Pourquoi travailler pendant les vacances de Noël ?

Publié le 20 décembre 2019 Mathilde Palfroy

Les fêtes de fin d’année approchent et c’est vous qui allez assurer la permanence au travail. Si la perspective de vous retrouver sans collègues pendant quelques jours ne vous enchante pas, cette période pourrait bien vous être profitable. Moins de monde dans les transports, une boite mail qui n’explose pas, la possibilité de rattraper son retard… Travailler pendant les vacances de Noël présente quelques avantages pour vous et votre emploi.
Pourquoi travailler pendant les vacances de Noël ?

Travailler pendant les vacances de Noël : moins de stress au travail

Travailler pendant les vacances de Noël, c’est profiter de quelques jours avec moins de circulation si vous prenez votre véhicule ou moins de monde dans les transports en commun (Trajet domicile - travail : 6 applis à télécharger d’urgence pour rendre vos transports moins pénibles) ... et c’est moins de stress à l’arrivée. Vous pourrez rejoindre plus facilement votre entreprise, arriver plus tôt et disposer d’une journée de travail plus productive.

Comme de nombreux salariés risquent d’être absents, les open space de l’entreprise seront moins remplis. Vous pourrez profiter d’un peu de calme. Vous n’aurez pas à attendre à la machine à café, à la cantine, ou pour vous entretenir avec un supérieur ou un collègue. Moins surchargé et donc moins stressé, vous pourrez lever le pied au bureau.

Bon à savoir : vous pouvez travailler pendant les vacances de Noël si vous le souhaitez, dès lors que le jour de Noël n’est pas obligatoirement férié au sein de votre entreprise et que celle-ci ne ferme pas durant les vacances de Noël, ou si votre employeur vous refuse votre demande de congé. En effet, en l’absence de dispositions conventionnelles prévoyant que le jour de Noël est férié et chômé, l’employeur peut refuser un congé à ses salariés pour Noël.

Travailler pendant les vacances de Noël : plus de productivité au final

S’il peut sembler pénible de rester au travail alors que tout le monde prépare les fêtes, consolez-vous : ce peut être une démarche professionnelle tout à fait profitable.

En poste tandis que les autres sont en vacances, vous allez assurer une permanence au bureau, ce que vos collègues en congés apprécieront. Une bonne occasion de disposer de plus d’autonomie et de responsabilités qu’habituellement et de montrer ce dont vous êtes capable, surtout si vous avez envie de changer de poste ou de solliciter une promotion professionnelle.

Vous recevrez moins de demandes et moins de mails : mettez à profit ce répit pour boucler vos travaux en cours, rattraper votre retard et pourquoi faire faire un peu de tri, organiser votre bureau et découvrir de nouveaux outils pour booster votre efficacité ?

Vous pouvez aussi prendre un peu de recul sur vos méthodes, vous fixer une meilleure organisation ou quelques objectifs pour démarrer efficacement l’année à venir dans de meilleures conditions professionnelles.

Au final, il y a de grandes chances que vous soyez plus productif. Travailler pendant les vacances de Noël va certainement vous apporter quelques bénéfices pour votre emploi.

Travailler pendant les vacances de Noël pour partir en congés en décaler

Les avantages à travailler durant les vacances de Noël ne se limitent pas aux aspects professionnels. Vous pouvez aussi en tirer certains agréments plus personnels, et notamment celui de pouvoir disposer d’autres congés tout au long de l’année. En effet, vous aurez davantage de chance d’obtenir le congé que vous souhaitez si vous vous « dévouez » pour travailler à Noël, par exemple au moment de solder vos congés payés.

Misez sur des dates moins demandées et reportez vos jours de repos de façon à partir en dehors des vacances scolaires : vous serez plus tranquille durant votre séjour et vous pourrez bénéficier de billets de transports et d’hébergements à des prix bien plus attractifs. Pourquoi ne pas vous offrir un week-end prolongé en milieu d’année, ou prolonger vos vacances d’été, en profitant d’un peu plus de luxe que d’habitude ?

Bon à savoir : il n’existe qu’un seul jour férié obligatoirement chômé durant lequel votre employeur ne peut pas vous obliger à venir travailler : c’est le 1ᵉʳ mai (C. trav., art. L. 3133-4). Pour autant, de nombreuses conventions collectives prévoient d’autres jours fériés et notamment celui de Noël et du jour de l’An. Lorsque le salarié travaille pendant les vacances de Noël alors qu’il s’agit d’une période normalement chômée dans son entreprise, il peut bénéficier en contrepartie d’une majoration de salaire et d’un jour de repos supplémentaire. Renseignez-vous auprès de votre employeur et concernant la rémunération des jours fériés au sein de votre entreprise.

Notre Conseil Cadremploi bonus : vous avez des doutes sur votre emploi actuel ? Besoin d’un nouveau challenge, pourquoi ne pas profiter d’avoir moins de travail et des effectifs réduits pour faire avancer votre recherche d’emploi : refaire votre CV et votre lettre de motivation pour décrocher le job de vos rêves ! N’hésitez pas à consulter nos offres d’emploi.

Mathilde Palfroy
Mathilde Palfroy

Éditrice et rédactrice juridique, Mathilde Palfroy s’intéresse à tous les sujets pratiques du quotidien. Elle rédige pour Cadremploi des articles sur des thématiques liées à l’emploi et à la carrière. En plus de ses collaborations avec différents éditeurs spécialisés, elle assure également le suivi d’ouvrages de littérature générale aux éditions de la Rémanence dont elle est la fondatrice.

Vous aimerez aussi :