1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Reconversion : tester un métier, c’est possible !

Reconversion : tester un métier, c’est possible !

reconversion--tester-un-metier-cest-possible-

Elodie Buzaud

15/02/2013

Qui n’a jamais rêvé de changer de métier ? De lancer sa boîte, de devenir peintre, styliste, réalisateur de cinéma ou encore joueur de poker professionnel ? Plusieurs sites web proposent des mises en relation pour permettre aux salariés de « tester », pendant quelques jours, le job de leur rêve. Notre journaliste s’est glissée dans la peau d’un directeur d’agence web.

La plateforme en ligne Jobsenboite.com propose de tester un métier moyennant un tarif de 0 à 150 euros la journée ou la demi-journée. Bottier, viticulteur, prof de yoga ou encore organisatrice de mariage… près d’une trentaine de métiers est pour l’heure accessible. J’ai fait mon choix : j’ai troqué ma casquette de journaliste pour celle de directeur d’agence web, en passant une demi-journée aux côtés de Thibault Detournay, directeur de l’agence de conseil Le Wattman. Cette dernière est spécialisée dans la conception de sites web et d’applications mobiles.

Un planning serré

9h30. Je retrouve Thibault en plein Paris, à l’espace de co-working où il loue des bureaux pour les sept membres de son équipe. Ces derniers ont organisé une réunion d’information à mon intention. A peine arrivée, je suis plongée dans le bain ! Thibault me présente son activité, le rôle de chacun. Très intéressant… même si j’ai quelques difficultés avec le jargon pro : « C’est du CPM ou du CPC ? », « Vous faites du retargeting ? »… Ok, je ne suis pas tout à fait prête pour prendre la place de Thibault. Je leur fait part de mes attentes : n’étant pas une technicienne du web, ce qui m’intéresse, c’est surtout l’aspect gestion et stratégie d’entreprise.

Ça tombe bien : ils m’emmènent avec eux en rendez-vous avec un partenaire, pour développer la stratégie de communication d’un client. Je suis la réunion de travail avec attention mais, secret professionnel oblige, je ne peux en dire plus. Je quitte l’équipe à 13h, après une matinée chargée d’informations. Qui sait, plus tard, peut-être que je la monterai cette agence web… Je conserve le mail de Thibault.

Conclusion : un mentoring concret

Pour le directeur d’agence, cette expérience, « c’est un peu comme du mentoring ». L’occasion de prendre sous son aile des passionnés qui veulent créer leur boîte ou développer des projets web. Mais aussi de développer son carnet d'adresses voire de promouvoir sa marque employeur, dans un secteur où il est difficile de trouver des candidats.

Côté « testeur », l’intérêt, c’est d’abord le réseau : rencontré un professionnel dans ce contexte original, ça peut créer des liens. C’est aussi, évidemment, de pouvoir poser des questions concrètes, auxquelles votre interlocuteur répondra en fonction de ses possibilités. C’est évident, plus le job choisi correspond à un projet concret, plus le rendez-vous sera utile. La courte durée de l’immersion, quelques jours maximum, implique d’avoir un minimum de connaissances liées au métier. Car le site vous fournit peu d’informations avant la rencontre et ne l’encadre pas du tout.

Crédit photo : © Jobsenboite / Lucille Caballero

 

Les + Les –

++ une occasion d’élargir son réseau

++ la possibilité de poser vos questions à un pro

+ évaluer vos connaissances sur un métier, un secteur

++ découvrir un environnement de travail

+ présélection des hôtes par le site et évaluation a posteriori

- Inutile… si vous n’avez pas de questions précises

-- Peut-être difficile d’accès pour qui ne connaîtrait pas du tout le métier

-- Immersion de courte durée

- Pas d’encadrement, ni d’obligations pour le receveur

 

D’autres initiatives pour tester un job :

- Viamétiers : en 2008, plus cher et plus long, mais possibilité d’utiliser son DIF.

- Savoir-Faire et Découvertes : plusieurs jours, pour tester des métiers de l’artisanat ; possibilité d’utiliser son DIF dans ce cadre.

- Adora, Association pour le développement de l’orientation en région : gratuit ; accessible notamment aux collégiens et lycéens ; réservé aux personnes inscrites auprès d’organismes d’insertion professionnelle (Missions locales, Pôle emploi...).

 

Pour aller plus loin : C’est décidé je me reconvertis.

Elodie Buzaud © Cadremploi.fr

2

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Max84300

24/02/2013

à 12:12

Cette initiative devrait permettre à tout un chacun de découvrir plein de métiers inconnus ! Je n'ai pas compris le coup des 0 à 150€ ? Qui paie ou encaisse cette somme ? Si le "testeur" se fait mal pendant ce test, comment est-il couvert ? Peut-il s'essayer à une oeuvre ?

> Répondre

Karim

16/02/2013

à 16:21

bonsoir,

Vos articles sont fort intéressants. On voudrait avoir la possibilité de les publier sur nos journaux et pages dans les réseaux sociaux.

Cette possibilité n'existe pas pour Facebook. Pourriez-vous avoir l'amabilité d'envisager la mise en place sur votre site de la fonctionnalité "partager sur FB"
Merci d'avance.

Cordialement

> Répondre

+