1. Accueil >
  2. Conseils >
  3. Conseils carrière >
  4. Travailler et faire carrière à Lille

Travailler et faire carrière à Lille

travailler-et-faire-carriere-a-lille

Séverine Dégallaix

Très présente dans la cité nordiste, la distribution crée des besoins plus variés qu’on ne pourrait le croire, notamment grâce à l’e-commerce. Mais d’autres domaines proposent eux aussi des opportunités intéressantes pour les cadres. Car Lille est une ville d’une grande diversité économique.

Le ton est plutôt positif« Le marché est dynamique depuis environ deux ans, avec une pénurie marquée sur certains profils, annonce d’emblée Jean-Michel Cambrai, directeur associé de Selescope. Il est possible que cela baisse un peu dans les prochains mois car on ressent déjà un léger ralentissement, mais on devrait rester en 2019 dans une dynamique supérieure aux précédentes années. » L’un des atouts économiques de Lille tient à sa diversité sectorielle, comme l’explique Patrick Favre, directeur exécutif Michael Page : « il n’y a pas de forte dépendance à un seul secteur qui implique que si celui-ci freine, toute la région en souffre. »

>>Retrouvez nos dernières offres d'emploi à Lille

 

Qui recrute des cadres à Lille ?

Impossible de parler du chef-lieu des Hauts-de-France sans mentionner la distribution. Et notamment l’aspect e-commerce, qui n’est plus vraiment nouveau, mais toujours aussi générateur d’emploi. « Nous avons des demandes régulières sur des fonctions ayant trait au e-paiement, au digital, à la data, illustre Patrick Favre. Les employeurs recherchent des personnes capables de traiter l’ensemble des informations pour organiser au mieux le service client. » À titre d’exemple, « quelques entreprises étaient déjà à la pointe en matière de commerce en ligne il y a une dizaine d’années et réalisent aujourd’hui une part significative de leur chiffre d’affaires par ce biais. La vente à distance a également intégré des profils tech pour une meilleure force de frappe sur le net », souligne Jean-Michel Cambrai, qui rappelle néanmoins que « la région Hauts-de-France est une plateforme logistique à elle seule et les profils recherchés sont les mêmes pour l’ensemble des prestataires logistiques, et sont donc difficiles à trouver. »

La supply chain est elle aussi impactée par ces modes de consommation. C’est ce que constate Patrick Favre : « Les services sur les choix proposés et les délais de livraison évoluent, ce qui entraîne des besoins de compétences en logistique et en optimisation des flux. C’est une vraie tendance régionale qui s’explique par la présence importante des acteurs de la grande distribution. » Et comme le souligne Pierre-Luc Rigal, directeur régional adjoint du bureau Hays Nord, « il ne faut pas négliger l’impact de l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD), qui a entraîné beaucoup de recrutements. »

La région accueille par ailleurs de nombreuses entreprises du BTP, qu’il s’agisse de grands groupes comme Eiffage, Vinci, ou encore Bouygues, ou de PME. Plusieurs projets devraient être porteurs d’emplois fin 2018, voire années à venir, à commencer par Lillenium, cité par Pierre-Luc Rigal : « La construction a commencé pour cette grande zone commerciale, de loisirs et de bureaux qui, avec ses 60 000 mètres carrés, va redynamiser le Sud de Lille, un espace jusque là un peu délaissé. Dans l’ensemble, le BTP affiche les mêmes besoins qu’avant la crise : ingénieurs, conducteurs de travaux confirmés, donneurs d’ordres pour suivre les opérations, mais aussi un regain sur les profils d’architectes, car il faut concevoir les projets. »

>>Consultez les offres d'emploi dans le BTP à Lille

Selon l’enquête Besoins en main-d’œuvre de Pôle emploi, en Hauts-de-France, les métiers d’encadrement sur lesquels les employeurs prévoient le plus de difficultés à recruter sont les ingénieurs et cadres d’administration et de maintenance en informatique, les médecins, les pharmaciens, les agents immobiliers, les ingénieurs, cadres études R&D, et responsables informatiques, les ingénieurs et cadres de la fabrication et production, les ingénieurs des méthodes de production du contrôle qualité, les cadres des ressources humaines et du recrutement, les ingénieurs et cadres d’études R&D industrie, et les ingénieurs et cadres technico-commerciaux.

 

Les plus de la ville : un véritable carrefour européen

Si elle a longtemps souffert d’une mauvaise image, Lille est en train de redorer son blason. Outre une très bonne desserte (train, tram, métro et bus), elle présente le grand avantage de se trouver à la frontière entre les principales capitales d’Europe, à une heure de Paris, trois d’Amsterdam, ainsi qu’1h30 de Londres et de Bruxelles. C’est aussi, comme le rappelle Pierre-Luc Rigal, « une ville très jeune, estudiantine, dynamique aussi bien sur les plans économique et culturel que sportif, porteuse de projets et toujours en mutation. Elle sait s’adapter aux évolutions sociétales, comme elle l’a fait en rendant le centre-ville aux piétons et aux vélos, inspirée par les pays du Nord. » Elle est également proche à la fois de la mer et de la campagne. Et cette réputation de météo détestable ? « 121 jours de pluie par an, seulement 10 de plus qu’à Paris ! » proteste Pascaline Leignel.

 

Les moins de la ville : un accès de moins en moins fluide

Les inconvénients sont assez moindres, selon Pierre-Luc Rigal, qui admet tout de même que « la piétonisation du centre qui avait pour but de désengorger la ville a, en contrepartie, engorgé les voies d’accès à la ville. »

>>N'oubliez pas de déposer votre CV dans notre CVthèque pour toucher plus de recruteurs à Lille

 

Les quartiers d’affaires lillois

Lille compte six pôles de compétitivité et cinq sites d’excellence ! Pascaline Leignel, directrice d’agence Pôle emploi, liste ces derniers : « EuraTechnologies abrite 140 sociétés dont des grands noms tels que Microsoft, Capgemini, ou IBM et organise 500 événements par an pour la promotion de la French Tech. Eurasanté est le plus gros campus hospitalo-universitaire d’Europe avec ses 7 hôpitaux et 50 laboratoires de recherche. Euralille, à l’Est de la ville est un quartier d’affaires sur le tertiaire et le commerce, qui accueille des entreprises de la finance, de l’assurance, des télécommunications, du conseil et de l’informatique. Pour la recherche scientifique et technologique, l’innovation et le développement durable, nous avons le Parc scientifique européen de la Haute Borne. Enfin, la zone de l’Union regroupe deux filières d’excellence : l’une centrée sur l’image et les industries culturelles, l’autre sur les textiles innovants. »

 

1

commentaires

Participez à la discussion

Réagir à cet article

Vincent

09/10/2018

à 08:22

Bienvenue à Lille qui concentre aussi de très belles écoles de management : edhec IESEG Skema et d’ingénieurs mais aussi des lycées renommés
Les activités culturelles et sportives sont aussi de premier ordre comme le LOSC ou les marchés de Coupe Davis
Bienvenue chez les ch’tis

> Répondre

+
Confidentialité de vos données
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires permettant l’utilisation de données relatives à un même utilisateur par notre société ainsi que par des tiers comme les régies publicitaires partenaires, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services en lien avec votre recherche d’emploi, une offre publicitaire adaptée à vos centres d'intérêts et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus
J'accepte