Quelle formule de politesse utiliser dans un mail professionnel ?

Publié le 14 mars 2019 Sylvie Laidet

"Cordialement", "bien à vous", "salutations distinguées"… Toutes les formules de politesse ne se valent et ne s’utilisent pas de la même manière dans un mail professionnel. Il faut choisir la bonne formule en fonction du destinataire. Patrick Vannier, du service du dictionnaire de l’Académie française, nous décrypte les formules de politesse à utiliser dans un mail professionnel.
Quelle formule de politesse utiliser dans un mail professionnel ?
  1. "Bonjour" : la formule de politesse à éviter en début de mail
  2. Les formules de politesse possibles à la fin d’un mail professionnel

"Bonjour" : la formule de politesse à éviter en début de mail

Eh bien non, on n’attaque pas d’entrée un mail de candidature avec un "bonjour" jugé trop familier. Soit vous donnez du "Monsieur" ou du "Madame", ou du "Madame, Monsieur", si vous ignorez le sexe de votre interlocuteur. Si vous connaissez déjà la personne, vous pouvez employer, "Cher Monsieur", ou "Chère Madame". Mais on ne passe pas le bonjour au recruteur. Et surtout, bannissez tout smiley.

Les formules de politesse possibles à la fin d’un mail professionnel

>> "Cordialement" : à utiliser entre pairs

« La racine de ce mot est "cor", le cœur en latin, cela signifie donc "avec tout mon cœur". Voilà pour la théorie, mais avec le temps, le mot s’est affaibli. Désormais, il s’agit d’une formule de respect largement usitée et relativement neutre », explique Patrick Vannier du service du dictionnaire de l’Académie française. Elle peut être, par exemple, adressée à une personne que l’on ne connaît pas nécessairement mais avec qui l'on a (ou aurait) le même niveau hiérarchique. Un signe de reconnaissance entre pairs. « Avec la variante "bien cordialement", on manifeste encore davantage de respect à la personne. C’est une forme d’emphase », ajoute-t-il.

Conseil : évitez toute forme d’abréviation du type "CDT" ou "bien cdt".

>> "Salutations distinguées" : pour s’adresser à un supérieur hiérarchique

Cette expression signifie "salutations choisies". Elle donne un ton plus solennel à l’échange. Il s’agit d’une formule de politesse très valorisante pour l’interlocuteur. L’émetteur considère l’autre comme au-dessus de lui dans la hiérarchie », détaille Patrick Vannier. Toutefois, il est préférable d’employer cette expression avec une phrase du genre "je vous prie d’agréer mes salutations distinguées". En revanche, vous pouvez bannir la phrase "je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées". « Salutations distinguées est déjà une expression, il y aurait donc redondance », précise le spécialiste.

>>"Bien à vous" : si vous êtes familier

« Il s’agit d’une forme édulcorée des formules employées dans les correspondances des 18ᵉ et 19ᵉ siècles qui se concluaient par "je suis tout à vous", ou encore "sachez que je suis vôtre". Sous-entendu "je vous appartiens, je suis à votre entière disposition", détaille le spécialiste du dictionnaire. Aujourd’hui, la formule est en partie vidée de son sens premier et ne semble plus vouloir dire grand-chose. « Ce n’est pas un manque de respect mais plutôt une posture désinvolte et/ou beaucoup trop familière envers son interlocuteur », commente-t-il.

Conseil : le pire étant le "BAV", une version raccourcie de "Bien à vous", mais qui manque encore plus de délicatesse.

D'autres erreurs sont à proscrire lorsque vous conversez par écrit dans le cadre du travail. Plus précisément, 10 erreurs sont à éviter dans un mail professionnel. Pour en savoir plus, notre article dédié répondra à toutes vos questions.

Sylvie Laidet
Sylvie Laidet

Au quotidien, Sylvie Laidet, journaliste indépendante, réalise des enquêtes, des portraits, des reportages, des podcasts... sur la vie des salariés en entreprise. Égalité femmes-hommes, diversité, management, inclusion, innovation font partie de ses sujets de prédilection.

Vous aimerez aussi :