1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Managers toxiques : savoir les repérer

Managers toxiques : savoir les repérer

managers-toxiques--savoir-les-reperer

Fleur Chrétien

Des managers qui écrasent leurs collaborateurs ou les critiquent publiquement, on a tous connu ça un jour. Bien que ce mode de management toxique soit inefficace, il reste assez répandu en entreprise. D’ailleurs, 5 types de managers toxiques* sont aujourd’hui identifiés en fonction de leur comportement et de leur méthode managériale. Si vous avez affaire à l’un de ces profils dans le cadre de votre travail, ce sera à vous de déceler le comportement toxique et de trouver l’attitude adéquate pour en limiter les impacts. Managers toxiques : savoir les repérer, Cadremploi vous en dit plus sur les signaux qui doivent vous alerter et les bonnes attitudes à adopter.

Le management toxique, qu’est-ce que c’est ?

Souvent inconscient, le management toxique est un mode de management qui affecte le bien-être et la performance de l’équipe. Le harcèlement peut en être l’une des conséquences.

Critiques récurrentes, attentes démesurées, absence de reconnaissance, attitudes excessives : les attitudes du manager toxique varient en fonction de son profil.

À lire aussi >> Bienveillance au travail : vous avez tout à gagner !

Savoir repérer le manager toxique despotique

Votre manager fait partie de la catégorie des « petits chefs » ? Il joue de son pouvoir hiérarchique,

aime briller, divise pour mieux régner, s’octroie les louanges des autres mais se décharge de toute responsabilité en cas de problème. L’humiliation est une arme qu’il manie régulièrement, autant que la critique dont il ne se prive pas.

Si vous reconnaissez votre manager dans cette description, aucun doute : il est du genre toxique despotique… soit le profil avec lequel il est le plus difficile de composer.

Quel est le meilleur comportement à avoir ? Faites votre travail le mieux possible, en évitant une trop forte implication émotionnelle. Et tentez - tant que faire se peut - de renvoyer votre manager vers les responsabilités qui sont les siennes.

Identifier les comportements du manager « Mission Impossible »

Il vous fixe des objectifs de travail inatteignables, a des attentes démesurées mais reste très flou sur le périmètre de votre poste. La plupart du temps, c’est un manager peu disponible, plutôt absent, avec lequel vous avez finalement peu d’échange. Bref, vous vous sentez perdu.

Banco : vous êtes confronté à un manager toxique du type « Mission Impossible ».

Pour sortir de cette relation toxique, astreignez-vous à clarifier les choses avec lui : quelle est votre mission exacte ? Quels sont les objectifs ? Quels sont les moyens à votre disposition pour les atteindre ? Quel est la deadline fixée ?

En communiquant et en le confrontant à la dimension irréaliste des objectifs qu’il vous fixe, vous parviendrez peut-être à instaurer une organisation de travail plus saine.

À lire aussi >> Entretien annuel : comment fixer des objectifs atteignables ?

Être dans l’équipe d’un manager antipathique

Vous avez l’impression que votre manager est tout le temps sur votre dos ? Il ne laisse rien passer ? Au contraire, il bloque sur quelques détails pour vous prouver que vous ne faites pas correctement votre travail ? Vous estimez son attitude injuste à votre égard ?

C’est une situation commune quand vous et votre manager avez des personnalités incompatibles. Alors, quelle relation instaurer pour améliorer votre quotidien de travail ?

Communiquez avec lui sur votre ressenti, essayez de lui faire comprendre que ce mode de management a des conséquences émotionnelles sur vous. Et par répercussion sur votre productivité au travail. Ce dernier argument le fera peut-être évoluer !

À lire aussi >> Comment transformer les échecs en levier de réussite ?

Repérer le manager « Hyper » au travail

Souvent hyper-actif, le manager « hyper » peut être, au choix ou concomitamment, hyper investi, hyper exigeant, hyper pressé, hyper envahissant, hyper enthousiaste… En somme, si son comportement peut être entraînant au début d’une collaboration, il épuise vite. Voire très vite.

Pour réussir à faire équipe avec une personne toxique de type « hyper », essayez de recentrer le travail. Le profil toxique « hyper » pouvant perdre de vue les objectifs de l’entreprise en raison de son attitude excessive, rappelez-lui quelle est votre mission. Et essayez de lui faire comprendre que votre façon d’agir est certes différente de la sienne mais que vos objectifs sont les mêmes. Ainsi, vous gagnerez en autonomie, serez moins impacté par son mode de management et ferez évoluer l’organisation dans le bon sens.

Travailler avec un manager 4*4

Fonceur puissant et souvent visionnaire, le manager 4*4 va - comme son nom l’indique - vite et partout. Brillant, sûr de lui, il est doté d’une forte personnalité. Plus leader que manager, il montre la voie… mais perd bien souvent ses collaborateurs en cours de route.

Si vous faites partie de l’équipe d’un manager 4*4, accrochez-vous. Et surtout, essayez de communiquer en remettant une dimension humaine dans le travail.

À lire aussi >> Serez-vous le prochain leader de votre entreprise ?

* Classification proposée par Chantal Vander Vorst et Patrick Collignon dans leur ouvrage Le management toxique paru aux éditions Eyrolles.

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte