1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Les 5 habitudes des cadres qui gâchent les vacances

Les 5 habitudes des cadres qui gâchent les vacances

les-5-habitudes-des-cadres-qui-gachent-les-vacances-

Sylvie Laidet

C’est LE moment pour enfin tester des conseils qui vous veulent du bien. Car ce n’est pas si facile de vraiment profiter de ses vacances… les pièges sont nombreux.

1. Bâcler son départ

Dans le rush de la dernière semaine et surtout du dernier jour, vous enquillez les dossiers et les réunions sans penser à l’essentiel : prévenir les gens que l’on part pour deux ou trois semaines. « Donc ne faites pas l’économie d’un message d’absence sur votre boîte mail et votre téléphone en précisant les coordonnées d’une personne à contacter en votre absence », conseille Claire Romanet, dirigeante du cabinet Elaee. De même, « ne pas nommer un manager de garde capable d’assurer les urgences revient à prendre le risque d’être déranger durant ses congés », prévient Stéphane Saba, coordinateur du réseau Lemon Conseil. Et, une fois sur le pas de la porte du bureau, perdez cette habitude d’ajouter, « et en cas de problème, je suis évidemment joignable sur mon portable ».

 

2. Ne pas quitter son téléphone d’une semelle

Ben oui, tout au long de l’année, il est vos yeux, votre tête, votre calculatrice, votre appareil photo, limite votre doudou… donc évidemment vous y êtes attaché. Sauf que cela frôle l’addiction au point de vous équiper d’une pochette waterproof pour nager avec votre smartphone, de le sangler sur votre torse lors de votre vol en parapente… Bref, là ou vous êtes, votre téléphone est ! Erreur, lui aussi a besoin de repos et de déstresser. Donc lâchez-le. Oubliez-le le matin pour mieux le retrouver l’après-midi. Ou inversement. Voire (si vous vous en sentez capable), éteignez-le ou mettez-le en mode avion. À tout le moins sur silencieux. Vous verrez, votre entourage vous en sera reconnaissant.

Lire aussi : Les astuces de 8 managers pour déconnecter pendant les vacances

 

3. Checker ses messages tout le temps (ou presque)

À peine réceptionné, déjà lu, voire traité ! Bravo, vous êtes le roi de la réactivité. Enfin, bravo pas vraiment car vous êtes en vacances et aucun texte légal ne vous contraint de travailler durant cette période. Donc, cool. Lâcher l’affaire. Si vous avez bien organisé votre départ, d’autres se chargeront de répondre à votre place. « Ne perdez pas de vue que durant l’été il est aussi admis d’être moins réactif. Donc si besoin, calez-vous une plage horaire quotidienne pour checker vos messages. C’est amplement suffisant », plaide Stéphane Saba. Pour éviter d’être en permanence tenté, désactivez les notifications de vos mails, WhatsApp et Cie. Voire passez votre écran en mode noir & blanc. « Cette absence de couleur, notamment les pastilles rouges alertant de la présence de nouveaux messages, permettrait de réduire la consultation de son écran », ajoute Claire Romanet.

 

4. Parler de son boulot… même en vacances

« Et vous, vous faites quoi dans la vie ? ». Ben oui, c’est tentant de poser cette question quand on débarque à un barbecue (ou autres) et que l’on ne connaît personne. Tentant mais embêtant car il est fort à parier que votre interlocuteur vous retourne la question. Et vous voilà reparti à expliquer votre job. Ses tenants et aboutissants. Les enjeux du secteur. Et si d’aventure, vous avez des connexions directes ou indirectes avec la personne en face… c’est sûr, vous allez refaire l’exercice comptable entre l’apéro et le café. Donc, mieux vaut éluder la question … pendant les vacances. Tennis, running, apéro et sieste (ce n’est qu’un exemple).

Lire aussi : Pourquoi vous n'arrivez pas à déconnecter de votre travail

 

5. Charger son retour

Une réunion à 9h, une conf’ call à 10h40, une réponse à un appel d’offres avant 17h, tout ça pour votre première journée de reprise ? Parfait pour se pourrir les vacances. En effet, 2 ou 3 jours avant le terme de vos congés, cet agenda de ministre vous reviendra de toute évidence à l’esprit. Sans vous en rendre compte, vous commencerez à cogiter et à planifier vos actions. Pour profiter de vos vacances jusqu’à la dernière minute, prévoyez plutôt un planning plus light pour les deux premiers jours. Histoire de rependre le cours du business en douceur et de ne pas anéantir le bénéfice de 2 ou 3 semaines géniales en quelques heures.

>>Malgré vos efforts, le boulot gâche vos vacances ? C'est peut-être le moment d'en changer ! Commencez par déposer votre CV dans notre CVthèque utilisée par plus de 15 000 recruteurs.

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

allp

19/07/2018

à 19:02

on peut écrire en français, et éviter les anglicismes inutiles comme "checker" ses messages???

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte