1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Senior & junior, un duo gagnant pour la création d’entreprise

Senior & junior, un duo gagnant pour la création d’entreprise

senior--junior-un-duo-gagnant-pour-la-creation-dentreprise

Sylvie Laidet

12/07/2012

En plein débat relatif à la création des contrats de génération, l'association Seniors Entrepreneurs met déjà en relation juniors fourmillant d’idées et seniors d'expérience, dans le cadre de projets de lancement ou de reprise d'entreprise. Retour d'expérience.

Alors que la mise en place des contrats de génération promis par François Hollande est annoncée pour 2013, l'association Seniors Entrepreneurs, créée en juillet 2011, met en relation jeunes et moins jeunes depuis quelques mois déjà, dans le cadre de reprises ou de créations d'entreprises. Le projet s'articule autour d'une plateforme de compétences et d’expériences, qui permet de mettre en contact des profils juniors compétents et des seniors expérimentés, dans le cadre de projets apportés par les participants eux-mêmes. Mais qui n'ont pas forcément les ressources humaines pour le mener à bien.

La plateforme de l'association permet ainsi de monter ou de préserver des entreprises où les associés (juniors et/ou seniors) représentent les fonctions clés de direction et d'experts. « Ainsi, dès le départ, l’entreprise est staffée. On optimise ses chances de réussite et on gagne en crédibilité auprès des financiers », argumente Guy Mariaud, le président de l’association.

Des contrats de génération d'un autre type

Qui est concerné ? « Par seniors, on entend toutes les personnes entre 50 et 80 ans et plus si affinités. Elles peuvent être en activité, en recherche d’emploi, en phase de reconversion suite à un plan social, à la retraite…. Elles présentent des expériences significatives et, bien souvent, peuvent mobiliser de l’épargne. Les juniors ont en général moins de 40 ans, ils arrivent avec des idées bien faites, un dynamisme certain et de nouvelles compétences notamment technologiques, mais souvent sans fonds de départ », rapporte Guy Mariaud.

Comment ça marche ? Concrètement, les membres seniors ou juniors s’inscrivent d’abord en ligne au sein du Club de compétences. Chacun détaillant ses expériences et compétences ou celles qu’il convoite pour un projet défini.

La deuxième phase est basée sur la mise en relation des uns et des autres. « Via Skype, en général, les différentes parties échangent sur le projet, son marché, les opportunités de développement… Et une fois d’accord, ils se rencontrent pour décider de la création de l’entreprise ou de la société », explique Guy Mariaud. L’inscription au club de compétences est gratuite. En revanche, les mises en relation, les conseils et aides à la création d’entreprise sont facturés 100 euros par an.

Associés ou salariés

En fonction de leurs moyens, les collaborateurs deviennent associés ou associés salariés. « Quoi qu'il en soit, dans le cadre de la recherche de financement, l’entreprise compte déjà toutes les compétences de direction clés, ce qui est de nature à rassurer les banquiers », insiste ce dernier.

Opérationnelle depuis mai 2012, l'association compte actuellement une cinquantaine d'inscrits au sein de sa plateforme de compétences et 3 projets de création d’entreprise en cours. « En cette année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations, les juniors et les seniors ont plus que jamais de belles choses à faire ensemble », conclut-il.

Sylvie Laidet © Cadremploi.fr

Il n'y a pas de

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Soyez le premier à commenter cet article.

+