1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Raccourcir votre préavis, les astuces qui marchent

Raccourcir votre préavis, les astuces qui marchent

raccourcir-votre-preavis-les-astuces-qui-marchent

Pauline Bandelier

Bonne nouvelle… vous venez de décrocher le boulot de vos rêves. Seule ombre au tableau, vous êtes en poste, et vous devez commencer le mois prochain. Que faire ? Partir et payer à votre employeur les mois de préavis non effectués ou tenter de négocier ? Raccourcir votre préavis, les astuces qui marchent, Cadremploi vous dit tout !

Préavis de départ : ce que dit la loi…

Votre décision de démissionner ne vous donne pas pour autant le droit de partir sans vous retourner. Selon l’article L1237-1 du Code du travail, l’employeur et le salarié sont tous les deux tenus au respect d’un préavis de départ, dont la durée est en général de 3 mois pour un cadre en CDI. Pour vous assurer de la durée de votre préavis, référez-vous vous à la convention collective de votre entreprise ou à votre contrat de travail.

À lire aussi >> Le préavis en cas de démission

Préavis : partir sans négocier, une fausse bonne idée

Si vous partez sans respecter le préavis défini et sans l’accord de votre patron, ce dernier peut vous demander le remboursement des mois non effectués, et saisir le conseil de prud’hommes si vous ne le faites pas. Même s’il ne réagissait pas, Jean-Marc Lami, ancien directeur qualité et amélioration continue chez Chromalox-Etirex, rappelle que vous retrouverez peut-être l'un des cadres de votre ancienne entreprise sur votre parcours professionnel : « et là, l'image que vous auriez laissée peut se révéler catastrophique ». Il est donc préférable de négocier, quitte à payer. Ou idéalement de trouver un accord qui vous permettra de partir plus tôt, sans avoir à verser d’indemnités.

À lire aussi >> Les 4 plus mauvaises façons de démissionner

Comment négocier la réduction ou la suppression de votre préavis de départ

>> Demandez la réduction ou la suppression de votre préavis

Première chose à faire, avant d’envoyer votre lettre de démission, allez voir votre patron pour lui expliquer la situation, le plus tôt possible. Celui-ci n’étant pas pris au dépourvu, il aura plus de chances de prendre en compte votre demande. Si votre boss accepte votre demande de réduction ou de suppression de votre préavis (il n’est obligé d’accepter ni l’un ni l’autre), pensez bien à ce moment-là à obtenir un accord écrit, seule garantie en cas de litige par la suite. Vous cesserez alors de travailler à la date à laquelle vous avez demandé de quitter l'entreprise. En contrepartie, votre employeur ne sera pas tenu de vous verser le salaire correspondant à la période de préavis non effectuée et vous ne percevrez pas l'indemnité compensatrice de préavis.

>> Utilisez les heures cumulées pour recherche d’emploi et vos RTT restantes

Certaines conventions collectives octroient aux salariés démissionnaires 2 heures par jour pour chercher un nouvel emploi pendant leur préavis. Si vous y avez droit, vous pouvez négocier avec votre employeur la déduction de ces heures, à condition de ne pas les utiliser, de votre préavis. Cumulées, elles représentent près de 3 semaines (si votre durée de préavis est de 3 mois). Les RTT, s’il vous en reste, peuvent aussi être comptabilisées pour réduire votre préavis, ce qui n’est pas le cas des congés payés.

>> Trouvez votre remplaçant et préparez la transition

Afin d’accélérer le processus, Daniel Combe, responsable des prestations conseil CV de la société SYNTHESUM, suggère de proposer à votre employeur de participer au recrutement et à l’intégration du nouveau collaborateur. Il a lui-même été recruté il y a quelques années pour remplacer un ingénieur d'affaires qui voulait réduire son préavis de trois à un mois. Par l’intermédiaire d’un ami, il a adressé son CV au collaborateur sur le départ, qu’il a rencontré ensuite en entretien avec l’employeur. Suite à l’entretien, Daniel Combe a été recruté et l’affaire a été bouclée en moins de 3 semaines.

