductible au quotidien dans son cadre professionnel, fait remarquer Vincent Pedraza, coach sportif parisien qui intervient notamment au sein de l’entreprise Leetchi. Pour performer sur la durée, il faut sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier. »

A lire aussi >> Choisir le bon coach : comment faire ?

Pour gagner en discipline

« Le sport est une école de la discipline, observe Vincent Pedraza. Pour courir vite, lancer fort ou sauter haut, il y a tout un travail de postures à respecter, des cadences à trouver… » Idem dans les sports collectifs où les règles du jeu sont à assimiler. Autant de consignes à respecter qui aident au quotidien les personnes téméraires à trouver un cadre dans lequel s’accomplir.

Pour l’humilité

Avec le sport, les rapports hiérarchiques sont rebattus : l’employé lambda peut se montrer plus performant que son supérieur. Une leçon d’humilité pour ce dernier que Vincent Pedraza estime « très utile ». Elle est la preuve que leadership n’est pas synonyme de domination et que chacun peut se montrer utile en fonction de ses qualités.

A lire aussi >> Faites-vous partie, sans le savoir, des pires managers ?

Pour travailler en équipe

Les deux coachs sportifs privilégient les exercices physiques collectifs, car ils aident les pratiquant à collaborer, aussi bien sportivement qu’humainement. « On s’entraide, on s’encourage, note Antoine Milhorne. La solidarité est très importante, c’est une saine émulation qui se met en place. » Une nouvelle source d’inspiration pour la sphère professionnelle.

Pour se concentrer plus efficacement

Au quotidien, un manager est happé par le travail et ses obligations, avec le risque constant du surmenage. « Le sport peut aider à la concentration : le travail sur le souffle, l’écoute de son corps », assure Antoine Milhorne. De quoi ai der à se recentrer sur les priorités en écartant les préoccupations parasites.

A lire aussi >> Après la to-do list, essayez la to-don’t list pour gagner en efficacité

Pour mieux écouter et être écouté

En cours collectif, le sport ne peut pas se pratiquer seul dans son coin. « Certaines personnes introverties s’affirment comme des leaders qui s’ignorent, signale Antoine Milhorne. D’autres personnes plus extraverties apprennent, au contraire, à mieux écouter les autres. » Autant de leçons à reproduire au quotidien sur le lieu de travail.

Pour apprendre de ses erreurs

« Le sport est une école de la persévérance, indique Vincent Pedraza. Pour être performant, il faut commencer doucement et monter en régime progressivement en apprenant de ses erreurs. » Un temps décevant sur une course ? Ce n’est pas un échec, mais une bonne leçon pour faire mieux la prochaine fois. Dans le même esprit, un manager doit savoir reconnaître qu’il ne maitrise pas tout, tout de suite en matière de leadership.

A lire aussi >> Projet professionnel : découvrez comment réaliser vos rêves !

Pour exploiter au mieux les qualités de chacun

Pour Vincent Pedraza, « le leadership est affaire de stratégie et le monde du travail est comme une équipe sportive ». Il faut s’appuyer sur les qualités des uns et des autres pour réussir à marquer un but de plus que l’adversaire ou rejoindre la ligne d’arrivée dans les temps impartis en marathon-relais par exemple. Le sport n’est pas qu’une affaire de jambes, mais aussi de tête !

Pour maîtriser son stress

Etre en situation de leadership implique de grandes responsabilités, avec beaucoup de stress à assumer et quelques frictions à gérer. Là encore, le sport peut être une source d’inspiration, assure Antoine Milhorne. « Assumer la pression d’un résultat ou faire briller un collectif dans une rencontre mal embarquée : autant de sources d’inspiration permettant d’apprendre à gérer les moments de tension. »

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Xavier DUBOURGET

04/12/2018

à 22:34

Tout à fait d’accord : rien de plus exemplaire que le sport, qui permet à la fois la compétition et la performance, dans la coopération obligée et le respect des règles.

> Répondre

Dairi Dahmane

04/12/2018

à 17:50

On parle de leadership, de manager...et, les collaborateurs ? Ce n'est pas parce qu'on porte le m^me maillot que l'on forme une équipe !
Encore faut-il transpirer ensemble, et se donner un horizon.

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte