Manque de confiance en soi au travail : nos conseils pour inverser la tendance

Publié le 18 avril 2019 Fleur Chrétien

Stressé.e, paniqué.e, angoissé.e : vous devez gérer un nouveau projet au travail mais vous ne vous sentez pas du tout à la hauteur. Et s’il ne s’agissait que de confiance en vous ? Cadremploi vous livre ses conseils pour retrouver confiance en soi et gagner en assurance dans le cadre professionnel.
Manque de confiance en soi au travail : nos conseils pour inverser la tendance

Manque de confiance en soi au travail : comment se manifeste-t-il ?

Vous vous sentez angoissé.e chaque matin avant d’aller travailler ? Vous avez l’impression d’avoir des montagnes à soulever pour parvenir à concrétiser un projet ? Vous craignez l’avis de vos collègues et supérieurs ? Vous paniquez devant la quantité de tâches à réaliser, et vous avez l’impression de n’en faire aucune correctement ?

Si vous répondez positivement à toutes ces questions, c’est que vous manquez cruellement de confiance en vous. Concrètement, cela se manifeste par la peur de ne pas y arriver, un comportement hésitant, une dévalorisation permanente, une sensibilité extrême au « Qu’en dira-t-on ». Parfois même, le manque de confiance se traduit par le Syndrome de l’Imposteur (« Je n’ai rien à faire là ; d’autres personnes sont beaucoup plus compétentes pour réaliser cette mission ») ou la mise en place d’une stratégie d’échec - échec volontaire pour prouver son incapacité.

Au-delà des signes du manque de confiance, Cadremploi s’est interrogé sur l’origine de ce sentiment. La confiance en soi est fortement liée à l’estime de soi, qui, selon l’Institut de Médecine Environnementale (IME), repose sur 3 piliers : le tempérament, qui se forge entre 0 et 6 mois, la confiance en soi spontanée, qui s’affirme vers 3 ans et le caractère, qui se construit tout au long de la vie.

Ainsi, effectuer un travail intérieur pour reconquérir une meilleure estime de soi semble une des pistes prioritaires pour pallier le manque de confiance en soi.

À lire aussi >> Confiance en soi : comment les recruteurs la repèrent-ils ?

Manque de confiance en soi au travail : comment inverser la tendance ?

Vous l’aurez compris : la perception que vous avez de vous-même est à la base de l’estime de soi… et donc de la confiance en soi.

Concrètement, le principe de base est de ne pas renier qui vous êtes : pour avoir confiance en vous au travail, choisissez un métier cohérent avec vos dispositions naturelles. Vous êtes timide ? Dans ce cas, mieux vaut éviter les postes commerciaux et les métiers de l’enseignement.

Ensuite, mettez en place des dispositifs de pensée pour prendre du recul et gagner en objectivité. Par exemple, au lieu de vous dévaloriser, commencez par faire preuve de tolérance et de bienveillance envers vous-même. L’échec faisant partie de l’apprentissage, acceptez de ne pas réussir du premier coup, et n’en faites pas toute une montagne. Dites-vous simplement qu’il s’agit d’une étape indispensable pour progresser.

Fixez-vous des objectifs SMART (réalisables et atteignables) pour avoir plus de chances de les atteindre : même les petits succès permettent de booster la confiance ! Avancer à petits pas vous permettra en plus de repousser progressivement les limites de votre zone de confort, sans vous heurter à un objectif qui vous paraît insurmontable.

Misez sur les formulations positives : en disant « Il y a plusieurs challenges à surmonter dans ce projet » plutôt que « Ce projet est trop compliqué, je ne vais jamais y arriver », vous verrez à quel point votre perception évoluera. Plutôt que d’envisager votre travail sous le prisme des difficultés et risques d’échec, abordez-le sous l’angle du challenge et de l’évolution. Plus qu’une question de terminologie, c’est une nouvelle façon de penser que vous commencerez à vous approprier !

Enfin, affranchissez-vous du regard des autres : écoutez les observations, intégrez-les dans votre réflexion mais ne vous laissez pas gagner par le doute suite aux critiques.

À lire aussi >> Gagner en confiance : la nouvelle priorité des cadres

Fleur Chrétien
Fleur Chrétien

Formée au journalisme et à l’édition, Fleur commence sa carrière chez Hachette Livre au département jeunesse. Après Bécassine et Franklin, elle s’immerge dans l’univers du luxe en agence de communication. Très vite, le digital devient incontournable. Petites agences et jolis clients - Harry Winston, Benjamin de Rothschild, l’Atelier BNP Paribas, Yann Arthus-Bertrand - permettent d’alterner réflexions stratégiques et création de contenu innovant. En 2010, Fleur fait le choix de l’indépendance. Elle se concentre alors sur son cœur de métier : donner du sens par le contenu. Cadremploi figure parmi ses heureuses collaborations.

Vous aimerez aussi :