Intégrité professionnelle : définition et explications

Cadremploi

Si être intègre dans la vie est une force, l’intégrité au travail est également vue comme un atout pour réussir sa carrière professionnelle. Adopter cette valeur permet en effet de s’épanouir au sein d’un cadre professionnel plus sain. Cependant, la confiance que vous dégagerez vous assurera également d’évoluer, que ce soit dans votre entreprise ou sur un nouveau poste. Après quelques explications, nous vous proposerons quelques exemples et conseils à suivre pour faire preuve d’intégrité professionnelle.
Intégrité professionnelle

Qu'est-ce que le principe d'intégrité ?

L’intégrité est un concept dont il n’est pas évident de dessiner les contours et de donner une définition précise. Ce principe désigne l’état d’un objet : entier et non dégradé. On entend d’ailleurs la notion d’intégralité dans celle d’intégrité. Cependant, le principe qui nous intéresse ici, c’est celui de l’intégrité personnelle. Il s’agit d’une valeur humaine. Une personne est dite intègre lorsqu’elle suit un code sans s’en écarter. Prenons l’exemple d’un militant écologiste. Il se bat pour ses idées. Toutes ses actions sont réfléchies et poursuivent le même objectif de respect de la planète. Il travaille pour une ONG comme Greenpeace ou Oxfam, et commence à se faire un nom sur la scène nationale. Jusque-là, tout indique qu’il est intègre, c’est-à-dire fidèle à ses principes. S’il accepte un poste très bien rémunéré de lobbying en faveur des géants du pétrole, il perdra son intégrité, car il renoncera à ses principes.

Quid de l’intégrité physique et de l’intégrité morale ?

Qu'est-ce que l'intégrité physique ?

Quand on parle d’intégrité physique, c’est généralement pour évoquer sa nécessaire protection. En droit, selon le Code civil, le corps humain est inviolable. Cela signifie que personne n’est autorisé à porter atteinte au corps d’autrui, à son intégrité physique. Aussi, toute violence, toute agression sexuelle, toute mise en danger d’une personne sera sanctionnée. Dans le cadre du travail, le harcèlement peut être considéré comme une atteinte à l’intégrité physique et psychique d’un collaborateur.

Qu'est-ce que l'intégrité morale ?

L’intégrité morale, c’est finalement celle que nous avons développée initialement, c’est-à-dire le fait d’être cohérent avec ses propres valeurs. Respecter un code éthique et déontologique revient donc à avoir ce qu’on appelle une intégrité morale. Au-delà des lois et règlements qui peuvent régir nos vies, il y a des valeurs que certains assument jusqu’au bout même si cela peut leur porter préjudice. Si un patron malveillant demande de réaliser une tâche que vous jugez hors de votre code moral, y renoncer vous expose à un licenciement ou à une mise au placard. Cependant, vous pourrez continuer à vous regarder dans le miroir. C’est cela, être moralement intègre.

Comment se manifeste l’intégrité morale en milieu professionnel ?

Qu'est-ce que l'intégrité au travail ?

L’intégrité professionnelle désigne l’intégrité morale rapportée dans le cadre du travail. En clair, être intègre au travail, c’est faire preuve de cohérence et d’honnêteté. Une personne intègre ne se laissera pas corrompre, car son attachement à ses valeurs passe avant la reconnaissance de ses pairs ou l’exécution d’une demande amorale venant de la hiérarchie. Montrer son intégrité professionnelle à ses collègues permet d’acquérir une certaine confiance. Une personne intègre ne dénigre pas ses collègues à moins qu’ils soient dans l’illégalité. Une personne intègre n’essaie pas de se mettre en avant au détriment de ses collègues. C’est pourquoi une personne intègre est généralement appréciée de ses collègues et de ses supérieurs. Une personne intègre est finalement quelqu’un de fiable, une qualité effectivement recherchée par les employeurs.

Exemples d'intégrité professionnelle

L’intégrité professionnelle se matérialise de différentes manières. Cela commence par le respect des horaires de travail. Arriver à l’heure et éviter l’abus de pauses-café ou de consultation des réseaux sociaux est certes basique, mais dénote déjà un niveau d’intégrité professionnelle. Être intègre au travail, c’est aussi savoir dire non : non aux collègues qui invitent à former un groupe excluant certaines catégories de personnes par exemple, ou non à son supérieur s’il demande la prise en charge d’une nouvelle mission alors que l’on sait pertinemment qu’on ne pourra la mener à bien faute de temps. Rester courtois est également une preuve d’intégrité. Si cela n’est pas difficile en temps normal, demeurer calme et poli peut devenir plus compliqué en situation de crise. Quelles que soient les circonstances, il convient de ne pas s’emporter et d’essayer de trouver des solutions, des compromis.

Comment garder son intégrité professionnelle ?

Si la professional integrity figure parmi les soft skills les plus plébiscités par les chefs d’entreprise, cette compétence n’est pas toujours innée. Certaines personnes développent très tôt un attachement fort à des principes, mais d’autres n’ont pas cette force intérieure et sont plus influençables. Toutefois, il est possible de devenir intègre au travail, même si ce n’est pas dans sa nature profonde. Pour cela, rompez avec l’esprit de compétition qui règne parfois en entreprise et privilégiez, au contraire, l’esprit d’équipe. De façon générale, vous devrez être irréprochable dans le cadre professionnel. Concrètement, il vous faudra arriver à respecter à la fois les règles de l’entreprise et le code de déontologie de votre métier. Il arrive que les directives d’un supérieur pour accroître le chiffre d’affaires ne soient pas en phase avec la charte déontologique, et c’est dans ce type de conflit que votre intégrité peut être mise à rude épreuve. Cependant, celle-ci doit être préservée, car elle peut vous aider dans votre carrière professionnelle. Non seulement, être intègre au travail est potentiellement un atout pour évoluer au sein d’une entreprise, mais cela peut aussi améliorer vos chances d’être recruté(e) à un nouveau poste. En revanche, un manque d’intégrité peut être néfaste à l’ambiance dans votre équipe et à ses performances. Rappelons enfin que la corruption ou le conflit d’intérêts, par exemple, vous exposent à un licenciement et à des sanctions pénales.

Intégrité professionnelle : nos conclusions

  • L’intégrité morale ne doit pas être confondue avec l’intégrité physique.
  • L’intégrité professionnelle est un moyen de gagner la confiance de ses collègues et de ses supérieurs hiérarchiques.
  • Être intègre au travail commence par le respect des règles de base et du code déontologique de la profession.
  • Quand l’intégrité au travail fait défaut, des tensions entre collaborateurs risquent d’apparaître, ce qui se répercute sur les performances de l’entreprise.
  • L’intégrité professionnelle est une compétence appréciée des employeurs en phase de recrutement ou au moment de décider de promotions internes.
Cadremploi
Cadremploi

Vous aimerez aussi :