En quoi consiste la proactivité au travail ?

Cadremploi

Le terme proactif est assez régulièrement employé, notamment dans le monde du travail. Pourtant, cette notion est, pour beaucoup, un peu floue. Apporter, au préalable à cet article, une définition est donc nécessaire pour savoir de quoi on parle véritablement. Ensuite, nous vous livrerons nos conseils pour que vous soyez proactif tant dans votre recherche d’emploi que pendant l’exercice de votre travail.
Proactivité au travail

Que veut dire être proactif ?

Définition de la proactivité

Proactif est un adjectif qui, à l’origine, désigne le fait de suivre un processus psychologique d’amont en aval. Derrière cette définition de la proactivité, il y a une notion d’anticipation. Quelqu’un de proactif est une personne qui prend son destin en main, qui n’attend pas que des événements viennent altérer sa vie. Par extension, une personne proactive au travail est celle qui se place dans l’action, dans l’anticipation de solutions et pas dans la recherche de causes extérieures.

Étymologie du mot "proactivité"

Si la proactivité est un néologisme inspiré du terme anglais "proactive", on peut toutefois rechercher le sens de cet anglicisme dans ses racines latines. Objectif : préciser encore les contours de cette notion. Pour cela, décomposons la proactivité. Le préfixe "pro" est issu du grec et du latin. Il signifie "en avant". Le terme "activité" provient du latin "activitas" qui regroupe les missions visant à poursuivre un objectif. Il désigne aussi l’énergie investie dans l’action. Quand on relie "pro" et "activité", on arrive effectivement à cette idée de réflexion en amont pour atteindre un but.

Synonymes de "proactif"

Il est donc possible de dégager des synonymes de "proactif". Si avoir le sens de l’initiative correspond bien au fait d’être proactif, nous pouvons aussi vous proposer des synonymes en un mot mais qui ont un goût de trop peu, qui ne permettent pas de couvrir l’intégralité du mot "proactif". On pense notamment à opérant, anticipateur, dynamique, déterminé, productif ou autonome. Celui qui s’en rapproche le plus est sans doute le terme "entreprenant".

Différence entre proactivité et réactivité

Aujourd’hui, dans le milieu professionnel, on utilise de plus en plus ce terme de "proactif" symétriquement au terme "réactif". Être réactif, c’est bien, mais pas suffisant. Réactif n’est pas le contraire de proactif, mais la proactivité inclut la capacité d’anticipation, une qualité très prisée des recruteurs…

Pourquoi la proactivité est-elle un savoir-être recherché par les recruteurs ?

Proactivité : un soft skill qui s’arrache

Les entreprises recherchent des profils de cadres qui ne sont pas seulement bardés de diplômes. Pour se faire une place dans une grande entreprise, mieux vaut en effet afficher des soft skills attractifs, autrement dit des compétences qui vont au-delà des connaissances acquises sur les bancs de l’université ou de grandes écoles. Et la capacité à être proactif en fait partie. Il s’agit même d’une compétence générale qui montre que la personne est autonome, créative, mais aussi capable de s’adapter, de résoudre des problèmes complexes et de prendre des décisions.

Mettre en avant sa capacité à être proactif lors d'un entretien d'embauche

Et puisqu’il ne suffit pas de mentionner "je suis proactif" sur son CV, nous vous invitons à insister sur cette qualité pendant vos entretiens d’embauche. Préparez des exemples d’actions menées lors de vos précédents emplois afin de mieux convaincre le recruteur. Car à qualifications égales entre plusieurs candidats, ce seront ces fameux soft skills, et notamment le comportement proactif des cadres, qui feront la différence.

Comment être proactif au travail ?

On pourrait croire que la capacité à être proactif est innée. Que l’on naît proactif ou que l’on ne naît pas proactif. Mais s’il est possible d’améliorer son leadership, pourquoi ne pourrait-on pas devenir proactif ? Dans ce but, nous vous proposons quelques conseils pour adopter une démarche proactive. Il convient pour cela d’étudier constamment quelles améliorations pourraient être apportées au sein de votre service ou de votre travail personnel pour gagner en productivité. Définissez des objectifs ambitieux mais réalisables et cherchez quelles solutions pourraient permettre de les tenir. Parmi les actions pour être proactif figure bien sûr l’anticipation de tous les problèmes qui viennent impacter défavorablement votre travail. Prenons un exemple. Vous savez que le mois de janvier dans le service comptabilité que vous gérez sera particulièrement tendu puisque la période des bilans comptables est lancée. Aussi, plutôt que d’attendre la livraison annuelle de documents, anticipez en sollicitant les pièces comptables tous les semestres, voire tous les trimestres. Vous lisserez ainsi l’activité de votre service. Résultat : pas de surcharge de travail et moins de stress pour les employés que vous dirigez. C’est ce type d’initiative qui fera de vous un salarié proactif. Ne restez pas passif, figé face à un problème, prenez le taureau par les cornes et trouvez des solutions opérationnelles. Parfois, votre action n’atteint pas les objectifs escomptés, mais vous devrez persévérer et identifier les causes d’un échec afin qu’il ne se reproduise plus. Vous pouvez également demander des formations pour vous et/ou le personnel. Rappelons que connaître parfaitement son sujet est toujours un pré-requis.

Nos conseils pour être proactif dans sa recherche d'emploi

C’est bien de savoir comment être proactif au travail, mais encore faut-il avoir un travail qui exige ce type de responsabilité. C’est pourquoi nous allons évoquer, pour finir, le comportement proactif dans la quête d’un job. Être proactif est aussi une démarche de tous les jours, que ce soit dans sa vie personnelle ou dans ses activités professionnelles. On dit souvent que chercher un emploi est un travail à plein temps. Alors on se retrousse les manches, on fait preuve d’optimisme et de détermination pour décrocher un premier ou nouvel emploi. On s’interrogeait précédemment sur la différence entre proactivité et réactivité. La réactivité serait de veiller quotidiennement aux nouvelles offres d’emploi et d’y répondre. La proactivité, c’est aller plus loin. C’est envoyer des candidatures spontanées à des entreprises dont vous savez qu’elles sont amenées à se développer (secteur d’avenir, effet d’aubaine indu par dispositifs gouvernementaux…), mais qui n’ont pas encore lancé leur plan de recrutement. C’est aussi déposer son CV dans la CVthèque Cadremploi ou encore lancer sa propre activité de conseil afin de mettre son pied à l’étrier. Et quelle meilleure démonstration de sa proactivité pour un recruteur qu’un candidat qui a justement su faire preuve d’initiative pour se présenter jusqu’à lui ?

Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :