1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Les 5 nouvelles façons de s’asseoir au bureau

Les 5 nouvelles façons de s’asseoir au bureau

les-5-nouvelles-faons-de-sasseoir-au-bureau

Céline Chaudeau

Dépassé, le bon vieux siège à roulettes ? Presque. De nouvelles tendances dans l’open space favorisent un mobilier de bureau inédit et surtout meilleur pour la santé. Inventaire avec deux experts.

1. La boule de yoga

Le tendance se diffuse à travers l’Europe et Outre-atlantique. Thierry Bredel, lui, est équipé d’un « swissball » depuis un moment. « J’ai adopté la boule de yoga comme siège de bureau après un voyage à Rotterdam en 2008, se souvient ce coach sportif en entreprise. Depuis, beaucoup de mes élèves, cadres supérieurs et patrons, l’ont adopté. Même s’ils passent un peu pour des extraterrestres dans l’open space, ils reconnaissent que cela procure un bien fou à la posture en faisant intelligemment travailler les muscles. » Coût de l’investissement : une quinzaine d’euros. « Il existe des modèles américains montés sur roulettes et avec un vrai dossier mais ils perdent de leur intérêt, observe le fondateur du site Personal Trainer. La boule de yoga de base se trouve en plusieurs tailles. En général, celle de 55 cm de diamètre remplace très bien un fauteuil standard. »

2. Le fauteuil (super) ergonomique

« En ce moment, je vois surtout fleurir des sièges ergonomiques de qualité dans les bureaux pour lutter contre les TMS, les troubles musculo-squelettiques », constate François Stévignon, médecin et auteur du livre En finir avec le mal de dos. S’il n’a rien contre la boule de yoga, ce kinésithérapeute depuis 30 ans distingue assise « active » et « passive ». « Tout le monde ne veut pas se passer d’un dossier et, dans ces cas, il est impératif de choisir un fauteuil qui épouse les courbures naturelles et soutienne efficacement les lombaires et les cervicales. Sinon, les conséquences peuvent être graves. »

3. Rester debout

De quoi susciter chez certains cadres des idées plus… radicales. « Et si votre chaise était en train de vous tuer ? » titrait récemment un magazine américain. « Une mauvaise position assise est effectivement dangereuse car elle met en compression la région lombaire, confirme Thierry Bredel. Les cadres français sont trop sédentaires. Mais rester debout toute la journée ne me semble pas très réaliste pour autant. Si c’était bon pour la santé, ça se saurait... »

4. Le siège « assis-debout »

François Stévignon acquiesce. « Debout, on finit par se cambrer avec la fatigue et l’apesanteur, explique le médecin. Mal assis, on favorise le dos rond. » En revanche le kinésithérapeute plébiscite le compromis « assis-debout » également en vogue. « C’est possible avec ce qu’on appelle des « sièges d’architecte », plus élevés. On peut travailler debout grâce à des plans de travail plus hauts et parfois légèrement inclinés. Et quand on s’assoit, ces sièges permettent de basculer le bassin vers l’avant, avec des cuisses obliques à 45°. »

5. La chaise sportive

Reste une dernière invention pour ceux qui voudraient varier les plaisirs. Courir sur un tapis roulant ou pédaler au bureau ? C’est possible grâce au siège de la société Lifespan. L’investissement (plus de 1000 € quand même…) vaut-il le coup ? « Je suis un peu sceptique sur le mélange des genres, nuance Thierry Bredel. Soit on fait du sport, soit on travaille... » François Stévignon, lui, ne le prescrit qu’à petite dose. « Un homme peut rarement faire deux choses à la fois, sourit-il. Certaines activités s’y prêtent davantage comme la lecture ou une discussion avec un collègue. C’est envisageable, mais pas plus de quelques minutes par jour. »

Céline Chaudeau © Cadremploi.fr

10

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

ju

02/04/2018

à 19:07

hmmmm l'exemple 4 n'a rien a voir avec un siege assis debout! C'est un siege assis GENOUX!! Deux type de sieges qui n'ont rien a voir! Ni dans leur philosophie, ni dans leur utilisation au quotidien. (mieux que l'assise, il faut parler également du bureau et sa hauteur, de l'ordinateur et sa hauteur face au regard, etc.., l'egonomie seulement rapporté au siège, c'est écarter une partie du probleme de la pénibilité de la sédentarisation au travail).

> Répondre

frederica

06/01/2014

à 16:21

au bureau, il y a beaucoup de risques physiques auxquels on ne pense pas : "Dans un poste sédentaire, soumis à différentes sources de bruit (usage intensif du téléphone...), aux contraintes visuelles du travail sur écran, à des astreintes de productivité, de contrôle, d'agressivité verbale des tiers, dans des locaux confinés et encombrés, l'employé de bureau est exposé principalement à des risques de troubles visuels, auditifs et musculo-squelettiques, de stress et de souffrance mentale (harcèlements...), de chutes et petites blessures, de risque épidémique. etc. etc. " ; détails dans "La prévention des risques professionnels au bureau : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/ergonomie-au-poste-de-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=164&dossid=458

> Répondre

fournier ergo concept

16/12/2013

à 09:45

bonjour
je ne suis pas médecin ni ergonome..par contre je travail avec ces personnes et les fabricant. je suis distributeurs de mobilier ergonomique depuis 30 ans de métiers dans l 'analyse de poste au vu du sujet je dirai bureau réglable en hauteur électrique position debout oui mais en alternance j'ai un bureau comme celui ci temps de travail debout 30% quand j'ai mal au dos c'est utile.
Le siège assis genoux pas toute la journée le poids du corps est sur les genoux de plus le retour sanguin n'est pas parfait donc en alternance avec un autre siège avec dossier peut être oui.
Pour la boule à voir par contre certain fabricant de siège propose une assise oscillante qui ce rapproche de l'idée d'une assise qui permet d'avoir le bassin en mouvement en plus il y a le dossier. je pense que c'est la meilleure formule
a vous lire...

> Répondre

beareunion

15/12/2013

à 16:21

le siège 'assis-debout' n'est pas vraiment une 'nouvelle' façon de s'asseoir: j'en ai utilisé depuis plus de 20 ans;
et en effet, ces sièges donnent une bonne posture qui soulage le dos, mais attention: ils ne sont pas tous égaux: ils doivent avoir une amplitude de réglage en hauteur suffisante et un rembourrage adéquat sur l'appui-genoux pour garantir un confort optimum.

> Répondre

nEtRICk

15/12/2013

à 13:15

1 / Votre boule de yoga est en fait le siége "Pastille" créé par Eero Aarnio en 1968.
3 / Winston Churchill travaillait debout sur un bureau trés large et faisant face à plusieurs
interlocuteurs assis en dessous de lui. Plusieurs écrivains comme Victor Hugo avaient aussi des
écritoires pour écrire debout.
4 / Le siège assis-debout existe depuis plus de 40 ans.J'ai acheté les miens en Suisse en
1973. Une variante est le "Zacker" créé par Luigi Colani en 1972, mais il est en plastique et pas ajustable.

> Répondre

annevale

14/12/2013

à 17:25

Je suis étonnée que vous n'ayez pas mentionné les bureaux et sièges qui montent / descendent, qui sont des standard dans tous les pays scandinaves et qui permettent de varier les positions de travail au cours de la journée. En fait, on utilise couramment 3 hauteurs : travail desk, table semi-haute pour concentration maxi et table très haute pour conversation entre collègues.

Ayant travaillé au Danemark pendant plusieurs années, j'en ai fait l'expérience et malgré les apparences, ce mobilier n'est pas un gadget : il permet en outre d'adapter très finement la hauteur de sa table en fonction de sa propre ergonomie et d'éviter quasi-totalement les douleurs musculaires.

> Répondre

AK69

14/12/2013

à 16:14

Il existe une autre solution qui ne coute presque rien. Il s'agit d'utiliser un siège tout à fait normal et d'insérer un petit coussin pas trop épais, partiellement sous les fesses, juste ce qu'il faut pour cambrer naturellement le dos sans fatigue. Il suffit de pas grand chose et l'effet est considérable.

> Répondre

Champilou

14/12/2013

à 14:01

Pour écrire, dessiner ou pianoter sur le clavier d'ordi, un pan légèrement incliné à 1.00 m du sol, debout. Excellent. (Évidemment sans comparaison, W. Churchill travaillait ainsi.)

> Répondre

Ymmy

14/12/2013

à 13:35

commençons par tester la fiabilité de l'échange !

> Répondre

olivier

14/12/2013

à 10:26

l'apesanteur ?? La pesanteur sans doute, on n'est pas dans la station spatiale !

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte