Que peuvent demander les entreprises dans un rapport d’étonnement ?

Mathilde Hardy

Le rapport d’étonnement, aussi appelé note d’observation critique, est de plus en plus proposé aux nouvelles recrues d’une société. Il permet à l’entreprise d’obtenir un regard neuf sur son fonctionnement et à rectifier le tir le cas échéant. Que peuvent attendre les entreprises d’un rapport d’étonnement et quelles sont les questions qu’elles peuvent poser ? Le point sur la question dans notre article.
Que peuvent demander les entreprises dans un rapport d’étonnement ?

Rapport d’étonnement… qu’est-ce que c’est ?

Le rapport d’étonnement est un outil de management utilisé par les ressources humaines d’une entreprise. Dans un rapport d’étonnement, la nouvelle recrue – en général stagiaire ou salarié en contrat à durée déterminée ou indéterminée - doit porter un diagnostic sur l’organisation de l’entreprise, les modes de fonctionnement, la manière dont les décisions sont prises, les modes de communication utilisés ou tout simplement l’onboarding…. Le tout avec un regard neuf non encore conditionné ni par son expérience, ni par son histoire dans la société.

Le support du rapport d’étonnement peut être libre ou préparé à l’avance par le service RH. Dans cette dernière hypothèse, un questionnaire est envoyé au salarié. Le rapport d’étonnement est le plus souvent soumis au nouvel arrivant au bout de 3 mois.

À lire aussi >> Comment faire un rapport d’étonnement ?

Rapport d’étonnement : que peuvent demander les entreprises ?

S'agit-il de juger et d'améliorer l'accueil au sein de l'entreprise ? De vérifier que les attentes du salarié ont été respectées ? De commenter des aspects organisationnels de la vie de bureau ? Ou de s'exprimer sur le métier lui-même et certains enjeux plus stratégiques ? Les entreprises peuvent récupérer une vraie mine d’informations grâce aux rapports d’étonnement, et notamment découvrir les failles qu’il ignorait dans ses pratiques et récolter des idées innovantes et des solutions.

Voici quelques exemples de questions que l’on pourrait vous poser :

  • Qu’avez-vous pensé du process de recrutement ?
  • Comment s’est passé votre 1er jour en entreprise ?
  • Vous sentez-vous bien accueilli dans votre équipe ?
  • Votre environnement de travail est-il conforme à vos attentes ?
  • Votre périmètre de poste est-il conforme à la fiche de poste ?
  • Les outils utilisés vous semblent-ils performants ?
  • Qu’est-ce qui vous a le plus étonné dans notre entreprise ?
  • Quelles sont les améliorations concrètes que vous suggéreriez ?

À lire aussi >> Les 4 principes de la critique constructive

Utilité du rapport d’étonnement pour les entreprises

Le rapport d’étonnement poursuit plusieurs objectifs pour l’employeur :

  • Il met en lumière les points forts et faibles de l’entreprise.
  • Il permet à l’entreprise de remettre en question des process.
  • Il permet un regard neuf par un nouvel arrivant non imprégné des valeurs de l’entreprise.
  • Il permet l’émergence d’idées novatrices.
  • Il permet de découvrir les futurs talents qui composeront l’entreprise.

Un rapport d’étonnement bien exploité permettra de revoir et d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise et donc d’augmenter sa productivité. En contrepartie, les personnes qui recevront le rapport d’étonnement doivent jouer le jeu et accepter la critique.

Notre conseil : répondez de la manière la plus franche et la plus honnête possible, mais construisez toujours votre propos de manière positive. Critiquez mais de manière constructive.

À lire aussi >> Le feedback : comment bien maîtriser cet outil de management

Mathilde Hardy
Mathilde Hardy

Je suis rédactrice web SEO et fondatrice de l’agence Les Nouveaux Mots. J'ai à cœur de rédiger des articles fiables et complets sur les sujets emploi, éducation, immobilier, argent et droit, notamment à destination des lecteurs de Cadremploi, grâce à mon expertise de 10 ans sur ces sujets.

Vous aimerez aussi :