1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Quelle formule de politesse pour écrire un mail à votre manager ?

Quelle formule de politesse pour écrire un mail à votre manager ?

quelle-formule-de-politesse-pour-ecrire-un-mail-a-votre-manager-

Régis Delanoë

L’usage du mail ayant remplacé l’envoi de lettres manuscrites dans le milieu professionnel, les formules de politesse sont devenues plus concises. Reste qu’il ne faut pas les négliger, surtout lorsqu’on s’adresse à un supérieur hiérarchique. Guide pratique des bons usages en la matière.

Cordialement

« Dans l’échange professionnel de mails, "cordialement" est la formule générique la plus communément admise », estime Hervé Bommelaer, consultant en outplacement. Dans le cas où l’on s’adresse à un supérieur hiérarchique, elle s’avère adaptée « car induit une certaine distance respectueuse », poursuit-il. Une manière simple, basique mais efficace de conclure un mail.

Cdt

Si "cordialement" fonctionne, son abréviation est à proscrire, prévient Hervé Bommelaer. La raison ? « Elle est connoté très négativement car laisse penser que le collaborateur n’a pas pris le temps de mettre ne serait-ce que le minimum de formes dans la manière de s’adresser au manager. » Une forme d’irrespect qui peut très mal passer.

A lire aussi >> Les 10 erreurs à éviter dans un mail professionnel

Bien cordialement

Légère nuance au "cordialement", le "bien cordialement" choisi par certains rédacteurs, dont Hervé Bommelaer fait partie. « C’est ce que je préfère, le "bien" venant apporter une touche de chaleur tout en gardant une forme de révérence appropriée lorsqu’on s’adresse à un supérieur », justifie-t-il. Une formule alternative synonyme : très cordialement.

Sincèrement

Terminer son mail par un "sincèrement", la formatrice en écriture professionnelle Evelyne Vernisse n’y voit pas d’inconvénient. « Il y a là un mélange de distance et de respect qui peut convenir », explique-t-elle. Plus réservé, Hervé Bommelaer estime que ce terme « ne veut rien dire. Pourquoi introduire de la sincérité en conclusion d’un mail ? »

A lire aussi >> Comment présenter vos vœux à votre équipe ?

Bien à vous

« Son usage est assez controversé en milieu professionnel, fait remarquer Evelyne Vernisse. Personnellement, cela me convient mais certains jugent cela trop familier. » Hervé Bommelaer a une astuce pour limiter le risque de méprise : « Répétez la formule que le manager applique dans les mails qu’il vous envoie. » Un mimétisme sécurisant.

Salutations

Héritage des formules traditionnelles de lettres manuscrites, le "salutations" garde la cote auprès des afficionados de la vieille école. « Dans le cadre du premier contact avec un manager », il peut être approprié, juge Hervé Bommelaer. Vous pouvez même l’enrichir avec un "sincères salutations" très distingué.

A lire aussi >> 6 phrases tue-l’amour à ne jamais prononcer au bureau

Bonne journée

« La formule de politesse est importante surtout pour introduire un échange de mails, observe Evelyne Vernisse. Dans le cas où ce premier mail est envoyé en début de journée, vous pouvez parfaitement choisir de le conclure par un "bonne journée" qui s’accorde bien au "bonjour" initial. » Le "belle journée" peut également être utilisé dans pareille situation.

 

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte