1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Réussir son retour au travail sans perdre le bénéfice des vacances !

Réussir son retour au travail sans perdre le bénéfice des vacances !

reussir-son-retour-au-travail-sans-perdre-le-benefice-des-vacances--

Sylvie Laidet

16/08/2016

La coupure estivale vous a fait un bien fou. Mais voici déjà venu le temps du retour au bureau. Que vous soyez nostalgique des vacances ou au taquet, il est important de ménager votre retour. On vous propose une to-do list de rentrée à suivre sans culpabiliser pour mieux tenir la distance.

Alléger son emploi du temps

Le pire serait de se faire une première (voire une deuxième) semaine de reprise de folie avec des horaires extensibles. Évidemment ce n’est plus le temps du farniente, mais interdisez-vous de débarquer au boulot à 8 heures et de partir après 19 heures. L’idéal étant de recommencer avec une semaine de 4 jours.

 

Lire : Manager : comment gérer le blues du retour de vacances

 

Raconter ses vacances

L’un des meilleurs moyens de prolonger l’effet des congés d’été, c’est d’en parler. « Raconter ses vacances est en général un vrai moment de plaisir qui en plus, permet de créer du lien avec son entourage », insiste Caroline Carlicchi, dirigeante du cabinet Coaching Go. Donc, sans rentrer dans les détails, parlez de la destination, de vos activités, des gens rencontrés sur place… Bref, jouez le guide touristique.

 

Se ré-acclimater en douceur 

Pas question de rester scotcher à votre ordinateur dès le lundi matin. Au contraire, profitez de votre retour pour échanger avec vos collègues sur ce qui s’est passé durant votre absence. « Cela concerne évidemment le business mais aussi l’organisation de l’entreprise, l’ambiance, les mouvements des uns et des autres, etc », illustre-t-elle.

 

S’accorder des plages de déconnexion 

Certains d’entre vous bénéficient peut-être d’espaces pour faire la sieste au bureau, mais pour la plupart des travailleurs cela ne va pas être au programme. Une alternative possible est de se débrancher 5 à 10 minutes par jour. Comment ? « En méditant, en s’étirant depuis son poste de travail ou tout simplement en marchant dans les locaux. C’est pour bon le corps et l’esprit », revendique Hélène Picot, coach en reconversion.

 

Aller à l’essentiel 

En votre absence, l’entreprise ne s’est pas arrêtée de tourner. Donc, ne vous mettez pas en tête de contrôler (et/ou vérifier) tout ce qui a été fait et dit en votre absence. Le premier jour de reprise, traitez les 500 mails qui vous attendent par le haut. « Cela permet de se tenir informé des réponses les plus récentes et donc bien souvent de découvrir que les questions les plus anciennes ont été traitées en votre absence. Donc plus besoin de s’en occuper », conseille Caroline Carlicchi. 

 

Prioriser ses tâches

Listez les tâches urgentes et importantes et les moins urgentes et les moins importantes. Puis, traitez-les dans cet ordre là. « Ce come-back après quelques semaines de break est aussi l’occasion de sortir du côté perfectionniste. Pour ne plus vous perdre sur certaines tâches, imposez-vous un créneau horaire fixe pour les effectuer », recommande Hélène Picot également créatrice de la méthode Rêvez, osez, foncez, 3 mois pour trouver sa voie.

 

Se fixer des objectifs réalistes 

« Je me méfie un peu des bonnes résolutions de rentrée, qui, si elles sont irréalistes vont générer plus de stress que de bien-être », prévient Caroline Carlicchi. Par exemple, il n’y a pas d’urgence à claquer 500 euros pour une inscription dans une salle de sport. « Laissez au contraire mâturer la bonne résolution le temps de reprendre un rythme plus habituel », ajoute-t-elle. Mais allez courir, voir une expo, dîner en terrasse avec des amis…  un ou deux soirs par semaine. Comme vous l’avez fait durant vos vacances. 

 

Que pensez-vous de ce programme ? Avez-vous des habitudes pour réussir votre retour au travail ? Racontez-nous en commentaire.

 

6

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Le bonze

22/08/2017

à 16:13

En fin de compte, ce n'est pas que la reprise d'un us après toutes les vacances courtes ou longues et le début de la nouvelle année...

> Répondre

Isaville

22/08/2017

à 11:36

Clause Moliere pour obliger les sales étrangers à parler français sur les chantiers ! Par contre nos gentils cadres ne parlent plus que franglais du matin au soir ! Notre racisme aveugle est désopilant

> Répondre

Wanguard

22/08/2017

à 09:23

Bof, dans ces cas là, autant ne pas partir.

Déjà à voir tout ceux qui crament leurs 2/3 semaines de vacances en 15 h de bouchons au retour.

Ou ceux qui finalement auront bien galéré avec conjoint et/ou enfants insupportables 24/24 et pour qui le retour au boulot va être un bonheur...

Ne parlons même pas de ceux qui n'ont pas déconnecté leur smartefone/pc.

Hardi les gars/les filles, la croissance à besoin de vous !

Wouarffff !!!

> Répondre

Fatima bouhrira

25/08/2016

à 15:38

Raconter ses vacances est le meilleir moyen pour se readapter avec le monde du travail

> Répondre

Fleursetmer

24/08/2016

à 09:22

Oui, pour la déconnexion marcher s'étirer oui oui.:)))
Le truc urgent et important c'est une idée avec les moins urgent te moins important. Oser et tenir bon mais avec qui et pourquoi ce sont de bonnes questions à me poser.
Expo oui bonne idée.
Dîner en terrasse oui super idée ça vu le temps en plus.

> Répondre

CDAS

23/08/2016

à 13:15

J'ajouterai qu'il faut garder en tête un objectif bien être, le mien finir tôt la première semaine (17h00 max) pour retrouver le transat et le soleil ! :-)

> Répondre

+