>> Proposez un temps partiel provisoire à votre actuel et à votre futur employeur

L’objectif est donc « d’arranger » vos deux employeurs : celui que vous allez quitter, et auprès duquel vous êtes encore engagé, et celui que vous allez rejoindre. Une dernière solution existe : proposer aux deux parties un temps partiel (un mi-temps par exemple), à partir de la date d’entrée du nouveau poste et jusqu’à la fin de votre préavis. Vous avez des arguments pour vous : votre futur employeur appréciera que vous soyez force de proposition afin d’honorer vos engagements auprès d’un ancien employeur. Votre ancien employeur, lui, pourra entendre l’argument suivant : la période du préavis lui coûtera moins cher (puisqu’à mi-temps) et il sera assuré de votre grande motivation, indispensable à une bonne transition de poste. Bref, cette solution donnant-donnant est peut-être, pour vous, la bonne ?

À lire aussi >> Rompre un CDD

9

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Job

22/10/2016

à 08:45

Quel dommage de ne pas pouvoir lire l'article sur mon téléphone! Les commentaires le cachent. Est-ce voulu?

> Répondre

serul

12/08/2016

à 09:54

Admettons que l'on utilise les heures de recherche d'emploi pour réduire son préavis. Peut on commencer le contrat dans sa nouvelle entreprise alors même que l'ancien contrat n'est pas encore arrivé à son terme ?

> Répondre

raseult Sandrine

12/08/2016

à 08:11

Bonjour, actuellement à temps partiel dans une entreprise. Je souhaiterais savoir si je peux ne pas le faire car mes conditions de travail deviennent très difficiles pour moi. J ai notamment constaté des vols et les aient dénoncés. Depuis, une collègue m'a insulté par SMS car je l aurais soi disant accusée ce qui est faux. Depuis j ai l impression de vivre un cauchemar et n à plus envie de venir travailler. Il s'est greffé d autres petits problèmes à côté qui du coup prennent une ampleur démesurée. Merci pour votre aide. Je rappelle également que j avais demandé quelques mois auparavant une rupture conventionnelle, refusée malgré mes trois mois d ancienneté. Aujourd'hui j en ai 6.

> Répondre

Homer7723

09/07/2015

à 15:19

Bonjour à tous.
J'aimerai avoir plus d'infos sur la réduction de préavis de démission.
Actuellement en CDI, j'ai posé ma démission pour rejoindre une autre entreprise. Mon employeur a accepté oralement de me laisser partir 1 semaine avant la date officielle de la fin de mon préavis.
Seulement je voudrais savoir quel document officiel dois-je établir avec lui? Ma seule inquiétude est que je vais entamer mon nouveau contrat le lendemain de ma date de départ (négociée avec l'employeur). J'aimerai donc être sûr que mon contrat actuel a bien terminé au moment où je signerai le nouveau.

Merci pour votre aide.

> Répondre

En réponse à Homer7723

JCB

04/06/2016

à 23:41

En général l'employeur rédige un "accusé réception" de la demande de démission.
Ce document indique les conditions de la procédure:
Date de réception de la demande, rappel du préavis conventionnel, indication éventuelle des conditions de départ négociées etc
Si votre service RH ne prend pas l’initiative de produire un tel document, n'hésitez pas à les solliciter dans ce sens.

> Répondre

Homer7723

09/07/2015

à 13:29

Bonjour à tous.
J'aimerai avoir plus d'infos sur la réduction de préavis de démission.
Actuellement en CDI, j'ai posé ma démission pour rejoindre une autre entreprise. Mon employeur a accepté oralement de me laisser partir 1 semaine avant la date officielle de la fin de mon préavis.
Seulement je voudrais savoir quel document officiel dois-je établir avec lui? Ma seule inquiétude est que je vais entamer mon nouveau contrat le lendemain de ma date de départ (négociée avec l'employeur). J'aimerai donc être sûr que mon contrat actuel a bien terminé au moment où je signerai le nouveau.

Merci pour votre aide.

> Répondre

joss

19/06/2015

à 19:30

Les congés payés auxquels on a droit ne peuvent pas être utilisés pour réduire le préavis ? Si l'employeur n'autorise pas à prendre les CP est-il tenu de les payer à l'employé ? est-ce perdu ?

> Répondre

chdorb

08/08/2014

à 12:46

Non, la réduction d'un préavis doit faire l'objet d'une négociation, et de l'accord des deux parties.

> Répondre

nantes

25/04/2014

à 16:37

Est ce que l'entreprise a le droit de réduire mon préavis de 3 mois sans mon accord?

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte