1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Les chiffres de l'expatriation

Les chiffres de l'expatriation

les-chiffres-de-lexpatriation

Sébastien Tranchant

Les Français qui succombent à l'appel de l'étranger sont chaque année plus nombreux. Quelles sont leur destination de prédilection ? Combien gagnent-ils ? En quelle langue travaillent-ils ? éclairage en quelques chiffres.

 

C'est l'estimation du nombre de Français expatriés dans le monde. Ils sont environ 1,4 million à être inscrits sur le registre de recensement officiel mais l'enregistrement n'étant pas obligatoire le ministère des Affaires étrangères pense qu'ils sont plus nombreux. 32 % habitent en Europe occidentale, 25 % sont en Asie ou en Océanie, 21 % vivent en Amérique du Nord.

C'est le rang occupé par la Chine dans le classement des pays de résidence des Français inscrits au registre mondial (chiffres 2006). La Suisse, les Etats-Unis, le Royaume-Uni sont les trois premières destinations de nos expatriés.

 

 

ou plus, C'est le niveau d'étude de 13 % des expatriés.

Ils ont majoritairement fait des études courtes : 79 % sont titulaires

d'un diplôme Bac + 1 ou 2.

 

 

 

C'est le taux de croissance annuelle de la population d'expatriés français dans le monde. Une tendance continue depuis une dizaine d'années.

C'est la rémunération de 23 % des expatriés. Et ils sont 31 % à gagner entre 30 000 et 60 000 €.

 

 

 

 

 

 

C'est le taux de chômage de la population expatriée. Un chiffre bien en dessous de la moyenne nationale.

 

 

 

 

C'est la proportion des séjours dits « professionnels » soit à l'initiative de l'employeur, soit à l'issue d'une recherche individuelle.

 

 

 

 

C'est la proportion des expatriés qui affirment bien maîtriser la langue de travail locale. Quand on souhaite exercer sa profession à l'étranger, la maîtrise de l'anglais s'avère bien sûr indispensable.

Source: Ministère des Affaires étrangères

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+