1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Les clés pour un entretien annuel réussi

Les clés pour un entretien annuel réussi

les-cles-pour-un-entretien-annuel-reussi

Robert Half

25/11/2013

Pour un certain nombre de salariés, la fin de l’année coïncide avec la période des entretiens annuels d’évaluation. Sont-il vraiment importants ? Comment les préparer ? Dans cette tribune libre, le directeur général du cabinet Robert Half, propose 3 clés pour faire de cet entretien un temps d’échange privilégié, constructif et efficace.

En préambule, il convient de se renseigner sur les pratiques en vigueur dans son entreprise : à quel moment ont-ils lieu ? Où se trouvent les supports de préparation et de rendu ? Les augmentations de salaire sont-elles corrélées ou font-elles l’objet d’un autre entretien à un autre moment de l’année ? …

❶ Préparation et valorisation : une stratégie gagnante

L’entretien annuel d’évaluation est un moment privilégié pour échanger avec son manager. C’est un temps de réassurance et de renforcement positif. C’est aussi l’occasion de savoir ce que son manager pense et quelles sont les attentes de son entreprise. Ce n’est donc pas un moment à prendre à la légère. La première condition pour réussir son entretien est de le préparer dans une perspective positive. Il ne faut pas négliger ce temps de préparation : prévoir environ 1h30.

Il est nécessaire de disposer d’éléments concrets :

- Lister ses réalisations et les problématiques rencontrées tout au long de l’année

Afin de ne rien omettre, il est recommandé de tenir à jour tout au long de l’année une liste détaillée de ses réalisations. À l’approche de l’entretien, la synthèse en sera d’autant plus facile à réaliser et permettra d’aborder l’échéance en toute confiance.

- Dresser un bilan de l’année écoulée et rester factuel

En répertoriant précisément (avec les dates, des données chiffrées…) les réalisations et les résultats démontrant notamment l’atteinte des objectifs voire leur dépassement. Ce compte-rendu permettra de valoriser pleinement le travail effectué et de justifier d’éventuelles demandes d’augmentation ou de promotion. Une zone d’amélioration identifiée peut également appuyer une demande de formation spécifique.

❷ Objectivité et franchise : une attitude responsable

Quelle que soit la situation, l’entretien ne doit pas être appréhendé à la légère car c’est un moment d’échange privilégié, qui ne se produit qu’une fois par an. C’est un vecteur de solution et de progression. Il est primordial de rester professionnel quelle que soit la situation notamment en cas de relation conflictuelle avec son manager.

Les conditions du dialogue doivent être réunies en adoptant une attitude responsable :

- Être objectif

Il est utile de procéder à une analyse préalable de l’année écoulée, de ses réalisations, de ses relations avec son manager, son équipe, ses homologues, ses clients (internes ou externes)…

Cette mise à plat a pour but à la fois de relativiser certains points et de construire un argumentaire le plus juste possible, donc le plus impactant. Savoir reconnaître certaines de ses zones d’amélioration témoignera aussi de son professionnalisme.

- Oser dire

Être franc est primordial. Il ne faut pas se censurer par crainte de déplaire à son manager. Faire part de ses attentes, notamment en termes de salaire, de promotion ou de formation, et de ses suggestions d’amélioration est aussi faire preuve de professionnalisme. Une argumentation objective appuiera d’autant les demandes faites.

❸ Ecoute et proposition : une perspective constructive

À l’issue de l’entretien, le salarié et le manager doivent s’engager dans une optique positive.

Deux axes principaux conduisent à rendre cet échange réellement constructif :

- Savoir écouter

Une vraie écoute des observations et suggestions du manager. Ce dernier n’exprime pas seulement une opinion personnelle, mais délivre également une appréciation collective qui mérite d’être entendue. Chacune de ses remarques, sauf si elle est injustifiée, doit être reçue comme une zone d’amélioration à prendre en compte pour l’année à venir. Une écoute constructive et active conduit aussi à désamorcer les incompréhensions ou les éventuels conflits.

- Être capable de proposer

L’entretien est par définition participatif. Être dans une posture passive lui enlèverait une grande part de son bénéfice. Face aux éventuelles critiques, il est tout aussi nécessaire de s’expliquer que de faire des propositions. L’objectif est de faire preuve de sa capacité à apporter des solutions et à s’engager à les mettre en œuvre.

La fixation des objectifs de l’année future doit être le fruit d’un consensus entre le manager et son collaborateur.

« L’entretien annuel est trop souvent, à tort, considéré comme une contrainte. C’est au contraire un outil précieux pour le salarié qui dispose d’un tableau de bord de sa performance annuelle lui permettant d’étayer ses demandes, mais aussi de se situer sur le marché professionnel », confie Olivier Gélis, directeur général de Robert Half France. « En effet, ce bilan peut servir de référence pour comparer sa situation salariale, hiérarchique au sein même de son entreprise, mais aussi de son secteur. C’est aussi une base pour déterminer ses atouts et ses faiblesses afin d’optimiser son profil. L’entretien annuel n’est pas une figure imposée, mais bien une opportunité. »

 

7

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

sosobouss

24/08/2015

à 14:28

Une question je suis on congé parental et je vais avoir dans pas longtemps un entretien avec mon patron mon souci c est que il n on t pas accepter que je force mon CDI av c un inspecteur de travail sa fait que depuis que je suis en CDI il me menace me change mes emploi du temps tout les moi et la je sais que je vais me refaire casser comment me préparer ? J ai peur .

> Répondre

En réponse à sosobouss

chris

19/01/2017

à 18:57

Bonjour,
j'essayerai d'être factuel en présentant votre investissement dans l'année, le nombre de changement de fonction / mission que vous avez eu, ce qui a necessité un temps d'adaptation et peu de temps pour atteindre les objectifs (si is étaient clairement communiqué).
Montrez vous et dites que vous êtes motivée pour évoluer dand l'entreprise e, celà fera peut être lacher prise votre employeur qui souhaite peut être vous déstabiliser pour vous forcer à partir. Si il s'agit d'une moyenne ou grande entreprise, et que vous avez un comportement "conforme" les choses devraient rentrer dans l'ordre.

Enfin, votre chef fait des reproches, demandez lui les pistes d'amélioration et qu'il vous oriente. Peut être demander une formation, et ces axes d'amélioration seront vos objectifs pour l'année suivante.

> Répondre

fr

22/04/2015

à 10:38

mon "nouveau chef" ne veut pas tenir compte du bilan de l'année écoulée lors de mon entretien alors que des objectifs m'avaient été fixés par la direction

> Répondre

bonapama

29/01/2014

à 22:42

Bonsoir

Je souscris totalement à cette manière de construire les entretiens annuels

L application de taches dans chaque métier portées par chaque talent spécifique, motivé concerné et focalisé sur le succès commun a bâtir

Capital humain quand tu nous tiens

Cordialement
Patrice Bouvier

> Répondre

Seb

27/12/2013

à 11:28

J'ai eu pendant longtemps la même opinion que vous mais, depuis quelques années (en fait depuis que je gère moi même la RH de mes sociétés), je dois avouer avoir changer radicalement de vision. Un entretien annuel n'est pas une obligation, c'est effectvement une opportunité (s'il est bien préparé et construit autour d'un projet cohérent de gestion RH). Cet entretien doit permettre de prendre du recul, de sortir des relations quotidiennes et de mettre en perspective les réussites, les échecs et surtout, selon moi, le potentiel et les axes pour atteindre ce potentiel. Celà doit être un vecteur essentiel de motivation pour le salarié, non pas parce qu'on l'aura brosser dans le sens du poil mais parce qu'on lui offrira un challenge, une nouvelle orientation, une progression... peu importe le terme, en fait, le seul qui compte est: une évolution. Il ne se passe pas tous toujours bien mais il doit, à minima, vous éclairer sur le chemin à prendre pour la suite. Dans votre cas personnel, si effectivement votre entretien est, d'année en année, un bis repetita, peut être faut-il vous interroger sur certains points: votre employeur a-t-il un vrai projet professionnel à vous proposer? Votre employeur peut-il vous proposer une évolution de carrière et, si oui, correspond-elle à ce que vous attendez? Etes vous prêt à vous remettre en cause vous même sur certains points ou dans votre entreprise? et encore bien d'autres...

> Répondre

RoBe

26/11/2013

à 17:25

Cela fait 5 ans que je passe les entretiens annuels, et cela fait 5 ans que je dit la même chose, et cela fait 5 ans que j'ai les meilleures notes, et cela fait 5 ans que je n'ai rien de plus.
Alors où est l'intérêt de ces entretiens. je pense que c'est une obligation et un objectif des DRH et chefs de service.

> Répondre

volodia2013

25/11/2013

à 19:21

Le principe même d'un entretien annuel semble dispenser, sinon totalement du moins en partie, de franchise, d'écoute, etc. le reste de l'année. Quand on a quelque chose d'important à dire à son chef (et réciproquement), on n'attend pas l'entretien annuel.

> Répondre

+